Realteam passe en tête à mi-course

La faiblesse des vents a fait durer le plaisir pour cette première partie de course où un trio de leaders s’est regroupé en tête de la flotte pour passer la bouée du Bouveret. A peine une minute d’écart sépare les trois D35, en tête de la course : Realteam, Ladycat et Team Tilt.

C’est sous un soleil magnifique et une petite brise du sud bienvenue que la flotte des 472 bateaux a pris le départ de la 77ème édition du Bol d’Or Mirabaud. Comme d’habitude, le spectacle dans la rade de Genève était exceptionnel grâce notamment aux monocoques arborant fièrement des spis multicolores.

Dès le départ, le D35 Ladycat powered by Spindrift racing a pris la tête des multicoques avec Dona Bertarelli à la barre en prenant l’option de la côte suisse devant un duo de tête composé de Safram et de Mobimo, qui privilégiaient la côte française. Les monocoques ont fait le choix de la côte suisse et ont pris un excellent départ, devant les multicoques. Ce n’est qu’au large de Versoix que Ladycat powered by Spindrift racing, dernier vainqueur du Bol d’Or Mirabaud a dépassé le monocoque Asst’ko pour prendre résolument la tête de la course à une vitesse d’environ 6 à 8 nœuds,
« Ce fut une bonne surprise de faire un départ avec un vent, certes léger, mais qui a permis aux bateaux de pouvoir bien démarrer et de sortir du petit lac relativement rapidement » explique Marcel Beauverd, Président du Cercle de la Voile de la SNG.

Vers 12h00, quatre bateaux étaient à la poursuite de Ladycat : Realteam, barré par Jérôme Clerc, Team Tilt, barré par Arnaud Psarofagis et Safram barré par Christophe Péclard.
Alors que Ladycat semblait occuper une position de leader incontesté à l’approche de la mi-course, les caprices du Léman ont redistribué les cartes au Bouveret avec un trio de tête de D35 regroupé en moins d’une minute selon l’ordre suivant : 1er Realteam barré par Jérôme Clerc (7h19’50’’) – 2ème Team Tilt barré par Arnaud Psarofaghis (7h20’11’’) – 3ème Ladycat powered by Spindrift Racing barré par Dona Bertarelli (7h20’50’’).

Très proche de ce trio, Safram passait le Bouveret en 4ème position (7h23’17’’), juste devant Alinghi, auteur d’une belle remontée. Moins d’une heure plus tard, le peloton des monocoques se trouvait réparti entre Lausanne et le Bouveret, avec les Psaros se rapprochant de la barge.

A mi-course, au vu des faibles écarts qui séparaient les premiers, la régate restait donc encore très ouverte. Un suspens qui devrait durer jusqu’au bout de la course car la météo annonce un renforcement capricieux des vents influencé par un système orageux en approche, lequel pourrait donner quelques belles rafales sur le Léman.

Source

Dynamics Group

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Bol d'Or