Alinghi à l’honneur au Yacht-Club de Genève

© Loris von Siebenthal

Les concurrents du D35 Trophy viennent terminer la sixième rencontre de la saison. Les conditions ont été difficiles, et si le vent a permis de disputer deux courses vendredi soir, après une session d’entraînement. Il ne s’est jamais stabilisé, ni en force ni en direction, le samedi, obligeant le comité à renoncer à lancer des régates.

Dimanche matin, la situation n’était pas meilleure avec des airs complètement absents. Mais le soleil a permis à une petite brise thermique de se poser doucement en milieu de journée. Benoit Deutsch et son équipe ont envoyé la flotte sur l’eau vers 14h30, pour tenter de profiter de la situation qui semblait se poser. Une première course pu être lancée vers 15h dans un flux de 4-6 nœuds. Il a ensuite fallu être très réactif pour donner un deuxième départ, juste avant l’heure limite de 16h. La seconde course du jour a ainsi pu être disputée dans des airs tout aussi léger, mais bien présents et suffisamment constants pour que la régate soit équitable.

Alinghi et Zen Too ont gratifié les observateurs d’un magnifique duel lors de la seconde course, en franchissant la porte au vent exactement en même temps, chacun d’un côté. Au final, Zen a pris l’avantage, et remporte la dernière épreuve du jour. Le comité a pu lancer quatre courses durant le week-end, ce qui a contenté tout le monde, puisqu’à partir ce seuil, la plus mauvaise régate peut être biffée du classement.

“Je suis vraiment content de renaviguer avec mon équipe” a commenté Ernesto Bertarelli, ravi de son résultat. “Je n’étais pas à bord pour le Bol d’Or Mirabaud, et ils ont fait plusieurs courses en GC 32 durant l’été. C’est un vrai plaisir de pouvoir revenir et d’être tout de suite dans la compétition, en signant un résultat comme celui-ci. Je salue aussi l’arrivée d’Arnaud Grange sur Okalys, qui fait une très belle course. Je suis content de voir que des jeunes talentueux rejoignent des équipes.”

Arnaud Grange, âgé de seulement quinze ans et qui barrait son premier Grand-prix sur Okalys, est évidemment très fier de ce premier résultat. “Ça n’a pas été facile, a-t-il relevé. Les airs étaient assez tordus et il fallait rester vraiment concentré. Mais ça s’est bien passé. L’équipe a été vraiment sympa avec moi, et on fait une belle course.”

Zen Too fait aussi une bonne opération, malgré un équipage légèrement remanié pour ce week-end. “C’était une nouvelle configuration pour Zen Too, a relevé le tacticien Tanguy Cariou. Et de poursuivre, nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous entraîner et avons eu un peu de mal à nous adapter, mais nous avons su prendre des risques, et ça a payé sur le classement général. Zen est toujours sur le podium, et creuse même un peu sur Ylliam – Comptoir Immobilier. C’est donc un week-end réussi pour nous tous.”

Les régatiers ont aussi eu le plaisir de naviguer avec le célèbre skipper français Loïck Peyron, qui était à bord de Phaedo2 pour l’épreuve, en remplacement du propriétaire Lloyd Thornburg. Malgré un résultat décevant (9e au général) il a apprécié de pouvoir revenir sur ce circuit qu’il connaît bien.

Au niveau du classement du D35 Trophy, aucun changement n’est à signaler sur le podium, puisqu’Alinghi conserve bien sûr sa première place devant Zen Too et Ylliam – Comptoir Immobilier. Derrière, les écarts sont toujours très serrés, puisque seulement deux points séparent le 4ème du 7ème . Les équipages vont tout tenter durant les deux dernières rencontres de la saison, pour essayer de se démarquer.

Tous se retrouvent déjà vendredi prochain à Crans-Près-Céligny pour le Grand Prix Alinghi qui promet de belles bagarres.

Source

Dynamics Group

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Décision 35