Les Voiles de St Barth… Et de 4 !

© Christophe Jouany / Les Voiles de St Barth

Il n’aura fallu que trois ans aux Voiles de Saint-Barth pour imposer aux régatiers du monde entier le concept d’un yachting tout entier dédié au plaisir et à la passion. Passion des beaux voiliers, fins cruisers ou élégants Maxis, passion d’un plan d’eau à l’extraordinaire beauté, et passion des hommes qui prêtent vie à tous ces yachts. Propriétaires, yachtsmen, et marins sont de nouveau conviés du 8 au 13 avril 2013 à une pleine semaine hors du temps totalement dédiée aux joies du yachting.

Belles régates ventées et ensoleillées à souhait, sur les parcours constamment renouvelés autour de l’île de Saint-Barthélemy, et chaleureuse convivialité à terre pour découvrir dans un esprit de partage l’art de bien vivre la Caraïbe. Ce cocktail addictif a, depuis 2010, fait de nombreux émules, qui accourent désormais d’Europe bien sûr, mais aussi des Etats-Unis, d’Australie, de Nouvelle Zélande et des quatre coins de l’arc Caribéen. Pour tous, les Voiles de Saint-Barth seront une nouvelle fois, « the place to be… »

Depuis la clôture de l’édition 2012, les organisateurs des 4èmes Voiles de Saint-Barth, François Tolède, Annelisa Gee et Luc Poupon, ont assuré la promotion des Voiles de Saint-Barth aux quatre coins du monde. D’Antigua à Newport, de Porto Cervo à San Francisco ou, le mois prochain lors des Voiles de Saint-Tropez, ils ont de nouveau rencontré skippers et propriétaires pour valider avec eux les dates du millésime 2013 et un changement important dans la classe des MAXI ; en effet, un classement séparé sera désormais institué entre les MAXI-RACING et les MAXI-RACING/CRUISING. Une différenciation validée en concertation avec les organisateurs et les concurrents de cette classe afin d’attirer de nouveaux concurrents et de développer l’intérêt de l’épreuve.

Forts du soutien de partenaires aussi historiques qu’indéfectibles, au premier rang desquels l’horloger Richard Mille (Partenaire Principal) et l’équipementier Gaastra (Partenaire Officiel), les organisateurs sont en mesure d’assurer d’ores et déjà le même niveau d’excellence et l’ensemble des éléments qui ont fait le succès des précédentes éditions, à savoir la convivialité, l’accueil, la fête et l’exploitation sportive optimum de l’extraordinaire plan d’eau.

Les plus beaux voiliers du monde, des yachts classiques aux Maxi yachts, souvent barrés par d’immenses personnalités de la voile hauturière ou régatière (Peter Holmberg, Ken Read, Bouwe Bekking, Gavin Brady, Lionel Péan,…), des parcours ventés, attractifs et spectaculaires à souhait, une ambiance à terre dédiée aux plaisirs de la vie… les Voiles de Saint-Barth vont de nouveau concentrer les valeurs de tradition et de passion des voiliers Classiques, et la spectaculaire modernité des plus récents Racer-cruiser ou Maxi Yachts, pour offrir aux amoureux des belles coques, un rendez-vous désormais gravé en lettre d’or dans les agendas du yachting international.

Ils en parlent :

George David (Rambler 90)
“Les Voiles de Saint-Barth est une épreuve formidable pour un grand nombre de raisons. Tout d’abord, c’est une île merveilleuse, avec d’importants reliefs qui ajoutent à la complexité des parcours. Le comité de course fait un boulot formidable pour mouiller ses parcours. Au ras des côtes, le vent devient très irrégulier et il y a donc de nombreuses manoeuvres et beaucoup de stratégies à bord.

Je suis ravi de voir la progression et la croissance de cet événement, on voit aujourd’hui le développement spectaculaire de l’épreuve qui est déjà considérée comme une classique des Caraïbes. La classe Maxi se développe elle aussi remarquablement. C’est vraiment un bel événement, dans un endroit de rêve pour régater.”

Clay Deutsch (Defiance)
“C’est la meilleure régate que nous ayons jamais courue. La vie à terre était formidable, comme seuls les Français savent l’organiser. Défiance est un bateau très homogène, facile à manier et qui fonctionne bien à toutes les allures. La bagarre avec Decision était très prenante. La Classe des IRC 52 me tente beaucoup car le niveau y est extraordinaire. Il y a de splendides unités de 40 à 56 pieds construites aujourd’hui. Je réfléchis à choisir le meilleur support pour des événements comme Saint-Barth”.

Lionel Péan (Sojana)
“C’est ma troisième participation aux Voiles de Saint-Barth, et le bonheur d’être ici est constamment renouvelé ; bonheur de naviguer sur un bateau formidable, Sojana et bonheur de profiter de cette île extraordinaire, dotée d’un plan d’eau sublime, et qui sait accueillir les hommes de mer. C’est un endroit qui vit bien la mer. On navigue ici avec chaleur et déconcentration. Les Voiles de Saint-Barth sont d’emblée entrées dans le cercle très restreint des “must” de la régate, des endroits où il faut naviguer, à l’égal de Saint-Tropez et ses Voiles”.

Ken Read (Rambler 100)
“Les Voiles de Saint-Barth demeurent une course très excitante, très amusante… un moment attendu de tous avec impatience…”

Bouwe Bekking (Highland Breeze)
“Je prends beaucoup de plaisir à barrer un Maxi. Les conditions de navigation à Saint-Barth sont absolument fantastiques, beaucoup de vent, de la mer, le soleil… J’ai fermement l’intention de revenir ici l’an prochain, avec un bateau compétitif certainement. Cet événement a un potentiel extraordinaire !”

Gavin Brady (Vesper)
“J’apprécie particulièrement les conditions qui sont offertes ici. On se bagarre contre la mer au vent de l’île mais on rencontre aussi beaucoup de situations de portatifs vraiment très agréables à plus de 20 noeuds. Tout ici est très équilibré. Cela me fait beaucoup penser aux conditions que l’on rencontre à Hawaï, de grosses vagues, du vent fort et une mer très chaude ; que du plaisir !”

Source

Mer & Média

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Les Voiles de St Barth