Une 8e édition qui a tenu toutes ses promesses

voiles de st barth 2017

© christophe jouany

Des bateaux et des équipages extrêmement performants, des parcours hauts en couleurs, des conditions météo variées et complexes que les organisateurs ont su exploiter au mieux, des bagarres à tous les étages et dans toutes les classes, du suspense jusqu’au bout, mais aussi un programme d’animations riche et varié qui a su séduire marins et population locale : tout était réuni pour faire de cette 8e édition des Voiles de Saint-Barth un évènement exceptionnel.

Retour sur les temps forts de l’évènement et petit aperçu des perspectives avec François Tolède, Directeur Organisation des Voiles de Saint-Barth.

Quel bilan tirez-vous de cette 8e édition ?

« Il est très positif. Cette édition 2017 des Voiles est satisfaisante à plusieurs niveaux. En premier lieu, son plateau. L’épreuve a rassemblé des bateaux très performants et des équipages ultra pointus. C’était déjà le cas l’an passé mais cela a été encore plus vrai cette année, avec, notamment de plus en plus de bateaux de grandes tailles. Nous avons, en effet, reçu une quinzaine de Maxi. Est-ce que c’était une année exceptionnelle ou non ? Ça, nous le verrons l’an prochain mais, factuellement, il se trouve que nous accueillons entre 20 et 25% de Maxi en plus à chaque nouvelle édition. Nous espérons faire mieux en 2018 et plus encore en 2019 lors de la dixième, tout en continuant de privilégier la qualité à la quantité, avec un accès équitable entre les bateaux les plus grands et les plus petits, mais aussi tout en gardant cet esprit lifestyle qui fait que l’évènement est vraiment unique. Le spectacle que nous ont offert les bateaux cette semaine a été magique et leurs performances ont été incroyables, dans le vent comme dans les petits airs. Les favoris ont répondu présents et nous avons eu droit à de très beaux matches. Ça a été une très belle édition, indiscutablement, même si elle a été marquée par le petit temps, comme cela avait déjà été le cas l’an passé. Depuis deux ans, l’alizé n’est pas très fort. Eole nous joue des tours. Reste que comme nous avons encore une fois pu le constater, cela n’empêche pas de faire de belles choses».

Le constat, une fois encore à l’issue de cette nouvelle édition, c’est que le format de l’épreuve fait l’unanimité…

« Clairement oui. Nous avons, effectivement, de très bons retours de la part des équipages. Le concept semble véritablement plaire. Il s’ancre dans la pérennité. Nous avons fait le pari d’organiser l’évènement sur une semaine, ce qui ne se fait pratiquement jamais dans les Antilles, et ça marche. Aujourd’hui, nous nous posons même la question de rallonger la course d’une journée. Nous constatons que les équipages arrivent à Saint-Barth de plus en plus tôt. Nous pourrions ainsi débuter les régates dès le lundi et gagner une journée de compétition sur l’eau. Nous allons poser la question aux skippers et voir si ça les intéresse. S’ils souhaitent conserver le lundi comme journée d’entrainement, alors nous la garderons comme telle. Notre but est, avant tout, d’être à leur écoute et de leur offrir un évènement à leur image. »

C’est d’ailleurs votre recette depuis la création des Voiles, en 2010…

« Oui et c’est sans doute pour cette raison que l’épreuve suscite autant d’engouement et que les partenaires nous renouvellent leur confiance. Le plus dur dans ce genre de cas, c’est d’éviter la lassitude et de réussir à se renouveler. Ces huit dernières années, nous avons beaucoup évolué, que ce soit dans l’organisation à terre et en mer, ou dans le programme des animations. Bien sûr, il y a les incontournables – et indéboulonnables comme le fameux Day-off par exemple, qui est, à chaque fois, un énorme succès, mais nous avons déjà plein d’idées en tête pour continuer d’améliorer les choses. Nous avons, en particulier, de grosses ambitions pour la dixième édition, en 2019, mais nous avons également quelques surprises dans les cartons pour celle de l’année prochaine, programmée entre le 9 et le 14 avril 2018. A bon entendeur… »

Ils ont dit :

Bruno Magras, le président de la Collectivité de Saint-Barthélemy :

« Les Voiles de Saint-Barth font partie des évènements qui font connaitre l’île à l’extérieur, qui prolongent la saison touristique. Nous sommes très heureux de constater que, chaque année, l’épreuve prend de plus en plus d’ampleur et la Collectivité est, évidemment, bien décidée à jouer le jeu pour, justement, pérenniser ce genre d’activité. Car au-delà de l’aspect sportif, il y a un côté économique. Les Voiles nous permettent de recevoir près de deux milliers de personnes issues de très nombreux pays différents pendant une semaine à dix jours. C’est à la fois bien pour l’île et pour les coureurs qui peuvent ainsi découvrir la Caraïbe, et en particulier le plan d’eau de Saint-Barthélemy. Pourvu que ça dure ! »

Lionel Péan, parrain de la 8e édition des Voiles de Saint-Barth :

« Cette 8e édition des Voiles de Saint-Barth a été très belle. Formidable même, car nous avons eu du vent, du petit temps, de très belles bagarres, de beaux matches dans toutes les séries, des lumières incroyables et des spectacles superbes. L’évènement a été parfait je suis très content d’en avoir été le parrain. »

Source

Gaia Coretti Communication

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Les Voiles de St Barth