À toute vitesse dans les Abers

  • © Pascal Alemany
  • © Pascal Alemany
  • © Pascal Alemany
  • © Pascal Alemany

Top départ du 33è Tour du Finistère à la Voile ! La Baie de Morlaix est une nouvelle fois le théâtre du lancement de la régate estivale. Les 600 marins engagés débutent la semaine de compétition par un parcours de 34 milles entre Roscoff et l’Aber Wrac’h. Les quatre départs se sont enchainés sous un ciel voilé entre 9h57 et 10h38 au large de la cité corsaire.

« Le vent de secteur ouest, sud-ouest a soufflé entre 15 et 20 noeuds avec quelques rafales jusqu’à 28 noeuds de manière constante durant toute cette première journée. » explique Gaël Le Cléac’h, commissaire de course adjoint du Tourduf. Entre l’île de Batz, les roches de Brignogan ou le phare de l’Ile Vierge (le plus haut d’Europe), le littoral découpé de la côte nord-finistérienne offre une toile de fond d’exception. Après avoir longé la Côte des Légendes, les concurrents tirent des bords vers les trois Abers avec pour destination l’Aber Wrac’h.

C’est vers 15h que les premières étraves s’engagent sous le soleil dans le chenal de l’Aber Wrac’h. A peine cinq heures sont nécessaires à la tête de flotte pour parcourir la trentaine de milles du circuit. « Delta voiles » est ainsi le premier voilier à franchir la ligne d’arrivée, suivi de près par « Manche Fibre-Kunkel Palette-Axecom » et « Warhorse 2 ».

Au classement général provisoire, le voilier « Charrette III » (Frédéric Bourreau) s’impose dans le groupe Crédit Agricole, « Manche Fibre-Kunkel Palette-Axecom » dans le groupe Bretagne, « Pilourson » dans le groupe du département et « Let’s Go III » dans le groupe Super U.

Au retour à terre, les sourires s’affichent sur les visages des hommes et femmes, ravi.e.s de cette entame.

Si certains participants affichent clairement l’ambition de réaliser une performance sportive, pour d’autres, le Tourduf est surtout l’opportunité de naviguer dans les bassins finistériens. Ils sont chefs d’entreprise, étudiants, député, employés, artisans et ne passent pas des vacances comme Les autres. Et si le Tourduf séduit toutes les générations et toutes les origines, c’est qu’il est une grande fête populaire où se rencontrent marins et terriens tous passionnés de la mer. Mathilde Bres, skippeuse d’un bateau concourrant au classement mixte, signe cette année son troisième Tourduf :
« Je me suis inscrite au Tourduf parce que pour moi, le Finistère est l’un des plus beaux endroits du monde. En plus il s’agit d’une course de
performance et de convivialité.

Je fait partie d’un équipage un peu atypique car nous ne sommes que deux personnes à naviguer régulièrement, moi et ma soeur. Les autres équipiers sont des américains, ils n’ont pas l’habitude de naviguer dans de telles conditions, ils sont plus accoutumés aux plans d’eau protégés ou aux rivières. Nous n’avons donc pas d’objectifs sportifs mais simplement de prendre du plaisir sur l’eau. Si nous arrivons chaque soir à bon port, sans casser le bateau et en forme nous aurons remplis notre mission ! »

La compétition reprend demain matin à 10h pour le deuxième acte, L’Aber Wrac’h / Lampaul-Plouarzel dans un petit vent d’environ 8 noeuds.

Mathilde Bres – skippeuse de Benjamin Franklin

« Cette année est mon troisième Tourduf. J’y avais déjà participé en 2009 et 2011, ce n’est donc pas une première pour moi. En revanche, c’est la première fois que je suis skipper sur un si gros bateau !

Je suis parisienne mais j’ai débuté assez jeune la voile avec mes parents qui naviguaient de temps en temps. Ce monde m’a beaucoup plu, j’ai poursuivis mon chemin de mon côté et je suis devenue monitrice de dériveurs aux Glenan. Désormais je navigue un peu partout en France ou à l’étranger. Je fais par exemple du J80 au Havre, des régates étudiantes…

Sinon dans la vie je travaille dans une start-up qui tente de mettre en place des solutions pour améliorer le quotidien des établissements hospitaliers.

Je me suis inscrite au Tourduf parce que pour moi, le Finistère est l’un des plus beaux endroits du monde. En plus il s’agit d’une course de performance et de convivialité. Il me permet également de progresser en tant que skipper, c’est un gros projet qui mobilise pas mal de temps.

Je fait partie d’un équipage un peu atypique car nous ne sommes que deux personnes à naviguer régulièrement, moi et ma soeur. Les autres équipiers sont des américains, amis de ma soeur qui s’est expatriée aux Etats-Unis il y a quelques années. Les américains n’ont pas l’habitude de naviguer dans de telles conditions, ils sont plus accoutumés aux plans d’eau protégés ou aux rivières. Nous n’avons donc pas d’objectifs sportifs mais simplement de prendre du plaisir sur l’eau. Si nous arrivons chaque soir à bon port, sans casser le bateau et en forme nous aurons remplis notre mission ! »

LES RÉSULTATS

Classement Crédit Agricole

1-Charette III

2- Fugue

3- Coolroof

Classement Bretagne

1- Manche-Fibre-Kunkel Palette-Axecom

2- Delta Voiles

3- Atrox

Classement Département

1- Pilourson

2- Atlantic Bâtiment

3- Raki Léon Grosse

Classement Super U

1- Let’s go III

2- Finistère-Amicale

3- Super U Brest

Source

Service Presse Tour du Finistere à la Voile

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 31 juillet 2018

Matossé sous: Divers, Régates, Tourduf'

Vues: 303

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent