Nouveaux foils et flotteur épuré pour Mirabaud LX

© Juerg Kaufmann/Juergkaufmann.com

 Le voilier Mirabaud LX version 2013 navigue depuis le début du mois de mai avec son nouveau flotteur et ses foils de grande envergure. Soutenu par la banque Mirabaud & Cie depuis son lancement en 2008, ce prototype reste l’un des monocoques les plus innovants du Léman.

L’équipage, composé de Thomas Jundt, Antoine Ravonel et Eric Gobet, ainsi que de Philippe Barraud à l’assistance et la logistique, a déjà réalisé quelques belles navigations cette saison malgré le temps maussade de ce printemps.

Équipé d’une aile rigide depuis 2011, il a grâce à cela sérieusement amélioré ses performances, comme l’explique son concepteur : « L’aile est plus performante et facile à utiliser qu’une voile normale, car elle ne bat jamais. Les surventes sont aussi plus faciles à négocier et il s’agit donc d’un outil parfaitement concluant. Son seul bémol est la manutention, assez laborieuse ».

La grande nouveauté de la saison 2013 est l’installation d’une nouvelle paire de foils, ainsi que l’amélioration de la forme du flotteur. L’an passé, les foils mesuraient encore 160 cm d’envergure pour 22 cm de corde. Cette année, l’avant mesure 260 cm d’envergure pour 16 cm de corde, et l’arrière 240 cm, également avec 16cm de corde. «En cherchant l’élancement, on améliore la finesse, la capacité à voler plus tôt », explique encore Thomas Jundt. «La question est de savoir quelle contrainte va pouvoir être supportée. D’après mes calculs, le modèle actuel est concluant et suffisamment solide, mais il est impossible de modéliser tous les paramètres dynamiques et nous continuons donc à évoluer dans un mode empirique. »

Le flotteur, qui permet de naviguer en mode archimédien par petit temps, a également été modifié. Constitué d’un pain de mousse façonné à la main et recouvert d’une fine couche de carbone, il a été entièrement remis à nu afin de revoir sa forme. «Il fallait améliorer la glisse dans le petit temps », précise Jundt. « L’arrière a été élargi, et l’avant est plus profond. »

Dans sa configuration de l’an passé, le Mirabaud LX s’élevait sur ses foils à partir de 8 nœuds au portant, et dès 10 nœuds au près. «En vol, nous avancions à 12 nœuds au près et nous atteignons facilement les 20 nœuds au portant. Nous verrons cette année quelles sont les limites supérieures du bateau. »

Les objectifs du Mirabaud LX pour la saison 2013 sont les grandes classiques du Léman : Genève-Rolle-Genève, Bol d’Or Mirabaud, Six heures de Nernier et Double de Versoix.

L’équipage bénéficiera une nouvelle fois d’un important dispositif de coaching, avec un tender (canot moteur) piloté par Philippe Barraud, ancien régatier et co-fondateur du CER (Centre d’Entraînement à la Régate), équipé d’une station météo et permettant de collecter un maximum d’informations destinées à améliorer la performance du Mirabaud LX.

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 6 juin 2013

Matossé sous: Lac Léman, Records, Régates

Vues: 2180

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records