Victoire à domicile

© Lloyd Images

L’équipe française Groupe Edmond de Rothschild a fini la journée à la place où elle l’avait commencée, en haut du classement de l’Acte 7 à Nice, en remportant l’avant-dernier Acte de l’année sur ses terres.

Encouragé par les acclamations de près de 27 000 spectateurs pendant les trois jours de compétition, Pierre Pennec a conduit son équipe à remporter quatre manches lors de cette dernière journée et à monter sur la troisième marche du podium provisoire alors que la flotte se dirige maintenant vers la finale qui aura lieu du 6 au 9 décembre à Rio de Janeiro.

Lors de la dernière manche du jour qui comptait double, Pierre Pennec devait placer trois bateaux entre lui et Leigh McMillan pour remporter la victoire dans ce grand prix. Et cette victoire a été assurée dès le départ de cette 9ème et dernière manche quand McMillan s’est retrouvé coincé dans la deuxième partie de la flotte et qu’il n’a jamais pu remonter.

Seul un faux pas important aurait pu empêcher Pennec de gagner ici, à Nice, puisque la victoire leur revenait de droit après leurs performances réalisées sur les trois jours de course et les 28 manches. « Je suis très content de la victoire, mon équipe s’est donnée à fond. Les conditions nous ont permis de nous faire plaisir physiquement et tactiquement, tout en allant vite. On revient à la troisième place au général ce qui est super. On va essayer de bien naviguer à nouveau à Rio et puis on verra le classement général à la fin de l’année. Tout peut arriver jusqu’au dernier moment ».

Pour McMillan, la légère déception de finir à la seconde place est atténuée par le fait que son équipe The Wave, Muscat est assurée de terminer sur le podium du circuit 2012 des Extreme Sailing Series. La seule question est maintenant de savoir sur quelle marche ? « Nous sommes un peu déçus de ne pas gagner. Nous avons fait de notre mieux, deuxième c’est bien, mais l’important reste de remporter les Series 2012. C’est fantastique d’être déjà sur le podium avant le dernier événement, nous ne nous y attendions pas. Notre objectif a toujours été de gagner le classement général et nous avons travaillé très dur toute l’année pour ça. Espérons que nous finirons le boulot à Rio ! »

La deuxième équipe portant les couleurs du Sultanat d’Oman a terminé l’Acte 7 niçois à la troisième place. Amis sur terre mais pas sur l’eau, Larson a gardé un œil sur son co-équipier McMillan toute la semaine. « Nous avons réussi à mettre sous pression Groupe Edmond de Rothschild ; mais le faire sans laisser passer The Wave, Muscat était un défi parce que nous avions besoin de prendre des points sur The Wave. Nous avons en ligne de mire la deuxième place du classement général à Rio mais si The Wave, Muscat fait une grosse erreur à Rio, nous serons là pour prendre leur place ».

Toutes les équipes n’étaient pas à la fête ce soir sur la Côte d’Azur et il y avait de la déception du côté de Red Bull Sailing Team skippé par Roman Hagara. L’équipe semble ne pas s’être remise de la collision qui a eu lieu lors de la deuxième journée, terminant à la sixième place. Selon le double champion olympique autrichien, cela pourrait hypothéquer leurs chances de monter sur le podium des Series 2012 puisqu’ils chutent à la quatrième place au classement général.

Les Jaguar NeilPryde Racing Series ont clôturé l’Acte 7 à Nice avec la présence de l’actuel Champion du Monde de planche-à-voile en RS:X, Julien Bontemps, et de vingt des meilleurs véliplanchistes français. Le champion a remporté la victoire dans la Baie des Anges avant d’affronter en tête à tête le Team Extreme Ville de Nice. « Pour ma première participation aux Extreme Sailing Series dans le cadre des Jaguar NeilPryde Racing Series, je gagne, donc je suis très content. On a eu des belles conditions tout le week-end, et encore aujourd’hui. Un bon souvenir avec 25 degrés au programme et du vent tous les jours. J’en garderai vraiment un très bon souvenir ! », commentait Julien Bontemps.

Alors que la tête de course bataillait pour le podium 2012, les Britanniques GAC Pindar et les Danois de SAP Extreme Sailing Team ont mené leur propre bataille en milieu du classement, avec seulement 5.5 points séparant les deux équipes, avec les Suisses d’Alinghi 5 points derrière eux.

Le décor de la finale qui aura lieu à Rio de Janeiro entre le 6 et le 9 décembre est maintenant planté. Avec l’équipe emmenée par McMillan en tête du classement général 2012 et quatre équipes capables de monter sur le podium, Rio de Janeiro sera le théâtre de grandes batailles !

Classement de l’Acte 7 des Extreme Sailing Series 2012 à Nice, France après le Jour 4, et 28 manches (21.10.12)
Position / Team / Points
1. Groupe Edmond de Rothschild (FRA), Pierre Pennec, Arnaud Psarofaghis, Christophe André, Romain Petit, Romain Motteau 173 points
2. The Wave, Muscat (OMA), Leigh McMillan, Ed Smyth, Pete Greenhalgh, Hannah Mills, Hashim Al Rashdi 161.3 points
3. Oman Air (OMA), Morgan Larson, Will Howden, Charlie Ogletree, Andy Maloney, Nasser Al Mashari 159 points
4. GAC Pindar (GBR), Ian Williams, Anna Tunnicliffe, Mark Bulkeley, Andrew Walsh, Richard Peacock 134 points
5. SAP Extreme Sailing Team (DEN), Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Pete Cumming, Mikkel Røssberg, Jonas Hviid 121 points
6. Red Bull Sailing Team (AUT), Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Matthew Adams, Pierre Le Clainche, Graeme Spencer 120.7 points
7. Alinghi (SUI), Ernesto Bertarelli, Jean-Christophe Mourniac, Pierre-Yves Jorand, Nils Frei, Yves Detrey 102 points
8. Team Extreme Ville de Nice (FRA), Erik Maris, Philip Mourniac, Jean-Sébastien Ponce, Patrick Aucour, Bruno Jeanjean 69 points

Classement général des Extreme Sailing Series 2012 après l’Acte 7 à Nice
Position / Team / Points
1. The Wave, Muscat 61.5 points
2. Oman Air 54 points
3. Groupe Edmond de Rothschild 51 points
4. 
 Red Bull Sailing Team 48.5 points
5. GAC Pindar 38.5 points
6. SAP Extreme Sailing Team 33 points
7. Alinghi 28 points
8. ZouLou 23.5 points

Source

Extreme Sailing Series™

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series