Le Mirabaud LX, invité spécial du Salon Nautique de Paris

© Juerg Kaufmann/Juergkaufmann.com

Après avoir étonné le Royaume-Uni l’été passé lors de la Semaine de Cowes, le monocoque à hydrofoils et mât-aile de Thomas Jundt conclura sa saison 2011 à Paris, devant 250’000 visiteurs.

La saison 2011 du Mirabaud LX se terminera au sec, mais devant un vaste public, à l’occasion du Salon Nautique de Paris, du 3 au 11 décembre à la Porte de Versailles. Le spectaculaire monocoque à foils de Thomas Jundt sera en effet l’un des invités du « Nautic », à la demande expresse de son Directeur Alain Pichavant.

L’été passé, le Mirabaud LX avait déjà marqué les esprits en Grande Bretagne, lorsqu’il avait été l’une des principales attractions de la mythique Semaine de Cowes. Le spectacle du monocoque volant à pleine vitesse sur ses hydrofoils, et surmonté d’une aile en lieu et place d’un mât et de voiles, avait fait sensation !

Pour Thomas Jundt, le concepteur du Mirabaud LX, c’est désormais l’heure des bilans. « Notre aile est fantastique, mais trop petite », déclare-t-il. « Notre objectif pour la saison prochaine est donc de développer une aile plus grande, qui nous permettra d’améliorer les performances du voilier par vent faible et moyen, et d’aller chercher de nouveaux records. »

Ainsi, la surface de l’aile passera-t-elle de 17 à 23 mètres carrés, pour un tirant d’air rehaussé de 1,2 mètres. La surface du spi passera quant à elle de 60 à 75 mètres carrés, tandis que le génois augmentera de 30%.

« Nous devons absolument voler pour aller vite », précise Thomas Jundt. « Cette année, nous avions idéalement besoin d’un vent compris entre 10 et 15 nœuds. Nous avons eu la confirmation, dans ces conditions, que notre nouvelle aile est extrêmement performante ; l’équilibre du bateau est étonnant et nous faisons un excellent cap. Mais en 2012, notre nouvelle configuration nous permettra d’étendre notre enveloppe de vol et d’améliorer nos performances moyennes. »

Lors du Bol d’Or Mirabaud 2011, Thomas Jundt et ses équipiers, Antoine Ravonel et Eric Gobet, avaient souffert en début de parcours avant d’enclencher le turbo au large d’Hermance et de rejoindre très rapidement la tête de la course au niveau d’Evian. Mais le vent était à nouveau retombé, et des soucis techniques avaient finalement conduit à l’abandon du Mirabaud LX.

Quant à Genève-Rolle-Genève, elle s’est disputée dans des conditions de vent très faibles et donc pas du tout propices au Mirabaud LX. Le foiler de Thomas Jundt n’en garde pas moins le record de l’épreuve dans la catégorie des monocoques, en 3h43’47’’.

Le Mirabaud LX au Nautic – Porte de Versailles, du 3 au 11 décembre. Stand J 42.

Fiche technique du Mirabaud LX 2012 :

Longueur hors tout : 10m
Longueur de la coque : 8,5m
Largeur hors tout : 5,4m
Surface de l’aile : 23 m2
Poids de l’aile : 40 kgs
Hauteur de l’aile : 11 m 20
Surface de voile au près : 32m2
Surface de voile au portant : 98 m2
Poids à vide : 180 kg (dont 25 kg de foils)

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 28 novembre 2011

Matossé sous: Divers, Lac Léman, Le Nautic, Records, Régates, Salon Nautique

Vues: 1766

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records