Récapitulatif en cette trêve des confiseurs

Les équipes de l’America’s Cup ont été très occupées jusqu’aux vacances de Noël, que ce soit sur l’eau ou en préparation de ce qui s’annonce comme une nouvelle année très intense. Voici un bref récapitulatif de l’état d’avancement de toutes les équipes et nous souhaitons à tous nos lecteurs, fans et supporters du monde entier de  » bonnes vacances  » et nous vous donnons rendez-vous en 2023.

Emirates Team New Zealand – Défenseur

En tant que défenseurs de la Coupe de l’America, Emirates Team New Zealand a connu une session de fin d’année interrompue suite à leur piqué et aux dommages causés à l’étrave le 21 novembre. Mais la marque de cette équipe est que face à l’adversité, elle redouble d’efforts et revient plus forte. L’équipe à terre a été sublime, travaillant 24 heures sur 24 pour effectuer les réparations et le 16 décembre, ETNZ a sorti LEQ12 entièrement restauré, sans avoir l’air d’avoir raté un battement.

Puis vint le deuxième AC40, le jour suivant, et les marins ont immédiatement fait voler le bateau, tout droit sorti de la boîte, à la vitesse de l’éclair. Ne vous y trompez pas, les Kiwis sont l’équipe qui donne le ton dans cette America’s Cup. Une dernière session, le 22 décembre, a permis de réaliser 100% des manœuvres de virement et d’empannage, de foil à foil, et c’est le niveau à atteindre pour les challengers. Attendez-vous à voir des essais à deux bateaux de leurs AC40 au début de la nouvelle année. Impressionnant.

INEOS Britannia – Le challenger du record

Le lancement de T6, la plateforme d’essais d’INEOS Britannia, a été attendu avec beaucoup d’impatience et son design angulaire a attiré l’attention du reste du monde de la Coupe. Les essais de remorquage prévus à l’échelle avec l’installation d’un mât de remorquage ont finalement été interdits par une décision de la commission des règles d’AC qui a changé le cours du programme britannique initial.

L’équipe à terre se met au travail à un rythme effréné, achevant une remarquable transformation de la plate-forme en un temps record et le 22 décembre, l’équipe dirigée par les multi médaillés d’or olympiques Sir Ben Ainslie et Giles Scott fait voler la  » Flèche d’argent  » dans la baie de Palma. Pendant ce temps, à terre, le groupe a accueilli un nouveau membre dans l’équipe, Matt Rossitter, et s’est entraîné avec l’équipe cycliste INEOS Grenadiers. Les supporters britanniques ont maintenant de quoi se réjouir et c’est certainement une équipe que tout le monde surveillera en 2023.

Luna Rossa Prada Pirelli

Après avoir souffert d’une défaillance du protocole de la grue, qui a vu le gréement s’écraser sur le quai, et de quelques dégâts mineurs sur le bateau le 7 novembre, les Italiens n’ont fait qu’avancer à sens unique. Les sessions dans la Baie des Anges au large de Cagliari ont été intenses avec Jimmy Spithill, Francesco ‘Cecco’ Bruni et Ruggero Tita conduisant le LEQ12 dans toutes les conditions avec beaucoup de style.

La technique a été une source d’encouragement pour tous les fans italiens avec leur remontée au vent, leurs virements de bord super rapides et leur vol très régulier, une merveille à observer. En termes de technologie, l’équipe a travaillé d’arrache-pied pour collecter des données grâce à leur LEQ12 lourdement équipé de capteurs et le programme a été à la fois logique et implacable. C’est une équipe qui a l’ambition brûlante de faire mieux que la dernière fois et de ramener la Coupe de l’America à Cagliari. Dans cette forme, il est difficile de parier contre eux. 2023 sera une année fascinante pour Luna Rossa Prada Pirelli.

New York Yacht Club American Magic

Une équipe très actuelle. American Magic a effectué une sublime et intense session d’entraînement d’avant Noël, avec de nouvelles recrues dans le groupe de puissance qui s’occupe des cyclistes et les superstars Tom Slingsby et Paul Goodison.

Il n’y a eu aucun relâchement dans le développement des systèmes, et cela a été égalé par l’engagement des marins qui, jour après jour, sont sortis dans la baie de Pensacola pour tirer un grand nombre de bords et d’empannages et pour effectuer de très longs vols. Impressionnant » ne rend pas justice à l’équipe – c’est une équipe qui s’est complètement remise des épreuves de l’AC36 et qui est occupée à écrire un nouveau chapitre très divertissant et positif de la quête d’America pour reconquérir la Coupe de l’America. Avec l’arrivée des AC40 au printemps et la conception du nouvel AC75 qui a bénéficié des tests à l’échelle de Patriot, c’est une équipe sur laquelle tout le monde a les yeux rivés en 2023.

Alinghi Red Bull Racing

Basée à Barcelone, l’équipe suisse a profité de la fin de l’été pour s’entraîner jusqu’à la mi-novembre avant d’emmener BoatZero dans le hangar pour une intervention chirurgicale importante visant à installer un nouveau système de foc auto-vireur. Sans histoires à raconter sur l’eau, cette jeune équipe s’est tenue très occupée en salle de sport et sur les pistes cyclables autour des collines situées juste à l’extérieur du centre-ville. Ils semblent de plus en plus à l’aise en tant que collectif et cela commence à se voir dans les sessions de voile qui deviennent de plus en plus intenses sous la direction des conseillers de l’équipe de voile Pietro Sibello et Dean Barker.

La nouvelle année verra l’équipe entrer dans la période la plus intensive d’entraînement et de tests alors que la construction de leur nouvelle base vient de commencer, littéralement à quelques centaines de mètres de leur base temporaire existante à l’entrée du port. La courbe d’apprentissage est raide pour les Suisses, mais en tant que double vainqueur de la Coupe de l’America, on ne peut jamais les exclure. 2023 est l’année où les Suisses vont briller.

Source

America's Cup

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 27 décembre 2022

Matossé sous: 37th America's Cup, America's Cup, Match Racing

Vues: 193

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent