Un Bol d’Or en 3D !

© Gilles Morelle

Le Bol d’Or Mirabaud 2015 n’a plus de limite spatio-temporelle. Il est partout grâce aux progrès du suivi virtuel et de l’interaction des réseaux sociaux. Sur l’eau dans un bateau, sur terre aux bords du Léman ou dans l’espace digital des smartphones, la 77ème édition du Bol d’Or Mirabaud élargit encore son audience et son impact auprès d’un public conquis prêt à vibrer ce week-end aux exploits des plus célèbres skippers à bord de leur D35 ou des spectaculaires machines volantes.

Une météo capricieuse pourrait réserver quelques surprises aux 3’000 participants annoncés à bord de plus de 500 bateaux. Bernard Stamm, récent vainqueur de la Barcelona World Race 2014, est le parrain de l’édition 2015 du Bol d’Or Mirabaud.
Après une 76ème édition d’anthologie qui restera dans le cœur de nombreux participants, celle de 2015 pourrait bien être tout aussi passionnante, et ce dans toutes les catégories. En effet, la météo, avec un régime de vents mal établi et des orages, risque fort bien de contrarier les plans des plus ambitieux et privilégier le sens tactique et marin des navigateurs.

Dans ce contexte, on suivra avec intérêt la performance des navigateurs océaniques de renom venus s’affronter sur le Léman. Seront notamment au rendez-vous : François Gabart, le dernier vainqueur du Vendée Globe, qui naviguera sur le D35 Okalys ou Sébastien Josse, 3ème de la Route du Rhum 2014, sur le GC32 Edmond de Rothschild, un catamaran à foils fortement inspiré des AC72 développés lors de la dernière America’s Cup et qui incarne parfaitement la révolution en marche dans le nautisme, les bateaux volants.

Tous deux auront à cœur de défier Yann Guichard, 2ème de la dernière Route du Rhum, et Dona Bertarelli, magnifiques vainqueurs de l’édition 2014 sur le D35 Ladycat powered by Spindrift racing en un temps canon de 5h38’. Ils devront aussi se méfier d’autres favoris tels que Tilt, l’équipe en tête du championnat des D35 menée par Sébastien Schneiter et Arnaud Psarofaghis, Alinghi, barré par Ernesto Bertarelli, ou encore le Ventilo M1 Safram, de Christophe Péclard, récent vainqueur de la Genève-Rolle-Genève.

« Cette 77ème édition promet d’être superbe. Mais au-delà de la victoire, je retiens chaque année le plaisir et l’émotion qui s’expriment sur le visage de chacun. C’est cette passion partagée qui a incité Mirabaud à demeurer le partenaire principal du Bol d’Or depuis dix ans maintenant. Notre engagement dans la voile se perpétue avec une ambition d’excellence et le partage des valeurs auxquelles nous sommes très attachés : l’innovation, la performance, l’effort collectif, la rigueur et le courage », commente Antonio Palma, Associé de Mirabaud. « Dans la continuité des années précédentes, je me réjouis également que tous les passionnés de voile puissent partager les moments forts de la régate sur les réseaux sociaux et sur la plateforme Live. »
Mise en place en 2012, la Plateforme Live permettra aux navigateurs comme au grand public de vivre la course en temps réel, en diffusant notamment le départ le samedi matin 13 juin à 10h00, le passage de la bouée du Bouveret et, en principe, l’arrivée des premiers. Elle diffusera encore plus de contenu sous forme de vidéos, de photos et de textes relayés via les réseaux sociaux : Twitter (@BoldOrMirabaud), Facebook (Bol d’Or Mirabaud), Instagram (@Instabom), chaîne Youtube (VideosBoldOrMirabaud). Le hashtag « #BOM15 » sera utilisé pour ces réseaux afin de favoriser l’interaction, le partage de coups de cœur et de permettre au plus grand nombre de les découvrir ensuite sur la plateforme Live.

