Les raisons d’un succès annoncé

© Tim Wright / Les Voiles de Saint-Barth

Depuis sa création en 2010, les Voiles n’ont cessé de séduire les régatiers internationaux jusqu’à devenir en 5 ans, le rendez-vous incontournable de toute la Caraïbe. Du 14 au 19 avril prochains, des marins du monde entier ont rendez-vous dans le port de Gustavia. D’Europe, des États-Unis, de Nouvelle Zélande ou d’Australie, propriétaires, skippers et équipiers aguerris aux plus grandes régates internationales partageront, au delà du sport et de compétitions acharnées, une ambiance festive réputée.

70 voiliers, 1 000 marins
L’édition 2014 s’annonce ainsi comme celle de tous les records. Record de participation, avec 70 voiliers dûment inscrits, et un millier de marins pour leur donner vie. Grande satisfaction des organisateurs, la présence de 10 grands Maxi, unités prestigieuses qui garantissent à elles seules le spectacle.

Mais au sein des six classes en lice, le groupe des Spinnakers se distingue aussi avec pas moins de 35 monocoques, de 32 à 60 pieds de long, parmi les plus véloces et les plus élégants voiliers de la Caraïbe. Ils viennent à Saint-Barthélemy préparés pour la compétition, et souvent animés par des régatiers internationaux.

Yachtsman distingué, Peter Harrison, illustre parfaitement l’esprit qui anime les prétendants à une victoire de plus en plus convoitée aux Voiles. Il arrive à Saint-Barth à la barre de son Jolt 2, un Baltic 45 signé Reichel Pugh parfaitement optimisé et manié par un équipage de haute volée majoritairement composé de Britanniques et de Néo Zélandais aguerris par de nombreuses campagnes de la Coupe de l’America. ” Nous avons tellement apprécié les Voiles de Saint-Barth l’an passé que nous avons décidé de revenir. ” explique Peter Harrison. “Le niveau des participants, tant dans les Classes Maxis, Mini Maxis ou 52 pieds est fantastique. Qu’on navigue contre eux ou à vue es! t un plaisir unique. La qualité des équipages semble s’élever chaque année. Nous nous réjouissons autant à l’idée des belles régates à venir qu’aux bons moments que nous passerons à terre, particulièrement lors des fêtes organisées durant la journée de repos. Nous sommes ravis de faire partie d’une régate désormais incontournable” Entre Swans, X Yachts, Ker, Grand Soleil ou Baltic, la lutte s’annonce acharnée dans un groupe tout en élégance sportive. Les excellents résultats du J 125 Stark Raving Mad IV à l’américain Jim Madden, témoignent du niveau de préparation et d’appétit des concurrents de ce groupe, le plus dense en qualité comme en quantité du plateau de la 5ème édition des Voiles.

Plaisir à terre, bonheur sur mer
C’est l’américain Ken Read qui résumait le mieux la magie de l’instant lorsqu’au terme de sa victoire en 2012 à bord de Rambler, il s’écriait : “À chaque virement de bord, c’est un nouveau paysage marin qui s’offre à nous, plus magnifique que le précédent” L’infinie beauté des îles recèle d’innombrables possibilités de parcours techniques et tactiques qui font le bonheur des amoureux des belles régates au contact. Le cocktail élégamment distillé par l’équipe d’organisation allie avec justesse tous les bonheurs du yachting aux incomparables atouts de l’île. C’est sans aucun doute l’une des clés du succès des Voiles, avoir compris et intégré la philosophie des Yachtsmen modernes qui aiment à! marier le savoir bien vivre la mer, et l’art de vivre à terre. La journée de détente proposée le jeudi offre aux 1 000 et quelques marins l’occasion unique d’un rapprochement international et convivial extrêmement apprécié, où l’on refait les courses dans une atmosphère détendue et passionnée.

Near Miss apprend vite !
Arrivés voici seulement quelques semaines aux Caraïbes en provenance de Méditerranée, les Suisses de l’IRC 52 Near Miss n’ont guère eu besoin de temps d’adaptation. Avec 6 victoires sur 7 manches courues, les hommes de Franck Noël et Benoit Briand viennent de remporter de main de maître l’édition 2014 de la Saint Thomas International Regatta qui se déroulait une nouvelle fois dans les eaux turquoises de Saint Thomas, aux Iles Vierges US. Son duel en IRC 52 face au plan Botin Balearia, lui aussi désormais bien acclimaté aux subtilités de la navigation entre les îles, s’annonce explosif!

A suivre au sein du groupe des multicoques
Le navigateur Bertrand de Broc, héros du Vendée Globe, sera au départ des Voiles de Saint-Barth à la barre de son catamaran TS 52. Il y sera en concurrence directe avec Régis Guillemot, qui dispose de ce même multicoque rapide.
Bertrand de Broc :
“Je connais bien la ligne d’arrivée de Saint Barth pour l’avoir franchie à sept reprises lors d’arrivées de la Transat AG2R. L’environnement est paradisiaque, à la fois pour disputer de belles régates et pour recevoir des partenaires et leur faire découvrir la voile dans ce cadre exceptionnel. C’est une chance de pouvoir être là. J’ai eu d’excellents échos sur les parcours et l’organisation des Voiles de Saint-Barth, où les gens viennent à la fois pour le côté sportif en mer mais aussi pour le côté convivial à terre.”

Toutes les Voiles sur votre iphone ou ipad
Pour ne rien perdre des Voiles où que vous vous trouviez, téléchargez gratuitement l’application pour iPhone,iPod touch et iPad sur l’App store d’Itunes, et retrouvez toutes les informations relatives à l’événement, liste des engagés, programme, partenaires et résultats !

Source

Mer & Média

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Les Voiles de St Barth