La flotte prend ses marques

L’Act 2 des Extreme Sailing Series 2013 a débuté aujourd’hui à Singapour au pied des gratte-ciels de la ville trépidante où est niché le Village de la course. Marina Bay accueille les huit Extreme 40 pour quatre jours de régate au format “Stade Nautique”.

Quatre manches ont été courues aujourd’hui dans des conditions délicates, avec de grosses bascules de vent rendant le jeu plus complexe, notamment pour les équipes les moins expérimentées qui ont du trouver leurs marques sur le plan d’eau serré de Singapour. Morgan Larson (qui remplace Ernesto Bertarelli au poste de skipper à Singapour) a mené l’équipe suisse d’Alinghi à la victoire dans la première et la dernière manches, mais la palme de la régularité revient à Leigh McMillan et à son équipe omanaise The Wave, Muscat qui termine en tête du classement à l’issue de cette première journée. Le skipper, qui a remporté l’Act 1 à domicile en février à Mascate, revient sur la tactique adoptée aujourd’hui : “Dans le petit temps, vous avez plus de temps pour discuter de la situation et pour réagir, mais il faut garder son calme et se montrer très, très patient avec les conditions, en veillant à agir au bon moment. C’est formidable d’être ici à Singapour et de régater entre ces immeubles avec tous ces gens autour qui sont venus pour suivre la course. Ces conditions de vent ne sont pas faciles mais cela devrait s’améliorer et quand le vent sera plus fort, ce sera plus intense car nous n’aurons plus le temps de réfléchir à ce qu’il se passe et de réagir. Il faudra juste naviguer comme ça vient”.

L’autre équipe suisse, Realteam, menée par le champion 2012 de D35 Jérome Clerc a mené la flotte jusque la dernière manche, mettant à profit son expérience de la régate par petit temps et mer plate. Mais sur des parcours si confinés, la moindre erreur peut coûter très cher et son mauvais départ dans la dernière manche lui a fait perdre sa pole position. “C’est plus difficile que de régater sur le lac”, confie Jérôme Clerc, dont l’équipe termine néanmoins la journée à une belle quatrième place. “Les buildings rendent les changements difficiles à prévoir et tout évolue très vite sur ces parcours. Il faut en permanence bien naviguer. Parfois vous faites une seule erreur et vous ne parvenez plus à suivre la flotte. Vous vous retrouvez relégué à la dernière place. Il faut tout le temps être vigilant”.

“Les jeunes loups vont nous pousser jusqu’au bout !” avait déclaré ce matin lors de la conférence de presse Roman Hagara, l’un des skippers les plus expérimentés du circuit Extreme 40, à la tête de Red Bull Sailing Team. Et il ne s’est pas trompé. Le skipper néo-zélandais de GAC Pindar Will Tiller, qui court sa première saison en Extreme 40 et qui est actuellement cinquième du classement de Match Racing ISAF, a prouvé son potentiel en décrochant des résultats réguliers, dont une victoire dans la troisième manche, qui le place ce soir à égalité de points avec Alinghi. “C’est génial de régater en plein milieu de la ville. C’est vraiment spectaculaire. Nous prenons beaucoup de plaisir et nous sommes plus à l’aise dans ce petit temps pour l’instant. Nous espérons que cela ne changera pas trop. Le plus important est de faire preuve de régularité. C’est la clé de la réussite dans cette flotte et c’est ce que nous essayons de faire”.

L’équipe invitée représentant la ville d’accueil, Team Aberdeen Singapour, est menée par le plus jeunes skipper de la flotte, Scott Glen Sydney qui est aussi le tout premier skipper singapourien en Extreme 40. Après une première journée difficile, Scott reste optimiste : “Du point de vue des manoeuvres et du travail d’équipe, nous nous sommes améliorés par rapport à nos journées d’entraînement et nous partons sur de bonnes bases pour la suite. Nous ne sommes qu’au début de cet Act et pour l’instant, tout le monde peut gagner. Nous avons juste manqué un peu de chance avec les dernières bascules de vent mais cela va s’améliorer. Demain nous allons repartir avec un bon état d’esprit, et rester ouverts, prêts à agir en fonction de la météo. C’est difficile car on ne sait jamais ce que la météo nous réserve à Singapour !”

Il n’y a pas que les Extreme 40 qui ont goûté au plan d’eau de Marina Bay aujourd’hui. Sasha Christian, de l’équipe de wakeboard Red Bull a occupé les journalistes avec une démonstration tractée derrière le bateau de l’équipe, avant le départ de la course.

Demain l’épreuve ouvrira au public et des milliers de spectateurs sont attendus pour suivre la course au coeur de la ville. La flotte régatera en deux sessions : la première à 8h30 heure locale pour profiter au maximum de la brise du matin, et une deuxième l’après-midi qui sera retransmise en direct à partir de 12h00 CET sur le site officiel de l’événement.

Classement Provisoire de l’Act 2 des Extreme Sailing Series 2013 à l’issue de la première journée, soit 4 manches courues (11.04.13)

Position / Team / Points

  1. The Wave, Muscat (OMA) Leigh McMillan, Ed Smyth, Pete Greenhalgh, Musab Al Hadi, Hashim Al Rashdi 32 points.
  2. Alinghi (SUI) Morgan Larson, Stuart Pollard, Pierre-Yves Jorand, Nils Frei, Yves Detrey 29 points.
  3. GAC Pindar (NZL) Will Tiller, Brad Farrand, Stewart Dodson, Harry Thurston, Matt Steven 29 points.
  4. Realteam (SUI) Jérome Clerc, Bruno Barbarin, Arnaud Psarofaghis, Cédric Schmidt, Bryan Mettraux 27 points.
  5. Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Matthew Adams, Pierre Le Clainche, Graeme Spence 26 points.
  6. SAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Kostner, Pete Cumming, Mikkel Røssberg, Nicolai Sehested 25 points.
  7. Team Korea (KOR) Peter Burling, Blair Tuke, Mark Bulkeley, Sungwok Kim, Sung Ahn Jung 23 points.
  8. Team Aberdeen Singapore (SIN) Scott Glen Sydney, Robert Greenhalgh, Andrew Walsh, Justin Wong, Rick Peacock 17 points.

Source

Extreme Sailing Series™

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series