24 Diam 24 et des régates au contact

© Christophe Launay

24 Diam 24 se sont affrontés aujourd’hui dans la Baie du Pouliguen pour la première journée du Grand Prix Atlantique. Alors que la matinée s’est déroulée dans une ambiance studieuse – au rythme des inscriptions, du montage des derniers bateaux, et d’une bonne dose de bricolage sur les pontons – l’après-midi s’est avérée bien plus sportive.

Les marins ont en effet couru quatre manches dans 15 nœuds de vent et une mer agitée. Le public, installé sur la digue du Port de Pornichet, a pu assister librement au superbe spectacle offert par la flotte des Diam 24. Une flotte de Diam 24 aujourd’hui mise pour la première fois en configuration du Tour de France à la Voile, à savoir divisée en trois groupes (A, B, C) avec des départs spectaculaires proches de la plage et au reaching (c’est-à-dire au vent de travers, l’allure la plus rapide du bateau).

Malgré les deux tours et l’intense enchainement de manœuvres, les régates ont été disputées au contact jusqu’à la ligne d’arrivée, ne laissant que quelques petites minutes entre le premier et le dernier.

Avant le départ, les leaders du Spi Ouest-France confiaient ne vouloir rien lâcher aujourd’hui. Et c’est promesse tenue ! Les deux équipages de Spindrift (White et Black) prennent la tête du classement général, devant Groupama barré par Pierre Pennec.

Au programme de la journée de demain : un raid côtier de 42 milles le long de la Côte Sauvage dès 10h, suivi de plusieurs parcours en Stade Nautique devant la Baie du Pouliguen.

Les mots des marins :

Xavier Revil, Spindrift Black (avec François Morvan et Fred Moreau) :

Aujourd’hui on a fait de très belles manches et des moins belles. Ce n’est pas évident sur ce type de parcours. Il faut vraiment naviguer proprement, faire des manœuvres propres au bon moment. On a réussi à tirer notre épingle du jeu. Le bateau fonctionne bien, l’équipage aussi. C’est une très bonne journée. Les parcours sont sportifs, on tire moins sur les muscles mais on travaille davantage le cardiaque que sur le Spi Ouest-France. Les efforts sont rapides et intenses, ce sont des petits sprints fractionnés en permanence. Aujourd’hui, on voit que tout le monde peut tirer son épingle du jeu. Fred Duthil (Grandeur Nature Vérandas) et Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) ont très bien navigué. Il faut être opportuniste. Tout s’enchaine très vite, si l’on rate une manœuvre, ça va très vite par la suite car les parcours sont courts et il y a peu d’écart entre les bateaux. C’est une belle réussite pour une première !

Frédéric Duthil, Grandeur Nature Vérandas (avec Tim Mourniac et Bruno Durand) :

Aujourd’hui, nous partions avec un peu d’appréhension car il y avait du vent (environ 15-18 nœuds) et nous n’avions jamais navigué dans ces conditions. Nos premiers jours d’entrainement se sont déroulés dans du petit temps. Nous étions stressés, l’échauffement était chaud, mais nous gagnions la première manche. Nous étions vraiment étonnés car on ne pensait pas être là. Puis nous terminons ensuite 2ème, 4ème et 3ème, c’est donc une très belle journée pour nous. On bien vu que nous avons une bonne vitesse sur l’eau, on est à l’aise. Nous avons quand même navigué avec de la retenue pour ne pas prendre de risque, notamment sur les départs qui sont assez chauds. Nous avons navigué propre, et nous avons respecté notre objectif de toujours terminer dans les quatre premiers. Nous avons un super fonctionnement et on a pris beaucoup de plaisir !

Jean-Baptiste Gellée, Radio Vinci Autoroutes (avec Gildas Mahé et Arthur Herreman) :

Les parcours comme ça, de 20 minutes, sont beaucoup plus intenses que les longs parcours. Tout va très vite, il y a beaucoup de manœuvres. L’important est de naviguer proprement. Par rapport au Spi Ouest-France, on confirme qu’on arrive à faire de belles choses. Aujourd’hui on gagne une manche, c’est que du bonheur. On prend beaucoup de plaisir sur l’eau. Il fallait rester rapide sur l’eau tout en tapant sur les vagues. On a bien navigué, on n’a pas de problème de vitesse. Maintenant, l’objectif est de continuer à nous améliorer et comprendre ce qui nous permettrait d’aller encore plus vite sur l’eau. Mais on est satisfait, nous avons réussi à être toujours au contact, c’est très positif !

Armel Le Cléac’h, Banque Populaire (avec Ronan Lucas et Fabien Delahaye) :

Le bilan du jour est plutôt positif. On a fait quatre manches. Nous avions travaillé ce format lors des entrainements à Port-La-Forêt. Nous savions ce que ça pouvait donner sur ce genre de parcours, et de départ. Aujourd’hui, il y avait plus de vent que lors de nos entrainements cette semaine. Il a fallu retrouver nos automatismes. Nous avons beaucoup progressé au fur et à mesure des manches, mais ce qui est sûr, c’est que la moindre petite erreur coûte chère. C’est vraiment sympa, on s’amuse sur l’eau ! Demain et dimanche, ce seront de grosses journées, avec du vent. Ca va être tonique, rapide et très intéressant.

Programme du week-end :

  • Samedi 18 Avril:
    9 h : briefing skippers
    10 h : 1er signal d’avertissement
    19h30 : repas des équipages.
  • Dimanche 19 Avril:
    9h : briefing skippers.
    10h : 1er signal d’avertissement.
    16h30 : Remise des prix.

Classement général après jury :

  1. “Spindrift White”, Yann Guichard : 6 points
  2. “Spindrift Black”, Xavier Revil : 7 points
  3. “Groupama”, Pierre Pennec : 9 points
  4. “Grandeur Nature Veranda”, Frederic Duthil : 10 points
  5. “West Courtage-Ecole Navale”, Simon Moriceau : 10 points
  6. “Radio Vinci Autoroutes”, Jean-Baptiste Gellee : 11 points
  7. “Combiwest”, Frederic Guilmin :11 points
  8. “Macif”, Francois Gabart : 14 points
  9. “Banque Populaire”, Armel le Cleac’h : 15 points
  10. “Armor Lux-Comptoir de la Mer”, Erwan Tabarly : 15 points

Source

Agence Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile