À Sydney, dernier combats pour les Extreme 40

© Lloyd Images

« Nous avons fait une saison spectaculaire avec Alinghi, se relâcher maintenant viendrait à réduire à néant tout notre travail », Morgan Larson et les suisses d’Alinghi n’ont plus qu’une chose en tête : soulever le trophée 2014 des Extreme Sailing Series™ la semaine prochaine à Sydney (Australie) lors de l’Acte final de la saison, présenté par Land Rover. Bien qu’ils soient actuellement en tête de la flotte avec huit points d’avance, la bataille risque d’être acharnée avec The Wave, Muscat, skippé par Leigh McMillan, tenant du titre 2012 et 2013 et qui compte bien défendre son trône. « À l’approche de l’événement final, il faut savoir donner le meilleur de soi pour faire de cet étape la meilleure de l’année. Les jeux ne sont pas encore faits. » Avec une finale dont les points comptent double (20 points au maximum peuvent encore être remportés), c’est au terme des quatre jours de compétition avec probablement 30 à 40 courses que le champion mondial des Extreme 40 de cette année sera connu. En Europe, les lève-tôt pourront suivre en direct les courses commentées par Hannah White et David Carr à partir de 05h30 (heure française) sur le site internet officiel. Les vidéos des courses seront également disponibles en replay sur la chaîne Youtube officiel.

Si les deux adversaires pour la première marche du podium semblent définis, le combat pour les places restantes n’en sera pas moins acharné. Après avoir donné du fil à retordre tout au long de la saison à Emirates Team New Zealand, les suisses de Realteam skippé par Jérôme Clerc sont fin prêts pour l’affrontement final. Avec seulement quatre petits points de retard avant l’étape de Sydney, Clerc sait que le podium est à leur portée. « Nous sommes conscients que la place sur le podium va être chère ! Tout peut arriver à Sydney. Nous allons naviguer le plus simplement possible et rester sereins malgré l’importance de l’enjeu. Ce serait une magnifique récompense pour toute l’équipe et les personnes qui nous soutiennent ! Le podium est à portée de main, nous allons tout mettre en œuvre pour l’atteindre. »

De leur côté, les fans de voile britanniques vont suivre de près J.P. Morgan BAR. Mathématiquement, l’équipe – dont les performances se sont améliorées tout au long de l’année – peut encore prétendre à une place sur le podium. Habitué des podiums, Ben Ainslie est prêt à se battre et à tout donner pour finir la saison 2014 en beauté. « Nous avons juste essayé à chaque Acte de naviguer à notre meilleur niveau. En tant qu’équipe, nous sommes satisfaits de notre position actuelle au classement général, les choses se sont bien déroulées pour nous, nous avons fait d’énormes progrès et nous espérons finir la saison dans la première moitié du classement. » Ainslie qui a remporté l’une de ses quatre médailles olympiques lors des JO de Sydney revient sur cette étape : « Personnellement, Sydney est vraiment mon plan d’eau préféré et représente l’endroit idéal pour terminer la saison. Dans un environnement si emblématique, nous espérons d’autant plus que les conditions de navigation seront bonnes et les courses régulières. »

Les français de Groupama sailing team attendent également cette ultime étape avec impatience et comptent bien finir cette saison sur une note positive. Le skipper de l’équipe, Franck Cammas nous explique ce que l’équipe attend de cet Acte : « Nous espérons que l’étape de Sydney offrira des vents réguliers. Le public local est assez amateur de ce genre d’épreuve, il y aura donc surement beaucoup de monde. Les australiens aiment la voile et aiment les marins, je pense que ça va faire une superbe finale on est tous très content d’aller là-bas pour cette ultime épreuve. »

Si certains équipages ont modifié leur composition pour cet Acte final, c’est chez Oman Air que les changements sont les plus significatifs. En l’absence de Rob Greenhalgh parti rejoindre l’équipe espagnole engagée sur la Volvo Ocean Race, l’équipe sera barrée par l’australien Tom Slingsby. Bien que ce seront ses premiers pas sur Extreme 40, ce jeune talent ne manque pas d’habilité et pourra s’appuyer sur son long palmarès de médaillé olympique, champion du monde et vainqueur de l’America’s Cup pour briller sur l’eau. Sur The Wave, Muscat, Ed Smyth prendra la place de Kinley Fowler actuellement blessé et le néo-zélandais Matt Mitchell viendra remplacer Smyth à bord de GAC Pindar.

