Rodéo show à Napoli

© Gilles Martin-Raget

Bon début des Français d’Energy Team en cette ouverture des débats très musclée à Naples. Les AC45 ont été éprouvés dans des conditions dantesques avec des rafales à 25 nœuds sur un plan d’eau cabossé par une houle infernale.

A l’issue des deux courses en flotte du jour, Dean Barker (Emirates Team new Zealand) et James Spithill (ORACLE Racing) occupent la tête du classement à égalité de points, tandis que Nathan Outteridge (Team Korea) et le Français Yann Guichard (Energy Team) se battent pour le podium, s’offrant chacun une belle manche en deuxième position.

La journée a aussi été marquée par l’abandon de China Team dans la première course, en raison d’une aile abîmée, et de ORACLE Racing Bundock, dans la seconde, suite à un bruit inquiétant dans l’une des coques de son catamaran. Après une jolie bagarre sur la première manche, les Suédois d’Artemis Racing ont chaviré à la dernière marque alors qu’ils se battaient pour la seconde place.

Les deux équipages de Luna Rossa ont limité la casse en ce premier jour des plus sportifs, terminant les deux parcours proprement avec même quelques coups d’éclats pour le ‘Piranha’ de Chris Draper.

Un Yann Guichard en forme !

Brillant à San Diego à la barre d’Energy Team, le Français Yann Guichard a confirmé sa prise en mains réussie de l’AC45, même dans ces conditions où il n’était pas simple de trouver la vitesse avec cette mer très agitée. L’équipage tricolore n’a rien lâché sur la première manche, talonnant Artemis Racing qui a chaviré à quelques longueurs devant, laissant le champ libre pour la deuxième place. “Nous étions à la limite des conditions de navigation pour ces bateaux. Il fallait bien se tirer de cette journée et c’est ce que nous avons fait. Demain, c’est le retour de conditions familières avec un vent plus léger, il fallait donc se démarquer aujourd’hui,” commente Yann ce soir. A noter que Energy Team rencontre Luna Rossa Swordfish en match race vendredi et non pas demain où ce sont les concurrents classés de la 6e à la 9e place qui s’affrontent en duel à élimination directe.

Des bobos qui font plus ou moins mal

Si l’aile de China Team n’a que légèrement souffert, celle d’Artemis Racing est en revanche totalement hors service. L’équipage, extrêmement déçu, de Terry Hutchinson doit donc trouver une solution de remplacement pour demain (l’aile d’Aleph ?).

Du côté américain, les techniciens d’ORACLE Racing vont turbiner cette nuit pour réparer l’une des coques du bateau de Darren Bundock qui a été fissurée sur 20 centimètres par la houle napolitaine décidément bien violente aujourd’hui.

Ils ont dit :

Dean Barker (NZL), skipper, Emirates Team New Zealand (ETNZ) :

« Il ne faut pas se plaindre de courir dans de telles conditions car c’est vraiment excitant. C’est évidemment terriblement éprouvant pour les bateaux et les équipages. L’objectif du jour était de revenir à quai en un seul morceau, ce que nous avons fait et, en plus, nous sommes bien classés. »

Terry Hutchinson (USA), skipper, Artemis Racing (SUE) :

« C’était un équilibre à trouver entre la régate et la prise de risques. Je n’avais pas le sentiment de nous avoir mis dans une situation délicate mais nous nous sommes retrouvés sur le flanc…très frustrant. Tout allait bien, les deux coques plantaient mais nous restions en sécurité quand, d’un seul coup, l’une de nos étraves a plongé et disparu. Par chance, personne n’est blessé mais notre aile est très abîmée, complément cassée même. J’espère qu’il y en a une de rechange par ici, peut être que nous utiliserons celle d’Aleph où une qui ne sert pas. C’est une profonde déception, le bateau était si bien préparé et nous étions si à l’aise en entrainements, c’est difficile à accepter. »

Darren Bundock (AUS), skipper, ORACLE Racing Bundock (USA) :

« Malheureusement, nous n’avons couru qu’une seule manche aujourd’hui. Nous avons eu un problème sérieux sur la première course. L’une des coques s’est fissurée, avec un crac de 20 centimètres de long qui part du capot du pont. C’est seulement causé par le martèlement des vagues sur les bords de près. Nous avons une équipe à terre fantastique qui va travailler dur pour que nous puissions régater demain. Depuis le rivage, les vagues ne semblaient pas si grosses mais une fois dehors, la houle était forte, ralentissant d’ailleurs les bateaux même si le vent était correct.”

Yann Guichard (FRA), skipper, Energy Team (FRA) :

« C’était clairement des conditions de survie à bord. J’ai dis aux garçons que si nous nous appliquions sur les manœuvres, nous pourrions accrocher de bonnes places et je suis super content d’eux. C’était la première fois que je barrais le bateau dans ce type de conditions, surtout dans cette houle car le vent était moins compliqué à gérer que la mer. Il ne fallait pas aller trop vite, surtout au près, car on soulevait la coque jusqu’au safran. Nous étions à la limite des conditions de navigation pour ces bateaux. Il fallait bien se tirer de cette journée et c’est ce que nous avons fait. Demain, c’est le retour de conditions familières avec un vent plus léger, il fallait donc se démarquer aujourd’hui. »

Fred Le Peutrec (FRA), skipper, China Team (CHN) :

« Nous avons abîmé l’arrière de notre aile sur une bonne hauteur. Je ne sais pas comment s’est arrivé, un problème de compression dans les vagues peut-être. Les techniciens termineront les réparations vers 22h00 ce soir. C’est sûr que pour une première journée, les conditions étaient un peu violentes ! J’aime la brise mais nous n’avons navigué que six jours ensemble donc c’est encore très juste. C’est un équipage jeune et motivé, je suis sûr que cela va venir rapidement. »
Les épreuves de match race débutent demain jeudi. Les paires sont constituées en fonction du classement à l’issue des deux courses en flotte du jour. Les duels commenceront à 13h30.

Classement provisoire à l’issue de la première journée :

  1. Emirates Team New Zealand (Skipper : Dean Barker)
  2. ORACLE Racing – Spithill (Skipper : James Spithill)
  3. Team Korea (Skipper : Nathan Outteridge)
  4. Energy Team (Skipper : Yann Guichard)
  5. Luna Rossa – Swordfish (Barreur : Paul Campbell-James)
  6. Luna Rossa – Piranha (Barreur : Chris Draper)
  7. ORACLE Racing – Bundock (Skipper : Darren Bundock)
  8. Artemis Racing (Skipper : Terry Hutchinson)
  9. China Team (Skipper : Fred Le Peutrec)

Source

America's Cup

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : AC World Series