Un démarrage sur les chapeaux de roue

Les Diam 24 ont concentré tous les regards aujourd’hui au cœur de la baie de Quiberon. Seize trimarans monotypes se sont affrontés pour la première fois dans des conditions météorologiques idéales à l’occasion de l’ouverture du Spi Ouest France Intermarché. Une journée intense mais qualifiée de « journée test » par la majorité de la flotte. Au programme, trois parcours bananes ont été disputés dans 17 à 25 nœuds de vent et à l’issue desquels Spindrift White, Prince de Bretagne et Groupama constituent le podium provisoire.

« C’était une journée un peu test aujourd’hui, tout le monde avait hâte de savoir où se situer les uns par rapport aux autres. » explique Fred Guilmin, 5ème au classement général provisoire. Comme ses adversaires, le skipper de Combiwest s’enthousiasmait à l’idée d’être enfin entré en compétition après plusieurs séances d’entrainement.

Pour cette première confrontation, quelques équipages semblent prendre légèrement le dessus sur une flotte pourtant compacte. « C’est très serré sur l’eau ça se joue vraiment à des petits détails. Il y a 6-7 bateaux qui vont vite, qui naviguent très bien et la réussite a été pour nous aujourd’hui. Demain, il va falloir rester sur les mêmes standards d’exigence » explique François Morvan, qui a barré aujourd’hui Spindrift White, 1er au classement général provisoire après avoir gagné deux manches sur les trois. « Il y a 5-6 bateaux qui se détachent de la flotte, qui sont capables de gagner, et je pense que Spindrift en fait partie – Spindrift White surtout – et c’est plutôt positif. Il va falloir continuer à s’entrainer mais on est sur la bonne voie » ajoute Yann Guichard de Spindrift Black.

Mais pour cette première régate de l’épopée Diam 24, les objectifs de chacun semblent davantage portés vers la progression que vers le résultat. « On a vu aujourd’hui qu’on était dans le coup, qu’on donnait du fil à retordre aux plus grosses équipes donc nous sommes contents. Cependant, on manque encore un peu de maitrise technique du bateau, on voit qu’on a encore une belle marge de progression. Il n’y a pas d’enjeu pour le moment. On a un réel objectif de travail. L’idée est d’être en progression pendant toute la durée de l’épreuve, de pouvoir identifier nos points faibles et de les gommer au maximum » explique Matthieu Souben, barreur du Diam 24 Prince de Bretagne en l’absence de Lionel Lemonchois.
Christian Ponthieu, tacticien à bord de West Courtage Ecole Navale, tient le même discours : « On a encore du travail à faire sur la technique, les manœuvres, et notre organisation sur l’eau. Le but de ces quatre jours va être de progresser, de voir où on en est par rapport aux autres, voir comment ils naviguent et trouver des axes de progression par rapport à eux. On n’a aucun objectif de performance pour le moment, nous sommes encore dans la période de découverte, même si nous ne sommes pas si loin des grosses écuries. »

Une chose est sûre, le plaisir de naviguer en Diam 24 est bel et bien présent, et les équipages étaient ravis de se retrouver sur l’eau pour cette grande classique de la saison. « C’était la première fois qu’autant de Diam 24 se retrouvaient, c’est vraiment sympa ! On a pu se jauger, et on remarque que les bateaux qu’on pensait très performants le sont. On a passé une très bonne journée, on n’a pas navigué aussi bien qu’on le souhaitait mais ce n’est pas grave, le Spi Ouest dure quatre jours, on a encore trois autres journées pour s’améliorer ! » raconte Sébastien Rogues, skipper à bord de GDF SUEZ.

Les mots des marins :

François Morvan, Spindrift White :

Pour nous, c’est une super journée. Par rapport aux entrainements, la régate c’est vraiment sympa, tant au niveau de la pression que de l’adrénaline, en plus on était plus nombreux qu’aux entrainements. Ca nous permet de nous jauger en vraie configuration. Aux entrainements, on ne sait jamais s’il y en a qui essaye des choses. La tout le monde était à fond, c’était le tout début de saison, le premier jour. Ce n’est pas parce qu’on est premier aujourd’hui, qu’on sera premier au Tour de France à la Voile. Il y a encore beaucoup de temps avant.

Frédéric Guilmin, Combiwest :

C’était une journée un peu test aujourd’hui, tout le monde avait hâte de savoir où se situer les uns par rapport aux autres. On a fait des manches dans les 4 à 6 premiers, donc on est contents de notre positionnement, on est aussi content que le Team Prince de Bretagne soit très rapide dans ces conditions car on travaille avec eux et on se dit que tout le monde est dans le coup, donc à partir de là on se dit qu’on peut progresser pour la suite de la saison. On n’a pas encore beaucoup navigué ensemble mais l’échange était vraiment bénéfique pour tout le monde et on progresse deux fois plus vite que des équipes seules. Il faut continuer dans cette démarche de travail.

Matthieu Souben, Prince de Bretagne (barreur en l’absence de Lionel Lemonchois) :

Aujourd’hui c’était vraiment une journée test pour tout le monde. On s’est tous regardé, jaugé, tout le monde s’était préparé dans son coin cet hiver et là c’était le grand test. Pour nous ça s’est plutôt bien passé, les conditions étaient ventées. On fait deux manches de 3 et une manche de 2. On paye un petit peu notre manque de navigation par rapport à d’autres. On a vu aujourd’hui qu’on était dans le coup, qu’on donnait du fil à retordre aux plus grosses équipes donc on est contents.
Pour le Spi Ouest-France on n’a pas d’objectif de résultat mais plutôt un objectif de travail, l’idée est d’être en progression pendant toute la durée de l’épreuve, de pouvoir identifier nos points faibles aujourd’hui et de les gommer au maximum.

Sébastien Rogues, GDF SUEZ :

Le Spi Ouest est la première régate officielle et sur un nouveau support c’est particulièrement important. On a travaillé en entrainements mais la course c’est différent, ça fait plaisir de pouvoir se jauger et le Spi Ouest va nous montrer d’autres points à travailler.
On prend beaucoup de plaisir sur le Diam 24 ! Surtout aujourd’hui, c’était des conditions idéales, on a eu 20 nœuds toute la journée.

Christian Ponthieu, West Courtage Ecole Navale :

Avant d’arriver sur le Spi Ouest-France, on avait déjà fait pas mal de stages à Port-La-Forêt, on savait comment se positionner par rapport aux autres. On n’est pas dans les bateaux de tête, mais on voulait quand même venir sur cette régate pour se mesurer aux autres. On sait qu’on se trouve dans le milieu de la flotte. On a encore du travail à faire sur la technique, les manœuvres pour qu’elles glissent mieux, et notre organisation sur l’eau.
Le but de ces quatre jours va être de progresser, de voir où on en est par rapport aux autres, voir comment ils naviguent et trouver des axes de progression par rapport à eux. On a aucun objectif de performance pour le moment, nous sommes encore dans la période de découverte, même si nous ne sommes pas si loin des grosses écuries.

Classement général provisoire :

  1. Spindrift White / Xavier Revil (1-2-1)
  2. Prince de Bretagne / Lionel Lemonchois (3-3-2)
  3. Groupama / Pierre Pennec (2-5-3)
  4. Sodebo 1 / Thomas Coville (5-4-4)
  5. Combiwest / Frédéric Guilmin (4-7-6)

Source

Agence Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24

Les vidéos associées : Spi Ouest France