Des constructeurs aux coureurs

© Philippe Huel / ENVSN

Le vent s’est enfin levé sur les Foils Journées de l’ENVSN pour le plus grand plaisir de tous. De nombreux essais ont pu être réalisés sur le matériel des exposants venus des quatre coins de France. De très beaux engins pour les amateurs de foils et de sensations mais aussi pour les novices qui n’ont pas encore été piqués par le virus. Il y en a pour tous les goûts aux Foils Journées de l’ENVSN – Baie de Quiberon jusqu’à dimanche !

Des foils 100% BZH

Yann Kermoal de la société Kerfoils, fidèle exposant depuis la première édition, a bien évidemment une nouvelle fois fait le déplacement depuis son pays bigouden natal : “La baie de Quiberon est un endroit magnifique et c’est une excellente opportunité d’exposer et de faire essayer mes foils venus tout droit du Finistère.” En effet, Yann a pour leitmotiv l’économie locale: “Je travaille avec un artisan de Penmarc’h, Mola Mola, qui fabrique les foils après les avoir développé dans mon atelier à Pont l’Abbé. Depuis le départ, je souhaite que mes foils soient 100% bretons.” La nouveauté 2018 chez Kerfoils, c’est le Foil 85 Race: un foil à cinq ailes interchangeables, qui permet un départ au planning plus tôt et une meilleure remontée au vent. “Ce mât est le plus large et le plus fin du marché. Notre gamme permet d’équiper des foilers de 12 à 75 ans”, explique Yann. Non content d’être un acteur incontournable du monde du foil, Yann collabore avec sa commune sur l’organisation des zones de kite et monte des stages windfoil avec le CN Ile Tudy.

Du 100% local, on en retrouve également chez Foil & Co et leurs foils AFS. Bruno André, coureur et développeur bien connu du circuit, trouve de nombreux avantages à travailler en local sourcing : “Nous sommes hyper réactifs, nous pouvons aller tester le matériel dès la fin de la fabrication et donc pouvoir le faire évoluer très rapidement. C’est un vrai travail en temps réel”. Foil & Co est basé au Tréhou, près de Sizun, et résulte de l’association des designers Marc Menec et Tanguy le Bihan avec l’entreprise AHD. “Notre point fort, c’est que nous sommes à l’origine du windfoil et du surffoil, avec plus de 12 ans d’expérience. Nous fabriquons des foils full carbon, hyper performants. Cette année nous lançons trois nouveaux modèles : un course, un freeride et un surf.” Bruno André a participé à toutes les éditions de l’événement foil en Baie de Quiberon : “Le site et le plan d’eau sont parfaits, la structure est adaptée et les principales marques sont rassemblées. Cela permet de suivre les évolutions et ce qui est surtout hyper intéressant, c’est que tous les supports sont présents”.

Autre entreprise bretonne développant et fabricant ses foils en Bretagne, Lokéfoil. Ne pouvant être présents sur le salon pour cause de participation au Championnat de Bretagne Windfoil, ils sont néanmoins représentés sur le stand Boards & More des planches Fanatic. “C’est une histoire d’amis, quand Kevin a lancé sa marque Lokéfoil, Erwan Bordier, le PDG de Fanatic, a souhaité lui donner un coup de main. Nous avons donc équipé une planche avec un de ses foils” explique Juliano Scalabrin, rider sponsorisé par Fanatic et représentant de la marque. “Nous développons depuis 2018 nos propres foils. Notre maître-mot : l’accessibilité. Nos foils sont dédiés aux débutants, ils sont résistants, faciles d’utilisation, de rangement et de montage. Notre objectif est de mettre le plus de monde possible sur des foils : les écoles, les amateurs, les novices… Mais ils ont l’avantage d’être évolutifs et on peut continuer longtemps à s’amuser dessus”. Les Foils Journées sont une grande première pour Juliano : “C’est la première fois que je participe. Le site et le cadre sont incroyables et facile d’accès pour les tests. J’apprécie particulièrement la diversité des supports et les échanges que l’on peut avoir avec le public et les autres exposants.”

Des foils multisupports

L’accent chantant de Montpellier de Nicolas Caillou ne passe pas inaperçu sur le site des Foils Journées de l’ENVSN – Baie de Quiberon. Curieux de nature et coureur par passion, il a fondé la société Zeeko avec l’envie de faire évoluer le matériel : “Nous avons six foils dans notre gamme, pour le kite, le surf, le SUP et le windfoil. Notre objectif est de créer des produits convertibles car chaque support a ses qualités et ses sensations propres mais ils sont tous complémentaires”. Pour Nicolas, tout est à faire dans le monde du foil : “C’est la glisse du nouveau millénaire. Ils sont géniaux ces engins entre mer et air! C’est une vraie révolution et il y a tant d’aspects à développer encore, que ce soit au niveau des formes, des matériaux… Il y a un énorme travail de recherche et développement, c’est passionnant!”. Nicolas Caillou a profité de sa première participation pour foiler sur tous les supports possibles dans la baie de Quiberon : “J’adore le concept de multi-activités et multi-supports dans un même lieu. Il fait un temps superbe, je peux échanger avec d’autres passionnés, c’est magnifique à voir !”

Autre constructeur qui développe sa gamme pour tous les supports, Bruno Sroka. La société de cet ancien champion du Monde de kite est basée à Brest : “En tant que coureur, je me suis vite rendu compte du décallage entre les utilisateurs et les foils proposés. Ils sont souvent trop technique pour le foiler qui souhaite voler pour le fun et le loisir. Nous souhaitons proposer un produit polyvalent et évolutif. C’est pourquoi notre gamme n’est pas renouvelée chaque année, nous y apportons des évolutions mais nos foils ne deviennent pas dépassés au bout de trois mois. Après avoir commencé par le kitefoil, nous élargissons notre gamme avec du windfoil, du surffoil et du SUPfoil cette année.” La société Sroka s’est axée dès le départ sur le grand public : “Nous ne recherchons pas la performance mais des ailes ultra porteuses que tout le monde peut utiliser dans des conditions sympas”.

Des foils en compétition

Les conditions ont été idéales pour les essais mais également pour le National Moth qui a lancé quatre manches. Hugo Feydit, Fernando Lodos et Mateo Lavauzelle constituent le podium provisoire. Ravis de leur journée, les coureurs sur leurs engins volants ont croisé les windfoilers et les kitefoilers sur le plan d’eau. Les Championnats de Bretagne se sont déroulés à merveille avec sans surprise la première place d’Alexandre Cousin en windfoil, devant William Huppert et Kevin Festocq après deux manches. Les kitefoils ont tiré le maximum de la météo, Kieran le Borgne prend la tête devant Malo Quernec et Tino Deshoux après une belle série de six manches de haut vol.

Source

Célia Mas Delfault

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 22 avril 2018

Matossé sous: Catamaran de Sport, Flying Phantom, Moth International, Skiff, Voile Légère

Vues: 1071

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Flying Phantom

Les vidéos associées : Moth International