Energy Team au sommet des America’s Cup World Series !

© Gilles Martin-Raget / 34th America's Cup

Energy Team doit son succès du jour à sa constance et à sa victoire dans la troisième et dernière manche disputée mercredi après-midi à San Diego. Les Français se hissent au top du classement provisoire du Match Racing Championship et se qualifient ainsi pour les demi-finales de vendredi.

Les conditions de navigation n’auraient pu être meilleures dans la baie de San Diego qui a offert aux marins une mer plate, un vent établi de 9 à 13 nœuds, le tout sous un soleil généreux. Les températures plutôt chaudes pour un mois de novembre ont permis à la brise thermique de se maintenir tout au long de l’après-midi.

Energique !
Yann Guichard remplace Loïck Peyron à la barre du catamaran d’Energy Team, ce dernier étant retenu en France par le Trophée Jules Verne. Avec trois régates dans le Top 5 (3e, 5e,1er), Yann confirme la bonne prise en main de l’AC45 français et mène d’un point le champion Emirates Team New Zealand.
“C’est une superbe journée pour Energy Team,” déclare le skipper, ravi. “L’équipe a accompli un travail fantastique en prenant d’excellents départs et en maintenant une bonne vitesse. Les petits teams, comme nous, progressent chaque jour. Je me sens de plus en plus à l’aise et je sens vraiment bien le bateau maintenant.”

ORACLE Racing Spithill, pourtant constamment ralenti par des pénalités et des problèmes sur les départs, a su revenir à chaque fois dans la course et accroche la troisième place du général.
Ces trois équipes en pôle position gagnent leur ticket d’entrée pour les demi-finales du Match Racing Championship disputées vendredi, tandis que les six autres s’affrontent jeudi en duels (match race) à élimination directe pour prendre place sur le quatrième siège encore disponible.

Aleph cherche le rythme
Si Energy Team tutoie les sommets, la journée n’a pas été si bonne pour le deuxième équipage français. A l’issue des trois manches, Aleph occupe la 8e place du tableau général. « Je n’ai pas pris de bons départs, » admet Pierre Pennec, skipper/barreur. « En revanche, nous avons progressé en vitesse au près entre la première et la dernière manche en trouvant des réglages, un point positif. Nous devons encore nous améliorer en manœuvres, surtout sur l’envoi du gennaker. »

Kiwi rocket
Après les régates en flotte, les équipes ont assuré le spectacle pour la foule perchée sur la jetée de Broadway à l’occasion des AC 500 Speed Trials. Emirates Team New Zealand, dans son tout premier run, a été le plus rapide. Les deux ORACLE Racing, Spithill et Coutts, se classent respectivement deuxième et troisième. Quant à Artemis Racing, c’est la journée du 4…avec une 4e place après les régates en flotte et un 4e temps sur les épreuves de vitesse.

Commentaires à l’issue de cette première journée :

Yann Guichard (FRA), barreur Energy Team (FRA) :
« C’est une superbe journée pour Energy Team. L’équipe a accompli un travail fantastique en prenant d’excellents départs et en maintenant une bonne vitesse. Les petits teams, comme nous, progressent chaque jour. Je me sens de plus en plus à l’aise et je sens vraiment bien le bateau maintenant. Nous avons vraiment travaillé dur toute la semaine dernière, en particulier sur les départs, et aujourd’hui je peux me permettre de sortir la tête du bateau. Cela me donne la possibilité de faire de la tactique-stratégie et de ne pas être constamment rivé sur les manœuvres. Je sais que les gars suivent parfaitement et cela me met en confiance. Plus je suis confiant et plus je peux envoyer des manœuvres un peu plus “chaudes”. Arnaud Jarlegan, qui est à côté de moi et que je connais bien m’aide beaucoup : on a le même discours. Je suis très content. ”

Dean Barker (NZL), skipper Emirates Team New Zealand (NZL) :
« Cela n’a pas été facile. Nous avons eu un problème sur une pièce et nous n’avons pas pu bloquer la drisse du gennaker. Quand tu as un problème de cet ordre, tu en as pour la journée. Nous sommes donc contents d’avoir terminé seconds. Les gars ont fait un travail génial tout au long des manches mais nous étions trop concentrés sur les manœuvres et pas assez sur la tactique. »

James Spithill (AUS), skipper ORACLE Racing Spithill (USA) :
« Nous avons eu du mal sur les « starts », nous avons pris deux faux départs et terminé deux fois derniers au passage à la bouée au vent. C’est pourtant un point sur lequel nous nous sommes beaucoup entraînés. Je n’ai pas été bon aujourd’hui. Le bateau s’est allumé de toutes les lumières possibles : pénalités, faux départ…un arbre de noël avant l’heure mais sans les cadeaux ! »

Pierre Pennec (FRA), skipper, Aleph (FRA) :
« Je n’ai pas pris de bons départs aujourd’hui. En revanche, nous avons progressé en vitesse au près entre la première et la dernière manche car nous avons trouvé de nouveaux réglages, un point positif. Mais nous devons encore nous améliorer en manœuvres, surtout lors de l’envoi du gennaker. Ce qu’on a fait de bien aujourd’hui, on va essayer de le refaire demain lors du match race contre China team qui est un bon concurrent. Et ce sera intéressant car je n’ai pas fait beaucoup de match race et encore moins en multicoque ! »

Résultats – AC 500 Speed Trials 

Emirates Team New Zealand – 21,22 nœuds
ORACLE Racing Spithill – 21,10 nœuds
ORACLE Racing Coutts – 19,86 nœuds
Artemis Racing – 19,65 nœuds
Energy Team – 19,36 nœuds
Team Korea – 19,18 nœuds
China Team – 18,54 nœuds
ALEPH – 18,33 nœuds
Green Comm Racing – 17,91 nœuds

Résultats – San Diego Match Racing Championship (trois courses en flotte) 

Race 1 Race 2 Race 3 Total
Place Equipe Points
1. Energy Team 3 5 1 24
2. Emirates Team New Zealand 2 3 5 23
3. ORACLE Racing – Spithill 5 4 2 22
4. Artemis Racing 7 1 4 21
5. Team Korea 4 2 8 19
6. ORACLE Racing – Coutts 1 8 6 18
7. Green Comm Racing 8 9 3 14
8. ALEPH 9 6 7 12
9. China Team 6 7 9 12

Source

America's Cup Media

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : AC World Series