Décollage non autorisé…

© Luna Rossa / Carlo Borlenghi

Monter et démonter l’aîle des AC72 n’est pas une sinécure. 40 mètres de haut, 260 m2 de surface pour un poids de 1T350… Pour installer le tout il faut y aller avec des pincettes (et une grue de surcroit !) et bien anticiper la météo.

Hier à Auckland les conditions semblaient idéales, 15 nds de vent, lorsque l’équipe à terre de Luna Rossa Challenge installait l’aîle sur leur AC72 rutilant quand une rotation de vent inattendue de 60° a soulevée l’aîle tel un fagot de paille. Le vol impromptu s’est terminé dans la grue avec du dégât matériel mais aussi humain.

Fred Gastinet FRA, membre de l’équipe à terre, tenait alors l’un des chariots pour déplacer l’aile. Chariot qui lui a cassé net le tibia.
Plus de peur que de mal pour le Froggie qui voyait sa fracture réduite à l’hopital sans aucune autre complication.

Pour l’aîle aucun rapport officiel n’est, pour l’heure, mis à jour. Mais cela montre clairement toute la complexité de ne nouvel espar, tant d’un point de vue technique que financier car peu de Défis auront la possibilité de construire plusieurs ailes …

Source

VSail.info

Liens

Texte

GMo.

Informations diverses

Mis à l'eau le: 17 novembre 2012

Matossé sous: 34th America's Cup, America's Cup, Match Racing

Vues: 1008

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent