Y’a pas que la voile à Douarnenez !

Le Grand Prix Guyader est, sans conteste, un événement nautique par excellence au cours duquel les plus grands skippers de l’hexagone et au-delà aiment se retrouver et se confronter dans une baie souvent qualifiée de « véritable stade nautique». Pour autant, la mer coulant dans les veines des organisateurs du Grand Prix Guyader : tout ce qui flotte est de la fête. On y pagaye aussi, debout, assis, à genoux…

Des Beach Boys aux Penn Sardin

Avec le soutien du Riskladenn Surf Club, le Stand Up Paddle est intégré au Grand Prix Guyader depuis les premiers bords hexagonaux de cette discipline de plus en plus populaire. Pagayer debout. Voilà ce que signifie littéralement “stand up paddle”. Souvent nommée par le sigle SUP, cette pratique d’abord très en vogue outre-Atlantique a désormais gagné ses lettres de noblesses sur les côtes françaises. A Douarnenez, une véritable « Armada » de concurrents, sportifs émérites ou amateurs est attendue du 8 au 10 mai, avec quelques surprises à la clef…

Etonnant sport de glisse qui fait chaque jour de nouveaux fans à travers le monde, le SUP est venu d’Hawaï, il a traversé les océans pour devenir aujourd’hui aussi tendance que le surf. C’est d’ailleurs son ancêtre, repris et revisité dans les années 1940 par le célèbre champion de natation hawaïen Duke Kahanamoku et sa bande de copains les fameux premiers «Beach boys».
Malgré son côté apparemment facilement accessible, ce n’est pas un sport simpliste. Si le Paddle sollicite la plupart des muscles, l’équilibre et le timing sont essentiels pour pratiquer cette discipline.

Le Grand Prix Guyader proposera des initiations gratuites les après midi des 8, 9 et 10 mai. Pour les plus confirmés, le Trophée Materne, deux courses longue distance, se tiendront les samedi 9 et dimanche 10 mai. Materne assure les primes et Nahskwell fournit les équipements des coureurs pour ces deux épreuves de haut niveau.

Le terrain de jeu offert par la baie de Douarnenez est idéal pour pratiquer cette discipline. Que ce soit pour les initiés et donc dans le cadre des deux courses en plein océan réalisables en toute sécurité en utilisant la houle et le vent dans le dos, ou pour les amateurs, lors de la randonnée le long de la côte, ouverte à tous, qui se déroulera le 8 mai.

Enfin, parce qu’au Grand Prix Guyader on aime bien « bousculer » un peu les choses, un trophée des champions Pierre et Vacances sera organisé le samedi 9. Il s’agit d’inviter les skippers patentés, ceux qui traversent les océans et franchissent des caps sur une ou plusieurs coques, à tester, sur une planche, «leur sens du timing et de l’équilibre ».

Le Kayak, Polo ou course : cocktails spectaculaires

On innove toujours au Grand Prix Guyader. Du côté des Kayak aussi. Les membres d’Armor Kayak Douarnenez qui portent le projet ont choisi d’organiser un tournoi de Kayak Polo dans le Port Rhu, le 2 mai entre 10 et 18 heures. C’est une rencontre amicale, mais compte tenu du niveau des participants, les matchs promettent d’être sérieusement disputés.

Le kayak de mer prend son origine dans les mers froides du Grand Nord, il est d’origine typiquement esquimaude. C’est surtout un sport individuel et nomade que les adeptes d’espace et de liberté affectionnent. Tandis que le kayak polo est leur seule discipline collective. Il se joue entre deux équipes de cinq joueurs, sur un plan d’eau calme et délimité avec des buts à chaque extrémité. Les adversaires se disputent un ballon à la main ou à l’aide de la pagaie. C’est un sport hors du commun qui demande une parfaite maîtrise du kayak et du jeu et qui réclame un vrai engagement physique.

Au carrefour du basket, du water polo et du football américain, le kayak polo offre un cocktail toujours spectaculaire. Les pagayeurs doivent allier compétences techniques et sens tactique. Le porteur du ballon est le plus exposé, il peut être poussé à l’eau à tout moment par l’adversaire. C’est l’un des aspects les plus spectaculaires de la discipline qui fait des poloïstes les meilleurs spécialistes de l’esquimautage “express” (redresser avec la pagaie sans sortir du bateau).

Le 9 mai, c’est une tout autre ambiance que proposeront les organisateurs avec une course de Kayak de mer destinée aux enfants de 7 à 12 ans au départ de la plage des Sables Blancs. Il s’agit de la Coupe du Finistère jeune d’océan racing, on attend 80 participants. Ce sera plus paisible, mais tout aussi spectaculaire !

Par ailleurs, les 8 et 9 mai, des initiations au Kayak de mer seront proposées à Tréboul et une randonnée pour les amateurs est programmée le 10 mai.

Source

Véronique Guillou Le Bivic

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Grand Prix Guyader