TPM Coych grappille des points

© Jean-Marie Liot / ASO

Au briefing du matin, les yeux sont embrumés et les cheveux en bataille. On sent que l’étape de ralliement entre Saint Cast et Roscoff a laissé des traces ! Les équipages sont arrivés dans la nuit et doivent déjà être opérationnels pour enchainer avec un parcours technique devant Roscoff programmé en ce début d’après-midi. La plupart des navigateurs qui ont opéré sur l’étape de ralliement restent à terre pour préparer l’étape à venir entre Roscoff et Talmont Saint Hilaire, la plus longue étape du Tour de France à la Voile depuis sa création ! Le reste des équipages est fin prêt pour assurer le spectacle au pied du château du Taureau, juste devant la jolie cité bretonne. L’atmosphère est humide mais dès la fin du briefing, tous retrouvent le sourire à l’idée de s’élancer dans moins d’une heure dans une nouvelle bagarre au contact entre cailloux, courant et bascules de vent.

TPM Coych encore !

Pas de parcours technique pour les Belges de Région De Bruxelles – Capitale / Brussels Hoofdstedelijk Gewest qui restent au port pour réparer leur quille abîmée lors d’un rase-cailloux trop risqué sur la route de Roscoff. Les Russes de Fascinating Seas International sont contraints de rentrer prématurément suite à la déchirure de leur grand voile. A leur retour à terre, ils annonceront leur abandon définitif de cette édition 2012 du Tour de France à la Voile suite à des problèmes techniques et au retour précipité en Russie d’un de leur équipier.
Ce premier parcours technique qui réunit donc 13 monotypes est le théâtre d’une belle bataille navale, avec pour acteurs de premier plan TPM Coych, les vainqueurs de la nuit, BAE Systems, Courrier Dunkerque 3 et Bretagne Crédit Mutuel Elite. Non loin de ces quatre leaders, l’infatigable bateau suisse de Jérôme Clerc et Elodie Jane Mettraux tient toujours le haut du pavé malgré un mauvais envoi de spi sur le premier bord de portant. A la marque au vent, les bateaux enroulent au plus serré, protègent leur position, ils préparent le spi qui monte et se gonfle quelques instants plus tard : c’est serré !
Aux avant-postes, le trio TPM Coych, BAE Systems et Courrier Dunkerque 3 se mène la vie dure. On peut presque imaginer que les équipages retiennent leur respiration jusqu’à la ligne d’arrivée tant le match est relevé.
Deux tours et une remontée au vent plus tard, l’arrivée décalée devant le château du Taureau consacre les Hyérois de Fabien Henry ! Les hommes du Coych continuent sur leur lancée après leur première victoire cette nuit sur une étape de ralliement. « Il faut continuer à ne pas perdre de points » annonçait ce matin le skipper Fabien Henry. Les Sudistes font mieux aujourd’hui, ils en gagnent ! Dans leur sillage, les Omanais de Cédric Pouligny terminent 2ème et Courrier Dunkerque 3 complète le podium. Du côté des classements, pas de révolution, Courrier Dunkerque conserve sa première place au classement général et au classement technique, mais TPM Coych continue de grignoter quelques points (2 aujourd’hui). Chez les amateurs, Ville de Genève Carrefour Prévention continue de marquer des points, 6ème du parcours technique les Suisses tiennent leur 4ème place du classement général provisoire et creusent encore l’écart à la tête du classement amateur.

Demain, la plus longue étape du Tour de France à la Voile

Le comité de course a décidé de n’envoyer qu’un seul parcours technique aujourd’hui. Arrivés tard dans la nuit, les équipages souhaitaient pouvoir revenir tôt à terre pour se préparer au gros morceau à venir demain : le Tour de Bretagne. 238 milles, un coefficient 4 ! Tous les équipages notamment les leaders ont une grosse carte à jouer sur la trentaine d’heures de course qui s’annonce. Pour Daniel Souben, actuel leader, l’objectif dès le coup d’envoi de ce Tour était d’être en tête à l’issue des parties Manche et Atlantique. Les Dunkerquois ont superbement entamé l’épreuve et tiennent pour l’heure leur pari mais les poursuivants mettent la pression. On l’a vu aujourd’hui, nul n’est prophète en son pays et les Sudistes savent parfaitement s’accommoder des pièges bretons. On pourra aussi compter sur Nicolas Troussel pour ne rien lâcher sur ce terrain de jeu qu’il a parcouru tant de fois ! Les outsiders comme BAE Systems, Ile de France ou Ville de Genève Carrefour Prévention ont déjà marqué les esprits dans ces eaux. Selon les navigateurs, les équipages devraient progresser au près pour les quarante premiers milles jusqu’au chenal du Four avant de débrider au reaching entre Ouessant et le Raz de Sein. Après avoir enroulé la pointe Bretagne, les M34 devraient enfin pouvoir envoyer les spis sur de longs bords de portant jusque Talmont Saint Hilaire. Un bémol toutefois à ces prévisions : selon Gérald Véniard, navigateur sur BAE Systems, deux modèles météo s’opposent encore ce soir. L’un prônant le décalage rapide de la dépression et donc des risques de vent faiblissant après le raz de Sein. L’autre prend le contre-pied et prévoit une stabilité de la dépression et des vents soutenus atteignant les 25 nœuds pour la dernière partie du parcours sous spi. Demain dès l’aube, les navigateurs reprendront les derniers fichiers pour affiner les scenarii et quitter Roscoff avec une stratégie parfaitement établie ! Le coup d’envoi de cette 4ème étape de ralliement sera donné à 10h30.

Une oreille sur le ponton

Tugdual Becquemie – TPM Coych
« Ça s’est un peu joué sur une option sur le premier bord ; nous ne partons pas très bien, puis nous embarquons une algue, le temps qu’on l’enlève ; nous n’étions plus très bien et en fait cela nous a un peu profité : nous étions un peu décalé sur la gauche du parcours et le vent a pris de la gauche. Ensuite, nous avions des conditions dans lesquelles nous allons assez vite, nous remontons pas mal de bateaux et passons deux à la bouée au vent. Nous enchainons ensuite avec une belle descente sous spi, faisons les bons bords, et passons en tête à la marque sous le vent, après c’est un peu plus facile lorsqu’on est devant ! Nous nous sommes mis un peu de stress à l’arrivée parce que nous ne connaissions pas trop, on voyait des rochers, des bouées, c’était un peu compliqué pour nous par rapport à des locaux. Fabien (Henry) a bien géré, nous avons failli faire une bonne boulette en nous trompant juste avant l’arrivée, mais on s’est rattrapé juste au bon moment. (…) Avec l’arrivée décalée dans le goulet, ça faisait un peu comme un sentier : parfois il y a des chemins qui bifurquent ; nous étions un peu comme des touristes qui regardent une carte, mais ça s’est bien terminé pour nous. Le ralliement de demain s’annonce beau, nous partons en confiance et sommes impatients d’y aller ! »

Eliot Merceron – Martinique Médiabat

« La manche s’est bien passée dans l’ensemble, nous terminons 7ème avec quelques regrets : un petit problème technique sur le 2eme bord de près nous coûte deux places. C’est un peu frustrant, mais nous signons tout de même une belle course.
Demain c’est une étape vraiment importante qui nous attend, très longue, avec un coefficient 4 pour les classements. L’équipe naviguante est partie se reposer pour demain. Nous avons un super navigateur en la personne de Seb Audigane, et un excellent barreur, Rodrigue Cabaz : je ne m’inquiète pas trop pour eux. »

Leigh McMillan – BAE Systems

« C’était une manche relativement courte. Nous prenons un bon départ et optons pour une stratégie simple. Nous avons gardé un œil sur la flotte en essayant de contrôler les adversaires. Sur la fin, nous terminons en petit côtier le long de la rivière, c’était un peu stressant, je ne suis pas un navigateur !! (rires) L’écran n’arrêtait pas de faire des bons dans tous les sens et j’avais du mal à le maitriser. Nous sommes passés au-dessus des cailloux, autour d’eux… mais nous les avons évités ! ”

Rappel des classements

Classement général provisoire après 17 courses :

1 – COURRIER DUNKERQUE 3 (FRA 08) – Daniel Souben / 479 pts -SPI BLEU
2 – TOULON PROVENCE MEDITERRANEE –COYCH (FRA 07) – Fabien Henry / Tugdual Becquemie / 458 pts
3 – BRETAGNE – CREDIT MUTUEL ELITE (FRA 18) – Nicolas Troussel / 443 pts
4 – VILLE DE GENEVE – CARREFOUR PREVENTION (SUI 19) – Jérôme Clerc / Elodie Mettraux / 435 pts
5- BAE SYSTEMS (OMA 4) – Cédric Pouligny / 426 pts
6- NANTES SAINT NAZAIRE – E.LECLERC (FRA 6) – Corentin Douguet / 411 pts
7- ILE DE FRANCE (FRA 1) – Vincent Aillaud / 398 pts
8 – CÔTES D’ARMOR BRETAGNE (FRA 14) – Josselin Le Moine / 353 pts
9 – BRED / La NORMANDIE (FRA 15), skippé par Arthur Herreman / Baptiste Choquenet / 345 pts
10 – TU DELFT (NED 1) – Pieter Van Notten / 323 pts
11 – REGION DE BRUXELLES – CAPITALE / BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST (BEL 2) – Bertrand Pacé / 319 pts
12 – MARTINIQUE – MEDIABAT (FRA 2) – Mathieu Mourès / 314 pts
13 – ISKAREEN (GER 11) – Christiane Dittmers / Sönke Bruhns / 305 pts
14 – FASCINATING SEAS INTERNATIONAL (RUS 023) – Léonid Klepikov / 259 pts
15-BIENNE VOILE – SRS (SUI 22) – Lorenz Mueller / François Kunz / 233 pts

Classement amateur après 17 courses :

1 – Ville de Genève – Carrefour Prévention, Elodie Jane Mettraux / Jérôme Clerc, 435 pts- SPI ROSE
2 – Côtes d’Armor Bretagne, Josselin Le Moine, 353 pts
3 – BRED / La Normandie, Arthur Herreman / Baptiste Choquenet, 345 pts

Classement technique après 13 courses :

1 – COURRIER DUNKERQUE 3 (FRA 08) – Daniel Souben / 299 pts
2 – Bretagne Crédit Mutuel Elite, Nicolas Troussel / 285 pts SPI ROUGE
3- BAE SYSTEMS (OMA 4) – Cédric Pouligny / 269 pts

Classement au large après 4 courses:

1 – Toulon Provence Méditerranée – COYCH, Fabien Henry, 217 pts SPI VERT
2 – COURRIER DUNKERQUE 3 (FRA 08) – Daniel Souben / 212 pts
3 – Ville de Genève – Carrefour Prévention, Elodie Jane Mettraux / Jérôme Clerc, 201 pts

Source

ASO

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile