La dynamique Diam 24 en marche

© Christophe Launay

A trois mois du départ du Tour de France à la Voile, ce week-end de Pâques a été l’occasion, pour les Diam 24, de faire leur entrée sur scène pour cette saison 2015. 17 monotypes étaient réunis à La Trinité sur Mer avec, à leur bord, un concentré des plus grands spécialistes français de la voile olympique, de la course au large ou du match race.
Sur l’eau, le spectacle était impressionnant d’autant que les conditions de navigation étaient parfaites pour les Diam 24. A l’issue de ces trois jours de courses, les coureurs avaient tous le sourire. Une compétition à couteaux tirés, un engagement physique intense… Le Diam 24 répond à toutes les attentes des marins.

Chacun repart du Spi Ouest-France Intermarché avec la liste de travail qu’il était venu chercher. Prise en mains techniques, préparation physique, tactique… Les pistes sont nombreuses pour arriver au prochain rendez-vous, le Grand Prix Atlantique de Pornichet, encore mieux préparé. Car comme l’a résumé Lionel Lemonchois à l’issue des régates, tout est question de « petits pouillèmes sur tout ».
Christophe Gaumont, directeur de course du Tour de France à la Voile et également directeur de course du Spi Ouest-France Intermarché, nous livre son point de vue sur une flotte qu’il a vu évoluer en nombre pour la première fois. Quant à Jean-Baptiste Durier, directeur du Tour de France à la Voile, présent lui aussi à la Trinité, il s’enthousiasme à l’issue de ce qui constitue comme un avant-goût de Tour de France à la Voile.

Jean-Baptiste Durier, directeur du Tour de France à la Voile :

Les Diam 24 ont véritablement animé le Spi Ouest -France. Le spectacle offert a été de toute beauté. Des conditions météo idéales, une flotte hyper serrée, des passages de bouée spectaculaires, des bords très rapides. Cela ne fait que confirmer ce que nous savions déjà : le Diam 24 est le multicoque idéal pour assurer le spectacle près des côtes. Je félicite Xavier Revil et son équipage de Spindrift White car j’ai pu constater que le niveau était particulièrement relevé. La bagarre est permanente. Cette fois, les anciens de la voile olympique ont su tirer leur épingle du jeu à l’image de Xavier mais aussi Pierre Pennec sur Groupama (2ème). Mais on voit que les spécialistes du match race sont également dans le coup. Les grands noms de la course au large se sont aussi visiblement vite appropriés le support. Cette diversité et cet affrontement sportif est très enthousiasmant. Nous avons hâte d’accueillir très bientôt l’ensemble de ces grands champions sur le Tour de France à la Voile.

Christophe Gaumont, directeur de course du Tour de France à la Voile :

Le bilan du Spi est très positif d’une manière générale. Nous avons été royalement servis par la météo. C’est la première année que nous intégrons des multicoques dans un événement où il y a 15 autres séries, et ce n’est pas forcément simple car, avec le Diam 24, on change de dimension en termes de vitesse, en termes d’angles. Nous avons eu des conditions idéales, entre 13 et 22 nœuds de vent. C’est là où les bateaux sont au maximum de leur vitesse. C’est très spectaculaire, ça va vite, ça permet d’avoir une petite idée de la distance des raids côtiers que nous pourrons faire lors du Tour de France à la Voile puisque dimanche ils ont fait un raid de 20 milles en 1h30. Ca va très vite et ça signifie qu’il faut être très vigilant sur l’eau, avoir une organisation bien particulière car un bateau de sécurité, qui n’est pas avec les Diam 24 lorsqu’ils partent, ne les rattrape pas. Cela veut donc dire qu’il faut raisonner en termes de placement, et bien anticiper tout cela. Le Spi Ouest-France nous a clairement permis d’évaluer nos besoins pour le Tour de France à la Voile.

Source

Agence Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24

Les vidéos associées : Spi Ouest France

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile