Le retour de Bella Mente

voiles de st barth 2017

© christophe jouany

Le Maxi 72 Bella Mente et son propriétaire américain Hap Fauth feront leur grand retour aux Voiles de Saint-Barth Richard Mille l’année prochaine. Après un an d’absence, c’est un nouveau bateau, lancé en juillet dernier, qui prendra part à la compétition. Conçu par Botin Partners et construit par New England Boatworks, il répond aux normes très strictes de la classe Maxi 72, pour que tous les voiliers puissent être à un niveau de performance le plus similaire possible.

” J’ai été ravi de plonger dans le développement et la construction d’un nouveau yacht et de découvrir comment optimiser la vitesse du bateau afin de revenir dans la compétition”, a déclaré Fauth, ajoutant avec humour que le surnom de son équipe était “Experimente” en raison des tests approfondis et des analyses qu’ils effectuent chaque saison sur le bateau. “Lorsque vous naviguez à ce niveau, même les plus petits détails peuvent changer la donne.”

Trois fois champion de la Maxi 72 Cup, Bella Mente affrontera 3 autres Maxi 72 lors de la 10ème édition des Voiles : Sorcha, Proteus et Momo.

Passage à la jauge IRC pour les Maxi et les Maxi 72

La jauge IRC est utilisée dans de nombreuses régates à travers le monde, comme la Giraglia ou la Rorc 600. Proposer la Jauge IRC aux Maxi et Maxi 72 qui participent à d’autres courses tout au long de l’année représente un gain de temps et une économie financière non négligeable.

« Elle permettra une homogénéité avec le circuit des Maxi et des Maxi 72 », explique le directeur de course Luc Poupon. « Nous sommes très attachés à ces classes et ils nous le rendent bien. Nous avons de la chance d’avoir tous les ans au moins 3 Maxi 72 sur les 6 à concourir dans le monde. Pareil pour les Maxi comme Rambler 88, que nous avons le plaisir de retrouver chaque année. La logistique est énorme pour eux, nous en avons conscience. Si nous pouvons leur faciliter les choses, nous le faisons ! »

Point sur les inscrits

Cette dixième édition semble de très bonne facture étant donné le nombre d’inscrits à la fin du mois d’octobre 2018 : une vingtaine de bateaux sont déjà attendus, un record depuis la première édition ! Outre les Maxi 72 en lice, nous aurons le plaisir de retrouver l’année prochaine l’équipage local de Speedy Nemo, mené par Raymond Magras, qui célèbrera également sa 10ème participation à l’événement : « Nous sommes heureux de prendre part aux Voiles depuis la première édition. La régate a pris de l’ampleur, avec de plus en plus de gros bateaux mais l’organisation prend également en compte la demande des plus « petits », comme des parcours plus courts, ce qui sera le cas l’année prochaine ! »

Team Island Water World, second de son classement en 2018 sera également de retour ainsi que les Argentins de Ventarron, vainqueurs de leur classe l’année dernière.

De nouveaux venus des quatre coins du monde sont également attendus : le First 40 La Réponse, de Grande Bretagne, le Ker 60 Phoenix de Pologne, Summer Storm, un Martin 49 en provenance des Etats-Unis, le Grand Soleil Cachondo de Puerto Rico, les français Jean-Pierre Dick avec son JP 54 The Kid et Pierre Jerome Baitallard avec Sao Bernardo, un shipman de 63 pieds. Enfin, on pourra compter sur la présence de la Belgique, avec Amalia et son skipper Alexis Guillaume, un habitué des Voiles.

De nombreux voiliers de la Route du Rhum pourraient également se joindre à l’événement après leur arrivée en Guadeloupe, comme le TS 42 de Bertrand de Broc Pampero, le TS 42 Guyader Gastronomie ou encore Royan, le Trimaran du Team Delhumeau. Affaire à suivre !

Source

Maguelonne Turcat

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Les Voiles de St Barth