La plateforme Live permettra aussi de suivre plusieurs duels passionnants. Chez les monocoques, la bagarre entre le Libera hongrois Raffica et le Psaros 40 Syz aura une saveur particulière puisque les deux bateaux ont la possibilité de s’adjuger définitivement le Bol de Vermeil en cas de victoire cette année.

Dans la classe la plus représentée, celle des Surprise, la lutte pour la victoire sera également acharnée parmi la grosse centaine de bateaux présents cette année. Enfin chez les M2, GSMN Genolier aura fort à faire face à ses 18 concurrents pour préserver son titre acquis en 2014 avec deux petites minutes d’avance.
Cette année, le Bol d’Or Mirabaud pourra aussi compter sur la présence de plusieurs bateaux étrangers, venant notamment de Grande-Bretagne, Allemagne, Tchéquie, Finlande, Hongrie, Italie auxquels il faut ajouter les nombreux bateaux français. Ce dont se réjouit Rodolphe Gautier, le nouveau Président du Comité d’Organisation du Bol d’Or Mirabaud : « L’internationalisation du Bol d’Or Mirabaud me tient particulièrement à cœur et ce sera certainement l’une de nos priorités les prochaines années. Notre Comité d’Organisation, renforcé avec la création d’un poste de directrice (Laurence Zanon) compte essentiellement préserver les acquis de mon prédécesseur Michel Glaus, notamment l’accueil des concurrents, toujours au centre de nos préoccupations. »
Une fois n’est pas coutume, la Société Nautique de Genève ouvre ses portes au public dès demain, vendredi, avec un programme aussi riche que dynamique. Dès 18h00, la SNG accueillera la cérémonie d’ouverture et deux tables rondes avec les stars océaniques, tandis que samedi, dès 19h00, la “Nuit du Bol” permettra aux concurrents ayant franchi la ligne d’arrivée et aux supporters de vivre la course d’une autre façon, du crépuscule à l’aube. La distribution des prix aura lieu le dimanche 14 juin à 19h00.
Afin de souligner l’engouement pour cette nouvelle édition et le remarquable niveau de compétition de la manifestation, deux tables rondes seront organisées le vendredi 12 juin sous la tente extérieure de la SNG, dans le cadre de la cérémonie d’ouverture. A 18h15 « La Voile en direct ou le Bol d’Or en instantané » et à 18h30 « De l’océan au Léman : l’avenir aérien de la voile de compétition ? » avec une dizaine d’invités dont Bernard Stamm – parrain de cette 77ème édition – François Gabart, Dominique Wavre, Sébastien Josse ou Arnaud Psarofaghis.
Tous les bateaux seront balisés et pourront être suivis, minute par minute, via le dispositif cartographique du site internet (volet MAP). Les balises de tous les bateaux peuvent tweeter automatiquement lors de leur passage à certains endroits-clés, comme Yvoire, le Bouveret et l’arrivée. Tous les passionnés devront simplement s’abonner, via leur compte Twitter personnel, aux comptes des bateaux qui les intéressent.
Fort du succès rencontré ces deux dernières années, une 3ème édition de la Celebrity race est organisée cet après-midi à la SNG, à 12h30. Prélude à la régate officielle, cette compétition de style Pro-Am, disputée à bord des six Surprise Mirabaud, verra s’affronter des équipes composées d’un marin confirmé, d’un sportif, d’une personnalité VIP et d’un journaliste. Reportages et interviews sur la Plateforme Live.
Le départ sera donné à 10h00 samedi matin 13 juin, toujours avec deux lignes, l’une pour les multicoques avec la Neptune comme bateau-start et l’autre sur toute la largeur du lac pour les monocoques. Pour ces derniers, il s’effectuera en rocade afin d’éviter que les mêmes bateaux partent chaque année du même endroit. Les différentes classes de monocoques seront donc réparties différemment que l’an dernier, dans le sens des aiguilles d’une montre. Le coup de canon sera donné par Antoine Barde, Président du Grand Conseil genevois.

Source

Dynamics Group

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Bol d'Or