De part et d’autre de la ligne de l’équateur

Il y a ceux qui sont passés dans l’hémisphère sud – PUMA et Telefónica – et ceux qui sont encore dans celui du nord – CAMPER et Groupama. Pour les premiers, cap sur Fernando de Noronha. Pour les suivants, les dernières affres du Pot-au-Noir. Toute la flotte progresse au portant dans une douzaine de noeuds, mais deux hémisphères la divise.

À 10h55 UTC environ, PUMA Ocean Racing a passé l’équateur en premier. Amory Ross et Rome Kirby étaient les deux bizuths du bord, ils ont donc eu droit aux rituels du passage.

« Rome et moi avons eu une coupe de cheveux et été attachés par des bouts (cordages) au tableau arrière pendant un petit moment, » raconte Ross, équipier média pour l’équipage américain.

« Tout le monde est content de notre navigation jusqu’ici, à mi-chemin. Et un peu d’humour aide aussi à alléger la situation. C’est bon de sourire de temps en temps, mais ça reste une compétition. Il est bien trop tôt pour considérer notre avance comme définitive. »

Les hommes de Ken Read peuvent quand même se réjouir d’avoir bien négocié le Pot-au-Noir en utilisant le début des alizés de sud-est pour garder 11 noeuds de vitesse moyenne.

Comme Telefónica, qui a coupé l’équateur à 11h45 UTC (12h45 Paris), PUMA se dirige désormais vers la marque de parcours de Fernando de Noronha, au large de la pointe nord-est du Brésil. Ils devraient y être demain matin entre 03h00 et 06h00 UTC.

« Fernando a été un waypoint sur la carte depuis un moment. Apparemment, c’est une belle île et on a tous hâte d’y être. Ça sera bizarre de la doubler sans s’y arrêter – génial, super, allez maintenant on repart ! »

157 milles derrière le leader, CAMPER with Emirates Team New Zealand continue de se battre malgré un Pot-au-Noir moins favorable.

« Notre premier objectif est d’être patients et d’avoir les autres gars à l’usure pendant les 15 prochains jours, » confie le skipper australien Chris Nicholson. « On ne doit rien faire de trop risqué, juste suivre notre plan de bataille. Chaque fois qu’on a essayé de forcer une situation pour y gagner, ça n’a pas marché.

« On peut encore gagner cette étape. Il y a encore 4 000 milles. On est prêts à donner tout ce qu’on pourra. »

A 355,5 milles plus en arrière, fermant la marche de la flotte, Groupama sailing team est aux prises avec cette même zone de convergence.

« On était à faire des grands surfs au portant à 20 noeuds quand on a vu des orages arriver, » raconte Erwan Israël, barreur et régleur pour Groupama. « On a compris que c’était le début des ennuis. On a eu un premier grain qu’on a bien géré, et après ce premier grain, il y en avait plein d’autres.

« C’est un peu le no man’s land. Ce sont les orages d’été du mois d’août en France, sauf qu’il y en a partout, dans tous les sens. C’est extrêmement impressionnant, avec des couleurs très sombres, des descentes d’air froid glaçantes alors qu’il fait une chaleur à crever.

« Ça signifie beaucoup de changements de voile, mais je suis heureux de découvrir ce Pot-au-Noir : il est à la hauteur de sa réputation. »

On aura compris, cette nuit, tout le monde était sur le pont de Groupama IV.

A bord du bateau français, les deux “bizuths” du bord, Erwann Israël (FR) et Brad Marsh (NZ) qui n’ont jamais coupé la ligne de l’équateur de leur vie – s’attendent à quelques festivités avant l’aube demain matin pour fêter dignement un évément qui marque tout vie de marin, comme celui de doubler le Cap Horn. mais cela, c’est pour plus tard…

Positions à 13h00 UTC (14h Paris) le 16 novembre 2011 :

  1. PUMA Ocean Racing powered by BERG (Ken Read), à 3556,7 milles du Cap
  2. Team Telefónica (Iker Martínez), + 15,6 milles
  3. CAMPER with Emirates Team New Zealand (Chris Nicholson), + 157 milles
  4. Groupama sailing team (Franck Cammas), + 355,5 milles
  5. Abu Dhabi Ocean Racing (Ian Walker), retrait de l’étape 1
  6. Team Sanya (Mike Sanderson), retrait de l’étape 1

Classement provisoire de la Volvo Ocean Race 2011-12 :

  1. Abu Dhabi Ocean Racing (Ian Walker), 6 points
  2. PUMA Ocean Racing powered by BERG (Ken Read), 5
  3. CAMPER with Emirates Team New Zealand (Chris Nicholson), 4
  4. Team Sanya (Mike Sanderson), 3
  5. Groupama sailing team (Franck Cammas), 2
  6. Team Telefónica (Iker Martínez), 1

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 16 novembre 2011

Matossé sous: 2011-12, Course au Large, Volvo Ocean Race

Vues: 1275

Tags: , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12