Baptême du feu pour les jeunes loups de la Land Rover BAR Academy

  • The Extreme Sailing Series 2016, Multihull, GC32, Cardiff, Act3, Foiling Catamaran, Land Rover BAR Academy
    © Lloyd Images
  • The Extreme Sailing Series 2016, Multihull, GC32, Cardiff, Act3, Foiling Catamaran
    © Lloyd Images
  • © Lloyd Images
  • The Extreme Sailing Series 2016, Multihull, GC32, Cardiff, Act3, Foiling Catamaran
    © Lloyd Images
  • The Extreme Sailing Series 2016, Multihull, GC32, Cardiff, Act3, Foiling Catamaran, Land Rover BAR Academy, Oman Air, Morgan Larson
    © Lloyd Images
  • © Lloyd Images
  • The Extreme Sailing Series 2016, Multihull, GC32, Cardiff, Act3, Foiling Catamaran, Land Rover BAR Academy, LandRover BAR
    © Lloyd Images

Aujourd’hui, les jeunes loups de la Land Rover BAR Academy ont gouté pour la première fois à l’intensité des Extreme Sailing Series™ à l’occasion du lancement tonitruant de l’Act 3 à Cardiff.

La saison 2016 reprenait aujourd’hui dans la capitale Galloise après deux premiers événements palpitants. Les jeunes espoirs de la voile britannique ont eu l’honneur de représenter la jeune garde de Sir Ben Ainslie face aux équipages plus aguerris du circuit. Mais il n’y a eu aucun traitement de faveur pour la Land Rover BAR Academy sur le célèbre parcours de la baie de Cardiff. Leurs concurrents et la météo leur ont réservés un vrai baptême du feu.

Depuis quatre ans que Cardiff accueille les Extreme Sailing Series, jamais le vent n’y a fait défaut, et aujourd’hui n’a pas fait exception, avec des rafales à 20 nœuds sur le parcours. Le challenge a été de taille pour les équipages qui ont eu bien du mal à apprivoiser leurs puissants catamarans GC32 à foils. Spectacle garanti pour les spectateurs qui longeaient les quais du stade nautique.

«Ça a été très chaud sur l’eau, une véritable révélation!» A déclaré le barreur de 19 ans de la Land Rover BAR Academy, Owen Bowerman. Son équipage prendra le départ de la deuxième journée demain à la sixième place du classement général. «A un moment, Alinghi a croisé juste devant nous, c’était très flippant!

 

«Nous avons fait quelques erreurs mais l’énergie et les efforts de l’équipe sont ce qui compte vraiment au final. C’était une super journée, et nous avons vécu, en tant qu’équipe une super expérience. Nous avons surtout beaucoup appris.

 

«C’est le genre d’événement auquel tu ne peux que rêver de participer, alors avoir la chance de barrer un de ces bateaux sur l’un parcours les plus difficiles est tout simplement incroyable.»

Le seul membre senior confirmé de l’équipage était Paul Campbell-James, qui fait partie de l’équipe de l’America’s Cup de Ben Ainslie. Son rôle était de les guider tout au long de la journée.

«Une chose est sûre, c’était génial à vivre. On les a tout de suite jetés dans le grand bain» A expliqué Paul. «On peut difficilement faire pire qu’aujourd’hui. Les résultats ne sont pas les meilleurs, mais nous nous sommes bien battus et nous nous sommes améliorés à chaque manche.»

Pendant ce temps-là, ce sont les visages familiers d’Oman Air et de Red Bull Sailing Team qui ont de nouveau prouvé leur domination en tête de course.

«C’était juste bien aujourd’hui.» A expliqué le skipper d’Oman Air Morgan Larson dont l’équipage prend la tête du classement général grâce à 5 victoires de manches. «Le parcours était court et tout se passait très vite et de façon très intense. Les gars ont fait un super boulot.»

Au sujet de la valeur de l’expérience, Morgan ajoute:

«Quand il y a beaucoup de vent comme aujourd’hui, on voit quelles sont les équipes qui ont passé le plus de temps sur ces bateaux. Si le vent tombe, on verra tout de suite les nouveaux équipages remonter au classement.»

Roman Hagara, skipper de la Red Bull Sailing Team qui prend la deuxième place au classement général en cette fin de première journée ajoute:

«Grosse journée pour démarrer, mais l’équipage a fait du super boulot sur le parcours et a réussi à rester au taquet ce qui est très important sur les petits parcours comme celui-ci. Alinghi et Oman Air font un travail remarquable et il va falloir bosser dur toute la journée demain si nous voulons nous maintenir avec eux.»

L’équipage Danois de la SAP Extreme Sailing Team a terminé troisième, grâce à des places de podium dans six manches, tandis qu’Alinghi, vainqueur de l’Act 2 prend la quatrième place. CHINA One, Land Rover BAR Academy et Sail Portugal complètent le classement.

Les hostilités reprennent demain à 14 heures avec des prévisions météo similaires.

Extreme Sailing Series™ Act 3, classement à Cardiff après le premier jour de course et 8 manches courues
Classement / Équipe / Points

  1. Oman Air (OMA) Morgan Larson, Pete Greenhalgh, James Wierzbowski, Ed Smyth, Nasser Al Mashari 85 points.
  2. Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Stewart Dodson, Adam Piggott, Brad Farrand 83 points.
  3.  SAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Mads Emil Stephensen, Pierluigi De Felice, Renato Conde 79 points.
  4. Alinghi (SUI) Arnaud Psarofaghis, Nicolas Charbonnier, Timothé Lapauw, Nils Frei, Yves Detrey 77 points.
  5. CHINA One (CHN) Taylor Canfield, Shane Diviney, Hayden Goodrick, Garth Ellingham, Luke Payne 71 points.
  6. Land Rover BAR Academy (GBR) Neil Hunter, Owen Bowerman, Paul Campbell-James (« CJ »), Oli Greber, Adam Kay 55 points.
  7. Sail Portugal (POR) Diogo Cayolla, Javier de la Plaza, Luís Brito, João Matos Rosa, Sam Bell 54 points.

Source

Extreme Sailing Series

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series

Les vidéos associées : GC32