Sous le soleil de Douarnenez


C’est parti ! Le Grand Prix Guyader s’est ouvert ce matin, salué par un grand ciel bleu et de belles conditions de navigation. Aujourd’hui ce sont les bateaux de la course au large qui ont inauguré le millésime 2013, soit 23 coursiers de 40, 50, 60, 70, 80 et 105 pieds, monocoques et multicoques. Etc’est un grand parcours côtier qui leur a été proposé en guise de hors d’œuvre.

Comme à la parade

Pour cette première journée de régate, Loïc Ponceau, le comité de course, avait prévu trois parcours différents et quatre départs espacés chacun de 10 minutes. Ce fut chose faite. 11 heures 08, départ des Class40, 11 heures 18, départ des 60 pieds Imoca, 11 heures 28, départ des Multi50, 11 heures 38, départ des Maxi. Bon départ à chaque fois. Les Class40, les plus petits de cette flotte, se sont lancés sur un parcours de 32 milles, celui des Multi50 et des Imoca était de 47 milles et enfin, les Maxi avait à parcourir 59 milles. L’idée étant que tout ce beau monde revienne au port en même temps ou presque. Ils ont d’abord mis le cap sur Morgat, les plus grands bateaux sont allés virer la Jaune du Raz quand les Class40 ne montaient pas au-delà de Basse Vieille. S’il n’y avait pas beaucoup d’air en fin de matinée, à peine 10 nœuds de nord ouest en début de course et forcissant jusqu’à 20 noeuds dans l’après midi, avec le soleil éclatant qui illuminait la baie, la journée a été belle pour les marins comme le public.

Pour le plaisir, mais pas seulement…

«Naviguer en baie de Douarnenez sur le Grand Prix est un privilège. C’est un événement rare, l’un des derniers qui garde un bel esprit. On y régate sérieusement sans se prendre au sérieux. J’adore venir ici ! ». C’est le journaliste et navigateur Nicolas Raynaud qui s’exprime ainsi, tandis qu’il navigue en Class40 (Le Pal Norma Concept) aux côtés du talentueux Bruno Jourdren qui vient tout juste de décrocher une médaille d’or en Sonar sur la Sailing World Cup, à Hyères. Naviguer sérieusement, ces marins là connaissent et ils apprécient aussi l’ambiance à terre, quand ils se retrouvent sur le village du Grand Prix Guyader et refont leurs courses à l’envi. Si cette confrontation en baie de Douarnenez est agréable pour tous, elle revêt un caractère particulier pour quelques uns. A commencer par ceux qui réalisent ici leurs premières régates, qui prennent en main leur nouveau bateau. Le Grand Prix Guyader fait figure de premiers tests, d’étalonnage. Ainsi à bord des trois Maxi (Banque Populaire, Virbac Paprec et Musandam) ont a pu s’observer, se comparer pour la première fois. Première navigation en course aussi pour Arkema –Région Aquitaine, le Multi50 de Lalou Roucayrol qui sort tout juste de chantier, même chose pour le Class40 de Sébastien Rogues (GDF SUEZ). Il y a aussi les bateaux qui changent de main. Ainsi Maître Coq, skippé par Jérémie Beyou, est le 60 pieds Imoca qui a fait deuxième du Vendée Globe entre les mains d’Armel Le Cléac’h, son complice de la baie de Morlaix, ou encore Mare, co-skippé par Seb Audigane et Jörg Riechers qui est justement l’ancien Maître Coq de Jérémie… Et concernant le Vendée Globe, Le vainqueur et son dauphin (François Gabart et Armel Le Cléac’h) sont aussi sur le plan d’eau, à bord du Maxi Banque Populaire, qui est l’ancien Groupama 3 de Franck Cammas, et d’ailleurs, ce dernier naviguera dès demain en M34 sur Groupama. Comme pour les familles, c’est quelquefois un peu compliqué, mais on s’y retrouve. Une grande famille, de marins et de bateaux s’est donnée rendez-vous en baie de Douarnenez…

Paroles de vainqueurs

Les premiers rentrés au port étaient les Class40, avec pour chef de file Sébastien Rogues sur son GDF SUEZ, suivi de Catherine Pourre sur Earwen et de Victorien Erussard sur Solidaires en peloton.
Sébastien Rogues : «Pour une première confrontation, une première victoire, c’est génial. Nous sommes très satisfaits des performances de notre bateau, c’était une belle journée de navigation avec d’excellentes conditions. Je ne découvre pas la baie de Douarnenez, j’y suis venu souvent en Mini. Pour autant, on ne maîtrise jamais la baie de Douarnenez, on peut juste espérer l’appréhender».
En Multi 50, c’est Loïc Fequet qui a porté l’estocade à la barre de Maître Jacques. Pour le Grand Prix Guyader il s’est entouré de deux Escoffier, père et fils, Franck-Yves et Loïc (Kevin, également fils de Franck-Yves est sur Banque Populaire). «C’était un très beau parcours, avec du bon thermique, il y a eu de la bagarre avec Actual jusqu’à la ligne d’arrivée. C’est une bonne entrée en matière pour ce Grand Prix» confiait le Malouin à son arrivée au ponton. Le podium des Multi50 est complété par Actual et Arkema-Région Aquitaine.
En 60 pieds Imoca, Groupe Bel est le vainqueur de ce premier round. Kito de Pavant était radieux ! «Tu ne peux pas imaginer le bien que ça me fait ! Re-naviguer sur ce bateau, ici, avec des gens que j’adore, comme Jacques Caraës et Yann Régniau. Après mon abandon sur le Vendée Globe et l’hiver de merde que j’ai passé, c’est magique ! Il y a eu du jeu, c’était top, on a tous fait des erreurs, nous avons dû en faire un peu moins. Et sinon, ce temps de rêve, il faut venir en Bretagne pour le trouver on dirait… ». Maître Coq a franchi la ligne en deuxième position et Mare en troisième.
En Maxi, c’est Jean Pierre Dick sur son tout nouveau Virbac Paprec 70 qui a remporté la course. Le Méditerranéen a manifestement pris rapidement ses marques… A son bord, Vincent Riou et Rolland Jourdain. «Ce qui est sympa c’est d’arriver premier au classement scratch devant Banque Populaire et Musandam. Nous avons eu du petit temps au début, un départ assez original mais au final nous avons réalisé une jolie manche. L’équipage fonctionne bien, mes équipiers sont toujours aussi agréables ! Nous sommes contents de cette première journée mais la régate dure quatre jours, il faut rester concentré. Cela va très vite, c’est « Luna Park » comme dirait Bilou. Ça propulse, ça propulse !» Derrière suivait Banque Populaire (Le Cléac’h) et Musandam (Gavignet).

Grand Prix Jour 2

Demain la baie de Douarnenez va vibrer ! Les bateaux de la course au large feront un petit côtier le matin à partir de 10 h 30 et des runs l’après midi, les Dragon entrent dans la danse pour la Coupe de Bretagne Trophée STEF et les M34 commencent leur Grand Prix en début d’après midi, les Kite et autres fous volants vont rejoindre les runs, La Barquera quittera Douarnenez à 13 heures pour rejoindre Gijon… Et pendant ce temps là, au Port Rhu la fête battra son plein tandis que à Tréboul, le village de la CCI proposera des dégustations au goût de Cornouaille.

Source

Véronique Guillou Le Bivic

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Grand Prix Guyader