Lionel Péan et SFS II à l’assaut des 900 Nautiques

© DR

Fraîchement remis à l’eau après un long et méticuleux chantier d’hiver, le VOR 70 SFS II renoue le week-end prochain avec la compétition à l’occasion de la 7ème édition des 900 Nautiques de Saint-Tropez. Une épreuve très appréciée de Péan et de son équipage, recordmen de l’épreuve depuis 2014, qui vont avec délectation retrouver le grand large et, si la météo le permet, les grandes vitesses pour lesquelles SFS II est taillé. Pratiquement remis à neuf cet hiver, aux bons soins du « boat captain » François Duguet, SFS II, à défaut de modifications techniques majeures sur un voilier très abouti, pourra compter sur un équipage de haut vol, renforcé cette année par les arrivées notables de Guillaume Florent, médaillé olympique en Finn après une campagne de la Coupe de l’America, et d’Ewen Le Clech, figariste et spécialiste du multicoque océanique. Une montée en puissance sur le plan sportif souhaitée par Captain Péan, à l’aube d’une saison particulièrement dense et riche en événements inédits.

« Un gros boulot bien mené »

C’est avec une satisfaction visible que Lionel Péan a procédé début mars à la mise à l’eau du VOR 70 SFS II. Le chantier d’hiver entamé l’automne dernier avait pour ambition de rendre au bateau lancé en 2011 toute sa jeunesse, en procédant à des vérifications fondamentales que l’intense programme de l’année 2015 n’avait pas permis de réaliser.

« Nous avons ainsi « déquillé » le bateau pour la première fois depuis trois ans » explique Péan, « et procédé à des inspections de fond de tous les recoins du pont et de la coque. Tout l’accastillage a été nettoyé et réparé le cas échéant, et les pièces les plus inaccessibles ont été soumises à inspection. François (Duguet) et ses équipes ont réalisé un travail formidable, dans les délais impartis puisque nous avons pu mettre à l’eau le 4 mars dernier. »

Quelques sorties de réglages dans le golfe de Saint-Tropez et c’est un SFS II au meilleur de sa forme qui prendra samedi 12 mars le départ des 900 Nautiques.

Montée en puissance sportive

Lionel n’en fait point mystère, l’année 2016 sera placée plus que jamais sous le sceau de la performance.

« Nous maîtrisons désormais parfaitement notre « monture » souligne-t-il, « et nous sommes en mesure de placer un cran plus haut le curseur de la performance. Si le bateau en tant que tel est parfaitement optimisé, nous portons à présent nos efforts et réflexions sur le plan de voilure, qui est le « moteur » d’un voilier, et sur lequel nous poursuivons notre travail d’adaptation à la jauge IRC. Nous disputerons les 900 Nautiques avec notre jeu de voiles habituel, mais dès la SNIM à Marseille, nous naviguerons avec des voiles d’avant neuves, marquées par une nouvelle géométrie plus adaptée au format des courses de notre programme. »

A ces améliorations purement matérielles, Péan ajoute le poids de nouvelles expériences nautiques, avec les arrivées de « pointures », où se mêlent des expériences et des palmarès qui réunissent tout ce que la voile compte de plus performant : des spécialistes de la régate pure, comme en voile olympique ou dans la Coupe de l’America, des habitués de la course au large en solitaire, ministes ou figaristes, ou encore des experts de la course autour du monde en équipage.

« Ils ont tous des profils très professionnels que nous recherchons pour intégrer notre groupe déjà très complémentaire. Ils vont apporter leur rigueur de metteurs au point tant techniques que sportifs. »

Réunis pour les 900 Nautiques, ils pousseront SFS II avec l’ambition d’améliorer le temps référence de 3 jours, 8 heures et 2 minutes établi en 2014. Comme à l’accoutumée, et selon un principe désormais bien réglé, c’est au tout dernier moment, et en fonction des conditions météo en circulation sur la Méditerranée que la Direction de course décidera du sens du parcours. Direction Minorque ou Sardaigne ? Au Mistral ou au vent d’est d’en décider.

Record de la Méditerranée

Et puisque l’on parle de chasse au chronomètre, Lionel Péan a programmé une veille météo, avec l’aide du navigateur Sébastien Audigane, qui surveille d’un oeil averti l’évolution des grands schémas météo en Méditerranée, sur la route qui relie Marseille à Carthage en Tunisie, afin, si les conditions se trouvaient réunies, de s’élancer dès l’arrivée des 900 Nautiques sur une tentative de record de la traversée de la Méditerranée ! Il se dispute sur les 455 milles nautiques qui séparent Carthage en Tunisie de la « cité phocéenne ».

« C’est un projet qui me trotte dans la tête depuis un certain temps » avoue Péan. « SFS II a les moyens d’améliorer le record en équipage détenu par « Stealth » de Giovanni Agnelli, réalisé en 1998 en 1 jour, 5 heures, 2 minutes et 6 secondes, à la moyenne horaire de 15,77 nœuds. On peut aussi prétendre rivaliser avec le record en monocoque et en solitaire détenu par le 60 pieds Groupe Bel de Kito De Pavant depuis mai 2013 en 1 jour, 2 heures, 43 minutes et 30 secondes, soit 17,15 noeuds de moyenne. »

Equipage des 900 Nautiques :

  • Lionel Pean
  • Francois Duguet
  • Olivier Gimmig
  • Benjamin Schwartz
  • Jean Philippe Gallois
  • Erwan Noblet
  • David Ferey
  • Guillaume Florent
  • Martin Kirketerp
  • Mikael Mergui
  • Laurent Charmy
  • Eric Sendra
  • Ewen Le Clech
  • Francois Cuinet

En bref : 900 Nautiques de Saint Tropez

7ème édition

Cette course est inscrite au calendrier de l’UNCL des épreuves du Championnat Offshore IRC 2016 Equipage, et pour la première année, Solitaire. En équipage ou en solitaire, pour 900 ou 400 milles nautiques, le top départ de cette course au large aura lieu à Saint-Tropez le 12 mars 2016 !

Sur le parcours 900 Nautiques (équipage)

  • Record à battre : 3 jours 8 heures 2 minutes (VOR 70 SFS – 2014)
  • Départ et arrivée : Saint-Tropez
  • Le parcours et le sens de rotation sont choisis par l’organisateur et la direction de course en fonction des conditions météorologiques la veille du départ.
  • La course se court en équipage de deux personnes minimum.
  • Elle est ouverte aux bateaux jaugés IRC et aux multicoques jaugés Multi 2000
  • Chaque bateau embarquera une balise de géolocalisation mise à disposition par l’organisation.

Source

Denis Van den Brink

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 11 mars 2016

Matossé sous: 900 nautiques de St Tropez, IRC - ORC, Régates

Vues: 1789

Tags: , , , ,

Au vent