Avec seulement un Acte restant au compteur de cette saison des Extreme Sailing Series, David “Freddie” Carr – commentateur officiel du circuit – revient sur cette année de compétition et offre en vidéo une étude détaillée de l’action sur l’eau grâce aux chiffres et statistiques SAP Sailing Analytics. Cette analyse de la vitesse, des manœuvres, de l’accélération et de l’angle de vent permet ainsi aux fans de décrypter et de mieux comprendre les courses. Tout au long de la saison, SAP a fourni des outils d’analyse toujours plus performants aussi bien pour l’avant que pour l’après course, offrant ainsi aux marins, médias et public une analyse de l’action sur l’eau plus détaillée qu’auparavant.

Composition des équipes, Extreme Sailing Series™ Acte 8 Sydney

Alinghi (SUI)

Skipper /Barreur: Morgan Larson (USA)
Tacticien: Stuart Pollard (AUS)
Grand-voile: Pierre-Yves Jorand (SUI)
Voiles d’avant: Nils Frei (SUI)
Numéro 1: Yves Detrey (SUI)

Emirates Team New Zealand (NZL)

Skipper/Barreur: Dean Barker (NZL)
Floater: Edwin Delaat (NZL)
Grand-voile: Glenn Ashby (AUS)
Voiles d’avant: James Dagg (NZL)
Numéro 1: Jeremy Lomas (NZL)

GAC Pindar (AUS)

Skipper/Barreur: Nathan Wilmot (AUS)
Tacticien: James Wierzbowski (AUS)
Grand-voile: Seve Jarvin (AUS)
Régleur de voiles: Matt Mitchell (NZL)
Numéro 1: Tyson Lamond (AUS)

Gazprom Team Russia (RUS)

Skipper/Tacticien: Igor Lisovenko (RUS)
Barreur: Phil Robertson (NZL)
Grand-voile: Matt Adams (GBR)
Voiles d’avant: Pete Cumming (GBR)
Numéro 1: Aleksey Kulakov (RUS)

Groupama sailing team (FRA)

Skipper/Barreur: Franck Cammas (FRA)
Tacticien: Tanguy Cariou (FRA)
Grand-voile: Romain Motteau (FRA)
Voiles d’avant: Thierry Fouchier (FRA)
Numéro 1: Hervé Cunningham (FRA)

J.P. Morgan BAR (GBR)

Skipper/Barreur: Ben Ainslie (GBR)
Floater: Bleddyn Mon (GBR)
Grand-voile: Paul Campbell-James (GBR)
Voiles d’avant: Nick Hutton (GBR)
Numéro 1: Matt Cornwell (GBR)

Oman Air (OMA)

Skipper/Barreur: Tom Slingsby (AUS)
Grand-voile: Kyle Langford (AUS)
Voiles d’avant: Ted Hackney (AUS)
Numéros 1: Ali Al Balashi (OMA) /Joey Newton (AUS)

Realteam (SUI)

Skipper/Grand-voile: Jérôme Clerc (SUI)
Barreur: Arnaud Psarofaghis (SUI)
Tacticien: Bruno Barbarin (FRA)
Voiles d’avant: Bryan Mettraux (SUI)
Numéro 1: Thierry Wasem (SUI)

Red Bull Sailing Team (AUT)

Skipper/Barreur: Roman Hagara (AUT)
Tacticien: Hans-Peter Steinacher (AUT)
Floater: Stewart Dodson (NZL)
Voiles d’avant: Mark Bulkeley (GBR)
Numéro 1: Shaun Mason (GBR)

SAP Extreme Sailing Team (DAN)

Co-Skipper/Barreur: Jes Gram-Hansen (DEN)
Co-Skipper/Tacticien: Rasmus Køstner (DEN)
Grand-voile: Thierry Douillard (FRA)
Voiles d’avant: Christian Kamp (DEN)
Numéro 1: Brad Farrand (NZL)

The Wave, Muscat (OMA)

Skipper/Barreur: Leigh McMillan (GBR)
Tacticienne: Sarah Ayton (GBR)
Grand-voile: Pete Greenhalgh (GBR)
Voiles d’avant: Ed Smyth (AUS/NZL)
Numéro 1: Nasser Al Mashari (OMA)

Source

Extreme Sailing Series

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series