Lancement des inscriptions

© Jean-Marie Liot/TFV2011

Les inscriptions pour le Tour de France à la Voile 2013 sont officiellement ouvertes depuis ce matin. Mais les équipages n’ont pas attendu cette date symbolique pour leur remise en route. Le Spi Ouest France Intermarché ouvrira la saison dans un mois, à la Trinité-sur-Mer. Plusieurs équipapes naviguent déjà pour se préparer à ce premier rendez-vous tandis que d’autres terminent le chantier d’hiver. Professionnels ou amateurs, tous sont à pied d’œuvre pour se présenter sous leur meilleur jour à Dunkerque en juin prochain. Certains teams nous ont fait une petite photo instantanée de leur préparation à quatre mois du coup d’envoi du Tour de France à la Voile. Tour d’horizon.

Cammas, Souben, les premiers sur l’eau

Le vainqueur de la dernière Volvo Ocean Race fera partie des stars qui navigueront cet été le long du littoral français. Franck Cammas prépare avec enthousiasme sa venue sur le Tour de France à la Voile. Engagé sur différents projets cette année (Nacra 17, Class C), son programme est chargé ; Franck a donc choisi de bien s’entourer pour s’attaquer sereinement à l’épreuve française. Tanguy Cariou, double champion du monde de 470, sera le chef de projet de Groupama 34. A bord, on retrouvera également des navigateurs ayant marqué le Tour de France à la Voile à l’image de Fabien Henry (dernier vainqueur du TFV avec TPM Coych ) et Julien Villion (vainqueur du classement amateur du TFV en 2011 et vainqueur en 2012 avec TPM Coych). Groupama 34 navigue déjà à l’ENV à Quiberon et à Lorient, base du team. Vingt jours d’entrainement sont prévus au total d’ici le Spi Ouest France pour les hommes en vert.

Courrier Dunkerque, l’un des équipages phares du circuit M34, s’entraine avec Groupama 34. Daniel Souben et ses équipiers sont donc eux aussi déjà dans la phase de navigation. Pas de temps à perdre pour les Dunkerquois dont l’ambition est clairement d’afficher une 3ème victoire à leur palmarès !

Des équipages bien pensés

Corentin Douguet prévoit quant à lui de remettre à l’eau son Nantes Saint Nazaire E. Leclerc en début de semaine prochaine. L’équipage nantais sera composé comme d’habitude d’un mixte entre jeunes régatiers et équipiers plus aguerris. Corentin a visiblement choisi de s’appuyer sur le vivier que constitue le 470 français puisque Pierre Le Boucher (vice-champion du monde de 470 en 2012 et 7ème des JO de Londres) sera toujours à ses côtés ainsi que Camille Lecointre (vice championne du monde de 470 en 2012 et 4ème des JO de Londres) ou Ronan Floc’h. « La clé, c’est le 470 ! Cette année, on a vraiment une super équipe » s’exclame Corentin qui a navigué tout l’hiver avec une partie de son équipage en J80 ou en match race.

Chez les Bretons, Nicolas Troussel a lui aussi profité de l’hiver pour naviguer en match race avec une partie de son équipage. Les hommes de Bretagne Crédit Mutuel se sont d’ailleurs qualifiés pour le championnat de France à Antibes. Pour l’heure, pas question pour Nicolas de lever le voile sur son équipage pour cet été « Car c’est une donnée stratégique – autour d’une dizaine de marins professionnels ». Une « donnée stratégique » qui en dit long sur les ambitions de celui qui est monté deux fois sur la troisième marche du podium ces deux dernières années.

Régis Bérenguier, manager de TPM Coych, vainqueur l’an dernier, est tout aussi discret sur son équipage. On sait seulement qu’il sera totalement renouvelé. Le projet Hyérois devrait faire sa première apparition cette saison lors de la SNIM à Marseille à la fin du mois prochain.
Du côté des Franciliens, Jimmy Pahun a misé sur une équipe sensiblement identique à celle de l’année passée. On se souvient qu’Ile de France avait tenu la dragée haute aux leaders. Pas question donc de changer une équipe qui gagne ! On remarquera juste le renfort sur la Manche et l’Atlantique d’un certain…. Vincent Riou, vainqueur du Vendée Globe 2004/05 ! Ile de France a tiré ses premiers bords de la saison cette semaine. « Le bateau est bien prêt. Nous n’avons jamais navigué aussi tôt » commente Jimmy.

Le Sud pourrait bien cette année nous réserver quelques surprises puisque le skipper Kito de Pavant vient de lancer son projet Made in Midi qui devrait rassembler les talents et entreprises du Sud, qu’il appelle les “forces du sud”. Kito connait bien l’épreuve mais ce sera une première en tant que skipper d’un équipage !

Les internationaux eux aussi déjà sur l’eau, les amateurs finalisent leur budget

Au-delà de nos frontières, les teams internationaux sont eux aussi déjà actifs ! Les Omanais de BAE Systems viennent de prouver une nouvelle fois leur talent sur le Tour d’Arabie. Ils terminent deuxième derrière l’équipage mené par Bertrand Pacé. BAE Systems fait désormais partie des incontournables du circuit et sera une nouvelle fois très observé cet été.

En Suisse, l’équipage de Ville de Genève-Carrefour AddictionS se prépare à s’attaquer au classement pro. Les semaines qui viennent vont être rythmées pour les Helvètes par les navigations au CEM de la Grande Motte. « L’équipage comprend de nombreux bizuths néanmoins habitués du CER, mais aussi certains « anciens », qui viendront encadrer l’équipe lors du TFV lorsque que leur programme de régate respectif le permet. Actuellement, on forme de nouveaux barreurs, tacticiens/navigateurs, régleurs, numéro 1, etc, et on va faire en sorte de progresser ensemble sur les 3 années à venir. Une nouvelle équipe du CER prend forme, et c’est plein d’enthousiasme que nous envisageons le Tour 2013 » nous explique Elodie Jane Mettraux.

Les amateurs d’Iskareen vont débuter l’entrainement chez eux en Allemagne courant mars. Ils feront leur entrée sur le circuit lors de la Normandy Sailing Week et espèrent bien revenir se frotter aux spécialistes du M34 le long des côtes françaises. D’autres amateurs cherchent encore à finaliser leur budget pour être présents cet été et relever le défi face à des professionnels affûtés : Mathieu Moures en Martinique, les Suisses de Bienne Voile, les Belges de Mady Fobert, les Normands ou les Costarmoricains. Les Espagnols menés par le jeune Andrés Guerra ainsi que plusieurs projets Hollandais s’activent également pour être au départ à Dunkerque.

Le 28 juin prochain, à Dunkerque, amateurs et professionnels s’élanceront pour des joutes nautiques d’un mois. On attend une petite vingtaine d’équipages. Une même ligne de départ, un même bateau pour tous. C’est bien là l’esprit et la richesse du Tour de France à la Voile !

Source

ASO

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile