La nouvelle aventure de Francis Joyon

© Pierrick Contin

Francis Joyon reprend la mer ! Le vainqueur de la dernière Route du Rhum et toujours détenteur du tour du monde en équipage (Trophée Jules Verne) établis en 40 jours et 23h, est à nouveau en quête d’aventures et d’horizons extrêmes… Il entamera seul, fin octobre, un circuit taillé à sa démesure, à bord de son mythique maxi-trimaran IDEC SPORT. Son équipage le rejoindra pour la suite du programme

Cap à l’est et l’Extrême Orient pour Francis, seul à bord de son géant et à la poursuite de son propre record sur « La Mauricienne », célèbre route des épices reliant Port Louis (en Bretagne), à Port Louis (île Maurice).
Place ensuite au format « équipage » pour deux records inédits, vers Ho Chi Minh City (Vietnam), puis Shenzen en Chine, avant de défier un grand-record chargé d’histoire et de légendes, la fameuse « Route du Thé » entre Hong Kong et Londres.
Un « Asian Tour » d’une distance totale de plus de 28 000 milles, soit l’équivalent d’un tour du monde, que Francis compte bien avaler à grande vitesse, afin de rallier Londres et la vieille Europe en mars 2020.

Trois Océans en solitaire !

Quasiment 10 ans jours pour jour après son record sur La Mauricienne, Francis Joyon repartira le mois prochain à la conquête de son propre record, établi en 2009 sur 10 300 milles théoriques entre Port-Louis en Bretagne et Port-Louis à Maurice. Une route évocatrice d’horizons souriants et ensoleillés, mais surtout chargée de milles et une embuches, et d’innombrables systèmes météos complexes. Francis avait souffert sur ce parcours voici 10 années, à la barre d’IDEC 2, le plan Nigel Irens alors capable de signer un temps référence à 16,40 noeuds de moyenne. « C’est une route difficile » admet Francis. « Le bateau est très exigeant et parer le cap de Bonne Espérance n’est jamais anodin. » Pourquoi donc y aller seul ? « J’aime beaucoup la navigation en équipage que j’ai récemment découverte lors de mes Trophées Jules Verne, mais j’avais établi un temps de 26 jours, 4 heure et 13 minutes en solitaire et j’aime toujours autant l’idée d’aller améliorer les temps références établis sur une distance donnée. Naviguer seul à bord m’apporte toujours autant de plaisir et de satisfaction. Ce parcours est motivant. C’est celui d’un tour du monde jusqu’à la pointe de l’Afrique du Sud. La remontée de l’Océan Indien est plus méconnue des navigateurs modernes. Je l’ai expérimentée il y a 10 ans, et j’en avais bavé ! Heureusement, mon équipage me rejoindra à Maurice pour la deuxième partie de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR.»

Francis et ses hommes ont, pour l’occasion, remis IDEC SPORT en configuration « Route du Rhum », enlevant les bannettes et replaçant le fameux vélo couplé aux winches. « Nous continuons toujours et encore à chercher la simplicité des systèmes, et la légèreté. Le diable est dans les détails, et nous en sommes à chercher des matériaux les plus résistants et les plus légers possibles notamment au niveau du gréement courant. Nous avons surtout recherché la fiabilité, au regard des immenses distances à parcourir. »

En équipage pour deux nouveaux records, puis une route mythique.

C’est un équipage réduit, comme à l’accoutumée, qui rejoindra Francis et le maxi trimaran IDEC SPORT à Maurice en novembre. Bertrand Delesne, boat Captain, sera accompagné des préparateurs Corentin Joyon, Antoine Blouet, mais aussi du fidèle Christophe Houdet, de Bernard Stamm, si ses navigations Arctiques le lui permettent. Enfin Arnaud Boissières pourrait rejoindre l’équipage chargé d’établir deux nouveaux temps référence sur des mers peu fréquentées par la voile océanique française.

La mythique Route du Thé

En février 2018, Giovanni Soldini a amélioré le record établi sur la Route du Thé, entre Hong Kong et Londres, un record détenu alors par Lionel Lemonchois sur le maxi catamaran Gitana 13. Cette route retour vers l’Europe, longue de plus de 13 000 milles avait été dévorée à plus de 17 noeuds de moyenne par le skipper italien et son équipage, à bord d’un Multi 70, trimaran de 21,33 mètres. « Giovanni a signé une performance remarquable face au temps réalisé par Lionel sur un cata de 33 mètres. 36 jours, 2 heures et 37 minutes pour rallier le pont Queen Elizabeth à Londres! La barre est haute ! » conclut Francis.

Les quatre Records au Programme de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR 2019-2020 :

  • ACTE 1 : La Mauricienne : Port Louis (Bretagne) – Port Louis (Ile Maurice) Record à battre : 26 jours, 4 heures et 13 mn
  • ACTE 2 : Ile Maurice – Ho Chi Minh (Vietnam) : premier temps de référence à établir en équipage
  • ACTE 3 : Ho Chi Minh (Vietnam) – Shenzen (Chine) : premier temps de référence à établir en équipage
  • ACTE 4 : La Route du Thé : Hong Kong – Londres : Record à battre : 36 jours, 2 heures et 37 minutes.

Source

Mer & Média

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 2 octobre 2019

Matossé sous: Asian Tour, Classe Ultim 32/23, Hong Kong - Londres, Records

Vues: 612

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records