McMillan en tête du classement à Sydney

  • © Llyod Images
  • © Llyod Images
  • © Llyod Images
  • © Llyod Images
  • © Llyod Images
  • © Llyod Images

La flotte a peut-être perdu une journée de régate hier en raison des 45 noeuds de vent dans la baie de Sydney, mais la patience des marins a été récompensée aujourd’hui. Le plan d’eau australien a offert à la flotte des Extreme 40 des conditions exceptionnelles pour le tout dernier Acte de la saison 2014 des Extreme Sailing Series™ présenté par Land Rover. Les concurrents ont disputé 10 manches très physiques, sur lesquelles se sont imposés sept vainqueurs différents. Grâce à des manoeuvres impeccables, l’équipe omanaise de The Wave, Muscat, sort son épingle du jeu, malgré un arrêt-buffet les étraves enournées dans une vague lors de la première manche. Leigh McMillan et ses hommes signent deux victoires et deux deuxièmes places qui leur permettent ce soir de pointer en tête du classement provisoire.

“Pour être franc, il y a eu de belles bagarres sur l’eau aujourd’hui. C’était chaud”, confie Leigh McMillan de retour au port. “Il y a eu de grosses rafales et le vent était très instable en direction, donc c’était dur de faire preuve de régularité. Il fallait prendre des décisions très rapidement.” Alors qu’il ne reste que deux jours de régate cette saison, McMillan vise le titre de champion. “Nous savons qu’il y a encore beaucoup à faire et Morgan n’est pas très loin derrière. Mais cette journée a été meilleure qu’on l’espérait. Nous aurions bien aimé qu’il finisse plus loin derrière nous, donc nous allons y travailler demain et terminer à la meilleure place possible.”

Avec un vent établi à 18 noeuds et des rafales à 24 s’engouffrant entre les gratte-ciels alentours, les équipiers avait fort à faire pour garder le contrôle de leurs catamarans surtoilés. Les départs au reaching et les passages de bouées très serrés ont donné du fil à retorde aux régleurs, chacun devant exploiter au mieux les rafales de vent et éviter les trous d’airs sur le plan d’eau. A ce petit jeu, les Suisses de Realteam ont été impressionnants. Ils s’adjugent eux aussi deux manches et se classent deuxièmes au terme de cette première journée. Leur campagne pour une place sur le podium des Series pourrait bien porter ses fruits. Alinghi, skippé par Morgan Larson termine la journée à la troisième place, après avoir remporté une manche. “C’était musclé sur le plan d’eau et les gars ont fait du bon boulot”, commente Morgan Larson. “Chaque point compte et je sais que cela va se jouer à un ou deux points au final, donc c’est bien de ne pas terminer dans les derniers sur la ligne. Nous savons ce que nous devons faire demain. Le moment est venu de nous montrer plus agressif et de nous battre. Mais se montrer agressif sur un nouveau plan d’eau, avec des parcours très serrés et des rafales comprises entre 15 et 25 noeuds, ça risque d’être chaud !”

S’il y a une équipe qui connaît très bien le plan d’eau de Sydney, c’est peut-être le duo Roman Hagara – Hans Peter Steinacher sur Red Bull Sailing Team. Les deux hommes avaient remporté leur première médaille d’or olympique ici en 2000. Et ils ont aujourd’hui tiré de cette expérience en cumulant le petit nombre de manoeuvres, selon les analyses des performances SAP sailing, et en signant une victoire et deux deuxièmes places qui les portent en quatrième position à égalité de points avec J.P Morgan BAR. “Nous connaissons très bien Sydney”, explique Roman Hagara. “et c’est formidable de revenir et de voir l’engouement pour la voile ici. Il y avait beaucoup de spectateurs aujourd’hui depuis les Botanical Gardens. C’était formidable de voir ça. Nous avons pris quelques beaux départs et l’équipage a bien fonctionné dans les manoeuvres. Nous sommes très heureux d’avoir gagné une manche et satisfaits de cette première journée.”

Avec une bouée au vent mouillée à quelques mètres du rivage, les équipages n’ont eu aucun mal à entendre les encouragements de la foule venue suivre les régates, et inversement, le public pouvait entendre les cris et les commentaires sur les bateaux à chaque passage de marque. Une équipe s’est même un peu trop approchée des rochers… Gazprom Team Russia a heurté les cailloux et le bruit du carbone écrasé sous le choc a très bien été entendu à terre. Un coup dur pour l’équipe russe qui avait remporté deux manches, comme l’explique le skipper Phil Robertson : “C’était très serré et très difficile sur l’eau. Il y avait de fortes rafales et de grosses bascules de vents donc ce n’était pas évident de garder le contrôle. Nous sommes allés un peu trop loin et c’est ce qui arrive quand on régate à ce niveau. Il faut se battre pour le moindre centimètre. Mais c’est un plan d’eau génial et un beau point de vue pour les spectateurs.”

Côté français, Groupama sailing team pointe ce soir à la 7e place du classement. “Cette journée était très intense, le comité était très motivé pour lancer beaucoup de régates pour rattraper la journée d’hier”, confie le skipper Franck Cammas. “Comme les vents étaient changeants et les parcours très courts, cela demandait beaucoup de travail de la part des équipiers. On est un peu frustrés sur deux manches où une mauvaise manœuvre nous fait perdre des points. Mais on a fait aussi de bonnes choses, les départs étaient réguliers ce qui nous permettait de rester dans le coup. La priorité était de monter en puissance: on a commencé doucement mais ensuite on a pris un peu plus de risques ce qui nous a permis de gagner des places. On a pas d’objectif particulier, on cherche avant tout à faire de notre mieux et à identifier les points à travailler. Ces régates nous permettent d’apprendre et de créer une équipe performante. On sait que l’on est pas loin par rapport aux leaders mais il nous manque encore ces détails qui font la différence. C’est la première fois que je navigue sur les mers australiennes. Le paysage est très sympa, on est vraiment à l’intérieur de la ville tout en étant entouré d’eau. On sent que le public est passionné de voile et il a une vraie activité nautique dans cette baie.”

Journée difficile en revanche pour les deux skippers australiens Nathan Wilmot et Tom Slingsby, dont l’expérience du plan d’eau ne les a pas beaucoup aidés aujourd’hui face aux habitués du circuit Extreme 40. Intégrer la flotte à ce moment de la saison est une très lourde tâche, même avec un excellent CV comme celui de Slingsby, avec ses cinq titres de Champion du Monde de Laser et sa médaille d’or olympique. Le nouveau skipper d’Oman Air n’a pas pu éviter quelques erreurs de manoeuvres, mais remporte quand même la toute dernière manche du jour !

Demain la flotte disputera l’avant-dernière journée de la saison et l’objectif est de cumuler le maximum de points. D’après les prévisions météos, le vent devrait faiblir un peu, sous un soleil radieux. Rien n’est encore joué dans cet Acte 8 à Sydney.

Classement provisoire de l’Acte 8 des Extreme Sailing Series™ à Sydney

Position / Equipe / Points

  1. The Wave, Muscat (OMA) Leigh McMillan, Sarah Ayton, Pete Greenhalgh, Ed Smyth, Nasser Al Mashari 75 points.
  2. Realteam by Realstone (SUI) Jérôme Clerc, Arnaud Psarofaghis, Bruno Barbarin, Bryan Mettraux, Thierry Wasem 74 points.
  3. Alinghi (SUI) Morgan Larson, Stuart Pollard, Pierre-Yves Jorand, Nils Frei, Yves Detrey 70 points.
  4. Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Mark Bulkeley, Shaun Mason, Stewart Dodson 61 points.
  5. J.P. Morgan BAR (GBR) Ben Ainslie, Nick Hutton, Paul Campbell-James, Bleddyn Mon, Matt Cornwell 61 points.
  6. SAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Thierry Douillard, Christian Kamp, Brad Farrand 49 points.
  7. Groupama sailing team (FRA) Franck Cammas, Tanguy Cariou, Romain Motteau, Thierry Fouchier, Hervé Cunningham 49 points.
  8. Gazprom Team Russia (RUS) Igor Lisovenko, Phil Robertson, Matt Adams, Pete Cumming, Aleksey Kulakov 41 points.
  9. GAC Pindar (AUS) Nathan Wilmot, Seve Jarvin, Matt Mitchell, Tyson Lamond, James Wierzbowski 40 points.
  10. Oman Air (OMA) Tom Slingsby, Ted Hackney, Kyle Langford, Joey Newton, Ali Al Balashi 30 points.

Source

Extreme Sailing Series

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series