Warm up réussi pour Robertissima

  • ©  JOY | IM32CA
  • ©  JOY | IM32CA
  • ©  JOY | IM32CA
  • ©  JOY | IM32CA
  • ©  JOY | IM32CA
  • ©  JOY | IM32CA

Très beau début de campagne américaine pour l’équipage monégasque de Robertissima, qui a remporté ce week-end à Miami la Melges 32 Gold Cup‎, ultime préparation avant les championnats du monde de la série qui se dérouleront sur ce même plan d’eau du 3 au 7 décembre 2014.

Roberto Tomasini Grinover, le charismatique armateur et barreur de Robertissima,‎ champion d’Europe en titre, étant blessé à la main, son ami Pierre Casiraghi, membre -tout comme de lui- de la « Monaco Racing Fleet » du Yacht Club de Monaco, a aussitôt accepté de le remplacer à la barre pour cette régate.

Assisté de Federico Michetti, Giovanni Cassinari et Vasco Vascotto à la tactique, le Monégasque avait déjà navigué avec ces deux régatiers lors du premier acte des Monaco Sportsboat Winter Series 2014/2015, organisé en octobre dernier.

États-Unis, Bermudes, Japon, Italie, Suède, Suisse et Allemagne…, c’est un plateau très international qui était réuni en Floride pour cette Gold Cup, qui constituait un véritable tour de chauffe en prévision du Mondial. A l’ issue des 5 manches disputées dans des conditions légères de vent, Robertissima toujours très régulier a maintenu sa place aux avant-postes de la flotte tout au long du week-end, avec notamment une victoire de manche. L’équipage suisso‎-monégasque s’impose devant Alessandro Rombelli (STIG) avec Terry Hutchinson à la tactique, le Japonais Keisuke Suzuki ‎(Swing) complétant le podium en 3e position.

« Nous sommes très contents de ce résultat que je dédie bien évidemment à Roberto qui ne pouvait pas être à bord et qui m’a fait confiance en m’offrant cette belle opportunité. Je tiens vraiment à remercier l’ ensemble de l’équipage pour son professionnalisme et surtout Vasco pour ses choix tactiques qui ont fait la différence dans ces conditions de vents très légers. Ce fut une expérience inoubliable ! »‎ a commenté Pierre Casiraghi, qui semble décidément aussi à l’aise sur des régates côtières que dans des courses transatlantiques.

Source

Isabelle Andrieux

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Melges 32