J-2 avant le grand bain !

© Morgan Bove / ASO

A deux jours du départ du 37ème Tour de France à la Voile, les équipages sont dans les derniers préparatifs. Inscriptions, bricolage à bord des M34, marquage des voiles, briefing : le rythme s’accélère à Dunkerque.

Alors que les écoliers ont rangé leurs cahiers, l’heure est aux travaux manuels sur le village dunkerquois du Tour de France à la Voile. Toutes les attentions sont tournées sur les grands-voiles qu’il faut marquer aux couleurs des partenaires. Les langues sont tirées et les gestes appliqués pour coller les stickers. Les grands-voiles flambant neuves sont examinées sous toutes les coutures. A deux jours du départ, l’heure n’est plus aux approximations. Chaque minute de préparation compte !

La pression monte, l’excitation aussi : les neuf équipages ont hâte d’aller en découdre. Il faut dire que la météo estivale donne particulièrement envie d’aller naviguer. Pour cette 37ème édition, le soleil ajoute à l’accueil des Dunkerquois sa dose de chaleur. Ville historique du Tour de France à la Voile, Dunkerque donne pour la 29ème fois le top départ de la course ! Le Village Animations est prêt à accueillir les vacanciers qui, grâce à la date de départ avancée, pourront cette année suivre pleinement le départ de la course et participer aux nombreuses animations prévues Quai des Hollandais et sur la place du Centenaire. Demain les préparatifs se poursuivent et c’est vendredi que le prologue donnera symboliquement le coup de d’envoi de ce Tour de France à la Voile 2014.

Les mots de :

Florian Simonnot, skipper et n°1 de Toulon Provence Méditerranée – COYCH

L’ordre du jour, c’est le collage. Et les étoiles à six branches, c’est carrément technique ! Bon, c’est tout ce qu’il nous reste à solutionner sur le bateau donc c’est plutôt rassurant après les problèmes techniques du début de saison. L’équipage est dans une bonne dynamique après notre très belle Normandy Sailing Week. C’est la première fois que je suis skipper sur le Tour de France à la Voile mais je suis plutôt confiant.

Camille Lacrampe, équipier sur Be. Brussels – Bienne Voile

J’ai vraiment hâte d’aller sur l’eau. Plus que les résultats, ce sont surtout les bons moments que je viens chercher sur le Tour de France à la Voile. Le Tour, ça doit être fun ! C’est le 3ème auquel je participe. Je suis Martiniquais mais je suis très fier de représenter les couleurs suisses et belges ! Comme il n’y a pas de bateau martiniquais cette année et que j’ai partagé d’excellents moments l’été dernier avec l’équipage belge, je leur ai tout simplement demandé de re-naviguer avec eux.

Nicolas Troussel, skipper de Bretagne – Crédit Mutuel Elite

La performance de Corentin Horeau qui vient de s’offrir la seconde place de la Solitaire du Figaro à bord de Bretagne Crédit Mutuel Performance nous donne encore plus envie de gagner ! Après trois participations au Tour de France à la Voile où nous avons trois fois terminé troisièmes, nous avons besoin d’un peu de changement. L’objectif est clairement de grimper une ou deux marches sur le podium.

Source

ASO

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile