Démarrage sur les chapeaux de foils

Une fois n’est pas coutume, la dernière course aura permis de déterminer le vainqueur de l’épreuve. De la première à la 24e manche courues dans des conditions variées, Alinghi n’a jamais cessé d’être en tête de l’Act 1, entamant même cette ultime journée avec dix points d’avance.
Après avoir été talonnés par Oman Air, c’est SAP Extreme Sailing Team qui a pris le relais depuis hier… jusqu’à revenir à deux petits points des Suisses avant la dernière course qui compte double, et qui prévaut en cas d’égalité. Autant dire qu’à nouveau, tout s’est joué là.

Arnaud Psarofaghis, barreur et co-skipper, une fois la ligne d’arrivée franchie :

« En sept courses aujourd’hui, c’est la seule fois où nous terminons devant SAP, mais c’était le moment à ne pas manquer ! »

En quatre jours de compétition sur le plan d’eau de Muscat, Alinghi gagne cinq courses quand SAP en remporte dix. Alinghi termine 11 fois 2e et seulement quatre fois en dehors du podium, quand les Danois en sortent huit fois.

Yves Detrey, Numéro 1 :

« La clé est dans la régularité, ce que nous nous sommes appliqués à faire jusqu’au bout. Aujourd’hui on a eu des départs et des situations un peu difficiles mais on s’est battus pour absolument chaque point, et à la fin cela s’est joué sur la dernière manche, comme souvent sur les Extreme Sailing Series.
C’est la première fois que nous remportons l’épreuve à Oman. Nous sommes ravis de ce début de saison !

Source

Coraline Jonet

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series

Les vidéos associées : GC32