Première journée très dense à Cardiff

© Lloyd Images

Les mâts de la flotte des Extreme Sailing Series™ ont dominé la baie de Cardiff aujourd’hui pour le début de l’Acte 5 présenté par Land Rover. Quelques-uns des meilleurs marins du monde se sont retrouvés au Pays de Galles sous un grand ciel bleu et après neuf manches, ce sont les Britanniques de J.P. Morgan BAR qui mènent la danse. Trois autres équipes, dont les Français de Groupama sailing team, ont en revanche une nuit de réparation devant eux, suite à une collision dans la dernière course du jour.

Les manches se sont enchaînées à un rythme effréné aujourd’hui sur le plan d’eau de Cardiff, chacune durant moins de 10 minutes. Ce soir les bateaux sont fatigués, les marins épuisés physiquement, et les barreurs et les tacticiens, vidés mentalement. La nouvelle formation composée de Paul Campbell-James et Ben Ainslie sur J.P. Morgan BAR, épaulée à terre par le légendaire Kiwi de l’America’s Cup Simon Daubney, dans le rôle de coach, a dominé la flotte. D’après les analyses de performances SAP, ce sont eux qui ont pris les meilleurs départs aujourd’hui. Pour Ben Ainslie, qui n’avait pas couru sur un plan d’eau britannique depuis sa médaille d’or à Londres en 2012, c’était une journée toute particulière. “C’était très physique pour l’équipage, mais nous avions beaucoup travaillé le côté fitness et cela commence à payer. Nous adorons courir devant notre public. Nous n’en avons pas souvent l’occasion donc c’est formidable. C’est un très beau plan d’eau. Avec ces vents assez instables, il faut absolument prendre de bons départs. Demain l’objectif restera le même. Il faut aborder la course un jour à la fois car tout peut arriver sur ces Series. La régate est très disputée et toutes les équipes sont très fortes. Il faut rester bien concentrés et donner le meilleur de nous-mêmes pour être parmi les premiers à l’aube du dernier jour”.

© Lloyd Images

© Lloyd Images

Au départ de la neuvième et dernière manche, le vent beaucoup plus fort a contraint les organisateurs à rappeler les équipiers invités présents à bord des bateaux. Et à la bouée au vent, GAC Pindar n’a pas su ralentir suffisamment pour éviter la collision sur Groupama, heurtant le flotteur bâbord des français. « Lorsqu’on a réalisé que GAC Pindar essayait de passer derrière nous en abattant, on savait à bord que la collision allait avoir lieu », explique Franck Cammas. « Les dégâts sont vraiment conséquents, c’est dommage. On va essayer de réparer le bateau dans les temps mais nous ne sommes vraiment pas sûrs de pouvoir naviguer demain ». « Ce que l’on retiendra de cette journée, c’est cette collision même si avant ça les résultats n’ont pas été très bons », confie de son côté Tanguy Cariou. « Notre objectif maintenant c’est de remettre le bateau en état. Nous allons donc le sortir de l’eau, l’examiner et établir un diagnostic. Nous allons vraiment faire notre maximum mais il est encore trop tôt pour faire un pronostic. Ce sont des choses qui arrivent même si malheureusement cela nous arrive un peu trop souvent. Nous sommes déçus mais nous allons nous préparer au maximum et tout faire pour être sur la ligne de départ demain ».

A l’issue de cette journée, six vainqueurs différents se sont partagés les neuf manches disputées. SAP Extreme Sailing Team en a remporté deux et s’est montré particulièrement régulier ce vendredi. L’équipage Danois est actuellement deuxième au classement provisoire, huit points derrière les Britanniques. Leur co-skipper Rasmus Kostner se dit ravi de cette performance : “C’était une excellente journée. Nous avons bien anticipé les départs pour franchir à chaque fois la ligne au bon endroit. Si vous ratez ce moment crucial de la course, il est très difficile de remonter la flotte. Tout a bien fonctionné pour nous aujourd’hui”.

Les Danois ne devancent toutefois que de un point l’actuel leader de la saison, Alinghi, troisième du provisoire à Cardiff. L’équipage suisse ne s’est pas montré aussi brillant que d’habitude, finissant trois manches en queue de peloton.

Derrière, les écarts sont aussi serrés. The Wave, Muscat est quatrième, deux points plus loin. Pour le commentateur de la course Nick Moloney, l’équipe d’Oman est à surveiller de près sur cette épreuve. Mais pour rester dans le jeu, elle devra d’abord réparer une de ses coques délaminées après un accrochage avec Gazprom Team Russia. Leurs compatriotes d’Oman Air, qui ont bien commencé la journée à Cardiff, avec une victoire dans la première manche, sont sixième, juste derrière Realteam.

Avec une ligne de départ de 300 mètres de long mouillée juste devant le rivage, les stratégie de placement pendant les phases de pré-départs sont capitales. Les 11 bateaux se bousculent pour trouver le meilleur endroit et s’élancer devant, à l’écart de la cohue du milieu de flotte. Emirates Team New Zealand n’a pas réussi à se détacher aussi bien qu’ils l’auraient souhaité aujourd’hui, mais ils gagnent la septième manche et sauvent la mise. “C’était difficile aujourd’hui et j’ai du mal à retrouver mes marques car je n’ai pas couru sur ce circuit depuis Oman et je m’aperçois que le niveau de certaines équipes a vraiment augmenté”, reconnaît le skipper Dean Barker. “Nous faisons encore trop d’erreurs. Nous n’avons pas pris de très bons départs et nous avons fait des erreurs sur le parcours. On le paie au classement ce soir. Mais ce n’est que le début de l’épreuve et nous avons encore des chances de revenir”.

Demain, les prévisions météos annoncent des rafales à 20 noeuds qui promettent une journée forte en action sur le plan d’eau de Cardiff. Les internautes pourront suivre la course en ligne à partir de 16h30 heure française, 14h30 GMT sur www.extremesailingseries.com

Demain l’épreuve sera officiellement ouverte au public dans le cadre du Cardiff Harbour Festival.

Classement provisoire de l’Acte 5 des Extreme Sailing Series™ Cardiff, presented by Land Rover, après 9 manches (22.08.14)
Position / Team / Points
1er J.P. Morgan BAR (GBR) Ben Ainslie, Nick Hutton, Paul Campbell-James, Bleddyn Mon, Matt Cornwell 70 points.
2e SAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Thierry Douillard, Jonas Hviid-Nielsen, Brad Farrand, Nicolai Sehested 62 points.
3e Alinghi (SUI) Morgan Larson, Anna Tunnicliffe, Pierre-Yves Jorand, Nils Frei, Yves Detrey 61 points.
4e The Wave, Muscat (OMA) Leigh McMillan, Sarah Ayton, Pete Greenhalgh, Kinley Fowler, Nasser Al Mashari 58 points.
5e Realteam by Realstone (SUI) Jérôme Clerc, Arnaud Psarofaghis, Bruno Barbarin, Bryan Mettraux, Thierry Wassem 56 points.
6e Oman Air (OMA) Rob Greenhalgh, Ted Hackney, Kyle Langford, Hashim Al Rashdi, Musab Al Hadi 44 points.
7e Emirates Team New Zealand (NZL) Dean Barker, Ray Davies, James Dagg, Jeremy Lomas, Edwin Delaat 37 points.
8e Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans-Peter Steinacher, Mark Bulkeley, Shaun Mason, Stewart Dodson 33 points.
9e Groupama sailing team (FRA) Franck Cammas, Romain Motteau, Tanguy Cariou, Thierry Fouchier, Devan Le Bihan 33 points.
10e Gazprom Team Russia (RUS) Igor Lisovenko, Phil Robertson, Matt Adams, Pete Cumming, Aleksey Kulakov 26 points.
11e GAC Pindar (AUS) Nathan Wilmot, Hugh Styles, Ed Smyth, Seve Jarvin, James Wierzbowski 21 points.

Source

Extreme Sailing Series

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series