Trois manches de grand spectacle venté et ensoleillé !

© Gilles Rosfelder / Semaine de Porquerolles

Un flux d’ouest soutenu a balayé la rade d’Hyènes aujourd’hui et le Comité pouvait se féliciter d’avoir avancé les débats d’une heure. En effet, peu avant 15h, les rafales à plus de 30 noeuds mettaient un terme au spectacle… mais la flotte avait déjà eu le temps de courir trois manches très spectaculaires ! Preuve de l’âpreté des débats sur une mer courte, trois équipiers blessés ont du être secourus.

Quinze noeuds de vent sur la première manche du jour, vingt et plus sur les deuxième et troisième et des rafales qui ne cessent de forcir au fil de l’après-midi ; une mer courte et formée (du clapot jusqu’à un mètre de creux en fin de dernière manche) ; un soleil radieux pour éclairer le tout… le décor et les conditions du jour étaient diamétralement opposées à celles de la pétole d’hier ! La coordination des manoeuvres et la conduite sous spi étaient primordiales aujourd’hui, sur les trois courses bananes d’environ 5 milles qui ont pu être envoyées. En un mot, il fallait de la maîtrise pour tirer son épingle du jeu et aller vite sans se faire mal… ce qui est malheureusement invité à trois équipiers des bateaux Nutella, Loup Cervier et X Ose, suite à des chutes dans le cockpit ou une rencontre malhe ureuse avec un chariot de grand voile. Deux d’entre eux ont été évacués vers l’hôpital de Toulon. Côté sportif, au terme de quatre manches courues donc (une hier jeudi et trois aujourd’hui vendredi), une vraie hiérarchie commence à se dessiner. D’autant qu’avec ce total de quatre manches courues, les 61 équipages retirent du classement général leur plus mauvais résultat. En d’autres termes, un premier joker est posé, ce qui permet notamment de gommer les effets du coup de mistoufle ravageur à quelques encablures de la ligne constaté hier.

  • © Gilles Rosfelder / Semaine de Porquerolles
  • © Gilles Rosfelder / Semaine de Porquerolles
  • © Gilles Rosfelder / Semaine de Porquerolles
  • © Gilles Rosfelder / Semaine de Porquerolles

Groupe 1 : belle bagarre derrière Near Miss

Magnifiques joutes dans le groupe 1, où les quatre bateaux les plus performants de cette Semaine de Porquerolles ont tenu leur rang, avalant en à peine plus de 45 minutes en temps réel les parcours dans un ordre immuable : le TP52 Near Miss devant le Cookson 50 Cantankerous, le Swann 601 Arobas et le très élégant (et très rapide) GP 42 Team Vision Future. En compensé, les manches sont gagnées par Near Miss, mais la bagarre est rude derrière, avec notamment les Grand Soleil 50 Mad IV et Lady First, le First 47.7 Tactic, ou encore le X44 Alisée, qui s’invitent à tour de rôle aux places d’honneur de ces courses très spectaculaires. Trois bateaux ont été classés DNF (n’ont pas terminé) la manche 3 : Flo d’Orient, l’Adriana FY 49 de Bernard Coquelet, Genapi le Swan 42 de Jean-Luc Boixel et X-Ose, le Grand Soleil 54 de Vincent Naulin.
Au général provisoire avant jury, Near Miss surclasse logiquement la flotte avec ses trois victoires retenues (3 points donc) et Cantankerous, deuxième, est le seul autre bateau en-deçà des 10 points (8). Le 12 MJI Ikra (qui s’est retiré de la dernière manche du jour trop ventée pour lui) occupe pour le moment la 3e place avec 12 points mais derrière lui, cinq équipages briguent le podium provisoire en totalisant 13 à 16 points, à savoir ceux de Tactic, Alizee, Axelle S, Team Vision Future et Lady First.

Groupe 2 : très serré derrière Glen Ellen V et Geranium Killer

Chez les IRC2, c’est très serré dans la première moitié de flotte, avec six bateaux qui jouent les premiers rôles sur chacune des trois bananes du jour. Aux avant-postes, les deux A40 RC Glen Ellen V de Dominique Tian et Geranium Killer de Charles Metenier se taillent la part du lion, en finissant 1er ou 2e de chaque régate ! Mais cinq autres équipages entendent bien ne pas les laisser s’expliquer en duel. Il s’agit du J111 d’Oliver Krauss Espritsud.net, du F45 Relayer de Patrick Schmitt, de l’IMX 40 Jacanda de Marc Rouanne, du F40 Sheamapu de Jacques Kovache et du XP 38 Esparlica 3 d’Olivier Maubert, auteur d’une belle 3e place sur la dernière manche. A noter aussi dans ce groupe l’abandon sur avarie du bateau belge Andante II de Bernard Marchant.
Au général provisoire avant jury, Glen Ellen V devance Geranium Killer d’un seul petit point, et du 3e au 6e (Relayer, Espritsud.net, Sheamapu et Jacanda) tiennent en seulement 5 points. C’est très chaud !

Groupe 3 : Prime Time enchaîne

En IRC3, l’équipage de l’A35 Prime Time de Marc Alperovitch est au top : 2e ou 1er à la fois en réel et en compensé des manches du jour, ils confirment leur statut de favori. Ceci dit, si dans cette classe on constate comme hier un joli chassé croisé entre A35 et J109, d’autres unités s’invitent au festin à commencer par le Grand Soleil 37 Desirade de Jean-Pierre Joly, (4e de la course 2 et vainqueur des courses 3 et 4 !) qui revient à portée de fusil de Prime Time. Kick, le le Bavaria 38 d’Yvon Laout, signe également une très belle journée aux places d’honneur, tout comme Galanga. Chez les plus petits bateaux engagés, à savoir les cinq unités qui évoluent en IRC4, Nutella, le F34.7 de Max Laout tient tête pour un petit point à No Limit, le J97 d’Agnes Di Russo.
Au général provisoire avant jury, Prime Time mène la danse deux points devant Desirade et 9 points devant Galanga, le J109 hyérois de Philippe de Saignes. Chez les IRC 4, le trio de tête est composé de Nutella (34 pts), No Limit (35 pts) et Geronimo (53 pts)

En bref

Nathalie Péberel, Présidente du Comité de course: “une journée sportive !”

“Le vent est resté stable à l’ouest et n’a cessé de fraîchir, passant d’une douzaine de noeuds sur le début de la première manche jusqu’au double pendant la dernière. Nous avons pu envoyer trois bananes… malgré le fait que quelques concurrents nous aient parfois embarqué des bouées aux passages de marques ! Je pense que nous avons réussi à enchaîner correctement, qu’il n’y a pas eu de temps mort. C’était une journée sportive !”

Trois blessés, deux évacuations

Par ces conditions musclées, les chutes dans le cockpit et autres bobos plus ou moins sérieux ne sont pas rares. Un palan de grand voile qu’on ne peut éviter, une écoute qui claque etc… trois équipiers ont été blessés aujourd’hui, à bord des bateaux Nutella, Loup Cervier et X Ose : une blessure à la main, des douleurs au dos et un traumatisme crânien. L’équipière victime d’une blessure à la main a été traitée sur place à Porquerolles, les deux autres ont été évacués par hélicoptère vers l’hôpital de Toulon où les nouvelles sont très rassurantes : rien de grave.

Briefing à 8h30 demain samedi

Tous les skippers sont convoqués à un briefing sous la tente de La Semaine de Porquerolles demain samedi 11 mai à 8h30.

Météo

Vent soutenu au programme également demain samedi 11 mai. Flux de secteur ouest pour 20 nœuds moyens le matin (rafales 24), 22 à 25 nœuds moyens (rafales 30) à partir de 14h.

Source

Mer & Média

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 10 mai 2013

Matossé sous: IRC - ORC, Régates, Semaine de Porquerolles

Vues: 2111

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent