Coup de vent et belle ambiance

© Nicolas Peitrequin

Moments forts pour les 38 équipages engagés dans cette nouvelle classique du Léman qui ont enduré les calmes tenaces du samedi et négocié les rafales violentes du dimanche entre Genève et Morges.

De retour à la Société nautique de Genève dimanche après-midi après avoir affronté pendant deux jours un lac alternant petits airs et coup de vent, les équipages ont vécu une première édition finalement très sportive. Partis samedi matin en direction de Morges, la première manche leur a offert l’occasion de beaux duels en monocoques entre Psaros 33 et Luthi F 10.

Sur le coup de 18h00, c’est le M2 Satanas qui terminait à Morges dans les délais, les 37 autres étant classés grâce aux balises embarquées permettant d’établir un classement, une grande nouveauté imaginée par les organisateurs de la Nautique et du Club nautique morgien, associés pour cette nouvelle épreuve d’après Bol d’Or.

Le navigateur Edouard Kessi, promoteur de ces innovations, ne cachait pas sa satisfaction après ces deux jours de voile intensive, mais aussi de convivialité: «c’est vrai que le retour sur Genève a mis à rude épreuve les 38 équipages avec une descente du Petit Lac tempétueuse avec de belles vagues et un vent d’ouest de force 5…» «Nous avons même eu des rafales à plus de 30 nœuds» précisait encore Pierre Girod, le président de la SNG, engagé avec Mathieu Fischer sur son Psaros 33 «Raïjin». Ces conditions extrêmes ont permis à l’équipage composé d’Elie et d’Ethan Ohayon de prendre la tête de la course accrochés aux trapèzes de leur petit Ventilo F20, le père et le fils emportant cette manche en temps réel devant le catamaran volant «Tixway» du Genevois Bernard Vananty. Derrière, la flotte des meilleurs monocoques réduisait la voilure pendant le grain, les 4 Psaros 33 montrant leur supériorité dans des airs soutenus qui feront quelques abandons chez les Toucan.

Cette première édition a aussi démontré tout l’engagement des jeunes pour ce type de compétition, selon Edouard Kessi: «ils ont envie d’en découdre dans de nouvelles formes de régate comme cette Cordée lémanique qui associe performances et bons moments à terre, avec l’escale à Morges du samedi soir. Pour nous, le but de cette nouvelle épreuve est largement atteint et la prochaine édition 2018 se déroulera en parcours inverse, pour d’autres bons moments d’amitié entre navigateurs à Genève».

La Cordée Lémanique en double. Classement final:

Temps réel:

  1. Raïjin, Psaros 33, P. Girod;
  2. Pétrel 3, Psaros 33, D. Golchan;
  3. Autobritt-Volvo, F10, M. Sistek.

Temps compensé:

  1. Angrybird, Toucan, R. Capt;
  2. Pro Yachting, Grand Surprise, Th.Chapuy;
  3. Little Nemo 2, Grand Surprise, B. Borter.

Source

Edouard Kessi

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 1 août 2017

Matossé sous: Lac Léman, Régates

Vues: 373

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent