Jérémie Beyou
Posts

  • Bon départ de la Solo Guy Cotten 2020 !

    Les conditions étaient très estivales ce jeudi 6 août à Concarneau pour le départ de la Solo Guy Cotten 2020 ! A 15h08, les 31 figaristes* engagés se sont élancés sur les 270 milles nautiques du parcours sous un grand

    6 août 2020 • Figaro 3, Monotypie, Solo Concarneau • Vues: 19

  • L’ambiance est festive sur le quai Carnot, en cette veille de départ de la Solo Guy Cotten. Les 32 skippers et leurs bateaux sont prêts pour attaquer les 270 milles du parcours retenu ce mercredi par la Direction de Course. Top départ demain 15h dans la Baie de Concarneau.

    Hervé Gautier (Directeur de course) détaille les conditions du parcours :

    « Nous les lançons sur le parcours 3, celui de 270 milles nautiques qui les emmène jusqu’aux Pierres Vertes pour redescendre jusqu’à la bouée de Sud Guérande. La première partie du parcours sera certainement assez molle, avec moins de 5 nœuds attendus sur la zone de départ et la première soirée. Après le passage de Penmarch, un vent thermique va s’installer. La descente vers l’île d’Yeu sera rapide en revanche dans un flux de 15-20 nœuds au reaching dans un flux de nord-est rapide. Ce sera établi jusqu’à l’arrivée, prévue en début d’après-midi samedi. »

    Ce que pensent les coureurs :

    Violette Dorange (Devenir) :

    « Le circuit Figaro est de très haut niveau ! Même si je dispose d’une bonne expérience au large en solitaire en Mini, le rythme est très différent. On dort très peu et on est à 100% tout le temps ! J’ai beaucoup appris sur les deux premières épreuves de la saison et mon objectif, ici, est de valider les dernières modifications apportées sur le bateau, de valider les derniers réglages et de tester mes voiles neuves. On connait bien le parcours et ce sera idéal de valider tout cela dans ces conditions. »

    Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) :

    « J’ai fait un beau début de saison et suis très content de mes résultats. La Solo Guy Cotten est une super épreuve de préparation, sur un beau terrain d’entrainement en Bretagne sud. Cela fait deux ans que je travaille avec les produits Guy Cotten et je connais bien l’entreprise. Je trouve ça chouette qu’ils mettent autant d’énergie et d’investissement pour organiser cette course. C’est une belle épreuve pour notre circuit donc merci à eux !

    Mon objectif principal est de valider et confirmer mes voiles neuves pour avoir le moins de doute possible au départ de la Solitaire du Figaro à St Brieuc dans deux semaines. Au niveau du parcours de cette épreuve, j’ai bien le schéma en tête car c’est le même que l’année dernière. En revanche, la météo est un peu plus complexe cette année. Nous serons dans des conditions maniables, avec de bonnes bascules de vent dans une flotte compacte ! Cela signifie qu’il va se passer des choses intéressantes et il faudra être bien placé pour sortir devant. Je vais essayer de confirmer mes bons résultats mais ne me mets aucune pression. »

    Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) :

    « Les conditions prévues s’améliorent de jour en jour ! Mais nous allons avoir de tout en terme de vent. Ça va partir dans du très léger, avec une rotation au Nord Est, qui va progressivement monter en même temps qu’une dépression située dans le Golfe de Gascogne. Ce sera de plus en plus soutenu pour atteindre les 25 nœuds quand nous serons au plus sud du parcours. Une fois que nous aurons passé Sud Guérande, nous serons au près dans du vent un peu fort. Ce parcours est très intéressant car nous allons avoir tout un panel de conditions différentes, notamment au près et au reaching ; et ce sont exactement les allures que je souhaite travailler avant la Solitaire ! J’espère qu’il n’y aura pas de trop grands écarts dans cette météo aléatoire du début de course. J’ambitionne de continuer à régater dans le top 5 et ce serait de bon augure avant la Solitaire. Cela montrerait ma régularité ! »

    Achille Nebout (Be Green Ocean) :

    « Ça va être un super parcours, très près des côtes et donc avec de nombreux pièges. Il va falloir être vigilant avec les cailloux, le courant et le trafic des pêcheurs. On va passer proche d’endroits mythiques et magnifiques comme l’archipel des Glénan, le raz de sein, l’île de Groix et Belle île. Les conditions vont être très variées avec très peu de vent la première journée avant qu’il rentre progressivement. En tout cas, le jeu va être très ouvert !
    Je suis très content d’être à Concarneau pour cette dernière course de préparation à la Solitaire. Il va y avoir un super plateau et ça promet une belle régate. Mon bateau sort de 10 jours de chantier et j’ai hâte de voir comment il se comporte avec les dernières évolutions qu’on y a apporté ! »

    Jack Boutell (Jack Boutell Racing) :

    « J’ai lancé ce projet tardivement, il y a seulement deux semaines ! L’Ocean Race étant reportée d’un an, je souhaitais absolument naviguer cette année et le timing est parfait pour pouvoir faire la Solitaire du Figaro. Je m’intéresse au Figaro Bénéteau 3 depuis l’année dernière. Je le trouve plus ouvert que l’ancien avec de nombreuses manières de le faire aller vite. Je dispose du bateau de Jérémie Beyou, qui est en excellent état et prêt à naviguer. C’est idéal pour moi. Je n’ai navigué que 4 jours à bord donc je ne vise aucun résultat. Je veux surtout voir où je me situe en vitesse et en stratégie par rapport au reste de la flotte. A la fin de cette Solo Guy Cotten je serais capable de me fixer un objectif sportif pour la Solitaire du Figaro. »

    • Veille de départ de la Solo Guy Cotten 2020 ! •

  • 32 inscrits à la Solo Guy Cotten 2020 !

    Ils seront 32 navigateurs et navigatrices solitaires à s’élancer ce jeudi 6 août à 15h de Concarneau sur la Solo Guy Cotten. Un plateau dense et un parcours riche pour ces skippers en Figaro Bénéteau 3, désireux de se

    3 août 2020 • Figaro 3, Monotypie, Solo Concarneau • Vues: 97

  • Lancement de la 10ème édition du Défi Azimut

    À deux mois du départ du Vendée Globe le 8 novembre prochain, la crème des skippers inscrits au tour du monde en solitaire viendra s’amarrer au cœur de Lorient La Base pour 5 jours de compétition au départ de Lorient et

    3 août 2020 • Course au Large, Défi Azimut, IMOCA • Vues: 74

  • La course nécessaire

    La Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne s’est achevée cet après-midi avec l’arrivée de la dernière concurrente, Miranda Merron (Campagne de France). Cette course originale, née du contexte particulier de la crise

    17 juillet 2020 • Course au Large, IMOCA, Vendée-Arctique - Les Sables • Vues: 178

  • Plus que quatre en mer

    Après la salve d’arrivées la nuit dernière puis celle d’Isabelle Joschke, cet après-midi devant les Sables d’Olonne, il ne reste plus que quatre concurrents en mer. Arnaud Boissières, Manuel Cousin, Clément Giraud et

    16 juillet 2020 • Course au Large, IMOCA, Vendée-Arctique - Les Sables • Vues: 178

  • Les mots des cinq premiers à l’arrivée

    Il n’a fallu que 2 heures et 40 minutes pour que Jérémie, Charlie, Thomas, Sam et Kevin franchissent la ligne d’arrivée de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne. Sur les pontons du port vendéen, ils ont refait le

    15 juillet 2020 • Course au Large, IMOCA, Vendée-Arctique - Les Sables • Vues: 236

  • Glisse instable à 300 milles du dénouement

    « Attends, je sors choquer ! » lançait pendant la vacation de 5h Kevin Escoffier (PRB), 5e au pointage. Au bruit de fond assourdissant qui a rythmé les conversations avec la mer tôt ce matin, il n’est pas difficile

    14 juillet 2020 • Course au Large, IMOCA, Vendée-Arctique - Les Sables • Vues: 229

  • Charal dévoile son kit pédagogique pour le Vendée Globe

    A quatre mois du coup d’envoi de la course autour du monde en solitaire, Charal dévoile son kit pédagogique consacré au Vendée Globe de Jérémie Beyou. Pour tout savoir sur le skipper de l’IMOCA Charal et sur «

    14 juillet 2020 • 2020-21, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe • Vues: 239

  • Charlie Dalin (Apivia) premier au waypoint Gallimard

    En tête depuis plus de 24h, talonné par Jérémie Beyou (Charal) et Thomas Ruyant (LinkedOut) et malgré l’essoufflement du vent de sud-ouest quelques heures avant la dernière marque de parcours, Charlie Dalin a enroulé en

    13 juillet 2020 • Course au Large, IMOCA, Vendée-Arctique - Les Sables • Vues: 173