De l’art de bien changer de spi

© JM LIOT / TFV / ASO

Pour réussir cette étape raccourcie entre Roses et Gruissan, il fallait changer de spi au bon moment. Les hommes de Franck Cammas l’ont compris, ils remportent leur 4e ralliement à la barbe de Courrier Dunkerque 3. Ceux de Sodebo aussi, ils étaient mal partis mais complètent le podium grâce à une bonne manœuvre.

La flotte est d’abord partie au moteur de Roses pour rallier le port catalan de Selva, à 41 milles de l’arrivée. Le départ est lancé là, dans six nœuds de nord-est. Un bord de près pour se dégager de la baie, une bouée de dégagement enroulée en premier par Courrier Dunkerque et c’est parti sous spi jusqu’à Gruissan.

On voit d’abord les spis de capelage se gonfler. Le vent thermique monte jusque 15 nœuds mais refuse plus que prévu : il influe les choix de voiles. Les concurrents réagissent en remplaçant les spis de capelage par les grands spis, puis les affalent pour repasser sous spi de capelage.

  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO
  • © JM LIOT / TFV / ASO

C’est en anticipant ce changement que Sodebo (Thomas Coville n’était pas à bord pour ce ralliement, ndlr) revient sur la tête de flotte. « Nous avons été les premiers à repasser sous petit spi et c’était très payant » explique le barreur Mathieu Richard. « La brise est rentrée vers 14h et on n’arrivait plus à faire la route directe vers Gruissan sous grand spi. Sous petit spi, nous faisions la même vitesse que les autres mais on allait droit vers l’arrivée. Ça nous a permis de passer troisièmes. »

Autour de 16h, autre changement, cette fois en faveur de Groupama 34. « Courrier Dunkerque 3 était en tête » reconnaît Cammas, « on a pu attaquer en changeant de spi avant eux et en faisant un décalage au vent. On les a passés sur ce changement de spi, ce décalage. »

C’est dans ces manœuvres de voile d’avant que tout s’est joué aujourd’hui : la victoire de l’équipage de Cammas, la deuxième place de celui Daniel Souben qui le rapproche à 7 points du deuxième au général et 5e aujourd’hui, Bretagne Crédit Mutuel Elite, la troisième place de Sodebo. Les amateurs de Normandie prennent une très belle 4e place – ils accueillaient trois navigatrices aujourd’hui à bord, dont la Figariste Claire Pruvot !

Le temps de ranger ces spis qui ont beaucoup servis et les 12 teams courront trois parcours techniques demain devant Gruissan.

Une oreille sur les pontons

Franck Cammas, skipper de Groupama 34 :
« Comme Courrier Dunkerque 3 était en tête, on a pu attaquer en changeant de spi avant et en faisant un décalage au vent. Ça a payé alors que sur les prévisions, c’était plutôt l’option à terre qui était payante. Pour nous, c’était la seule façon d’attaquer et ça l’a fait. Peut-être que nous avons été deuxièmes au bon moment sur cette manche-là, cela nous a permis d’aller du bon côté. Sur un changement de spi, un décalage, on les a passés. Ça a été une belle bagarre avec Dunkerque dès le début – il y a de la bagarre à chaque manche. Nous avons la chance de terminer juste devant mais ce n’est jamais avec de grandes marges. Il y a encore 160 points à distribuer donc mathématiquement, rien n’est fait. Nous sommes contents d’avoir cette marge, cela permettra peut-être d’éviter des coups difficiles en Méditerranée parce qu’il peut y en avoir. »

Daniel Souben, skipper de Courrier Dunkerque 3 :
« L’étape a bien démarré pour nous avec un bon départ et un passage en tête à la bouée de dégagement. Nous réussissons à creuser sur Groupama 34 et le reste de la flotte. Les premiers changements de voile se sont bien passés pour nous mais ensuite, le vent n’a pas tourné exactement comme prévu. Il a fallu passer du grand spi au petit spi et on l’a fait un peu tardivement … Groupama 34 avait réussi à creuser un écart au vent et nous a écrasé à ce moment-là. Il est passé devant et, les écarts de vitesse étant très faibles, nous n’avons jamais récupéré ces trois ou quatre longueurs. Déçus, forcément, de ne pas la gagner, mais ce n’est pas une mauvaise opération au classement général. On se rapproche de la deuxième place puisqu’on est à 7 points de Bretagne Crédit Mutuel Elite. »

Mathieu Richard, barreur de Sodebo :
« Très content du résultat parce qu’on était plutôt mal partis : on était vraiment mal après un tiers de l’étape, on devait être 9 ou 10. Il peut se passer beaucoup de choses sur ce genre d’étape, il faut s’accrocher et c’est ce qu’on a fait tout du long. L’équipage a bien manœuvré. Il y a eu beaucoup de changements de spis et ça c’est très bien passé et surtout au bon moment. »

Benoit Charon, manager de Normandie :
« Une manche de 4e alors que nous sommes 9e au général, c’est bien ! Le niveau dans les six premiers est tellement élevé que nous sommes plutôt contents lorsqu’on réussit à perturber l’ordre établi. Nous avons commencé à prendre nos marques hier car l’équipage a complètement changé pour la Med. Nous avons pris un mauvais départ et sur les premiers bords, les Martiniquais qui sont un de nos concurrents directs pour le classement amateur ont pris un malin plaisir à nous virer dessus, ce qui ne nous a pas trop aidés. Nous avons choisi une option qui s’est avérée payante et des choix de voiles assez minutieux. »

François Kunz, co-skipper de Bienne Voile – SRS:
« On est très contents de cette 10e place avec notre équipage en configuration sud ! On a fait un super départ même si on espérait mieux sortir. Puis on a beaucoup travaillé, beaucoup changé de spi et on s’est gentiment rapproché. L’an passé, il y avait trop de vent sur cette étape, aujourd’hui c’était très bien. On est très, très motivés ! Ce sont les entraînements qui nous manquent. »

Classement général provisoire après 25 courses, avant jury :
1 GROUPAMA 34, CAMMAS Franck 968 pts – Spi Bleu
2 BRETAGNE CREDIT MUTUEL ELITE, TROUSSEL Nicolas 896 pts
3 COURRIER DUNKERQUE 3, SOUBEN Daniel 889 pts
4 SODEBO, COVILLE Thomas 869, 7 pts
5 TEAM OMANSAIL, POULIGNY Cédric 857 pts
6 TOULON PROVENCE MEDITERRANEE – COYCH, BERNAZ Jean-Baptiste 767 pts
7 VILLE DE GENEVE – CARREFOUR ADDICTIONS, METTRAUX Elodie-Jane et GROUX Nicolas 751 pts
8 NANTES – SAINT NAZAIRE – E.LECLERC, DOUGUET Corentin 742 pts
9 NORMANDIE, CHOQUENET Baptiste 707 pts
10 MARTINIQUE – BE.BRUSSELS, WOLTERS Delphine et MOURES Matthieu 662 pts
11 ISKAREEN, DITTMERS Christiane et BRUHNS Sönke 651 pts
12 BIENNE – VOILE – SRS, PETER Luzius et KUNZ François 599 pts

Classement au large après 7 courses, avant jury :
1 GROUPAMA 34, CAMMAS Franck 524 pts
2 BRETAGNE CREDIT MUTUEL ELITE, TROUSSEL Nicolas 524 pts – Spi Vert
3 COURRIER DUNKERQUE 3, SOUBEN Daniel 496 pts (…)

Classement technique après 18 courses, avant jury :
1 GROUPAMA 34, CAMMAS Franck 444 pts
2 TEAM OMANSAIL 396 pts – Spi Rouge
3 COURRIER DUNKERQUE 3, SOUBEN Daniel 393 pts (…)

Classement amateur après 25 courses, avant jury :
1 NORMANDIE, CHOQUENET Baptiste 707 pts – Spi rose
2 MARTINIQUE – BE.BRUSSELS, WOLTERS Delphine et MOURES Matthieu 662 pts
3 ISKAREEN, DITTMERS Christiane et BRUHNS Sönke 651 pts
4 BIENNE – VOILE – SRS, PETER Luzius et KUNZ François 599 pts

Source

ASO

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile