La sage décision de rester au port…

© Antoine Beysens / www.antoinebeysens.com

Au brief du matin… « On a un Bulletin Météo Spécial. Si on les envoie, cʼest bon pour casser des voiles…» Philippe Peytou, responsable de la commission sportive et organisateur de la SNIM nʼesquisse pas le moindre doute sur une décision toujours compliquée à prendre. « Il y a quarante nœuds toute la journée, donc il nʼy a pas à se poser des questions… » Le briefing des skippers nʼa pas duré bien longtemps et le constat effectué par Corinne Aubert, la présidente du comité de course rond sud, fut sans appel. «Rendez-vous demain matin, 9h30 pour le brief… » Bernard Amiel, le président de la Société Nautique et responsable de tout ce petit monde nʼy va pas par quatre chemins, non plus. « On a une responsabilité par rapport aux hommes, par rapport au matériel. On a quand même sondé deux ou trois skippers aguerris pour valider nos choix. Cʼest une solution de bon sens… »

Sur les quais, les avis ne divergent pas. Surtout du côté des gros bateaux de la flotte. Il y a bien lʼAnglais Yann Droppers sur son grand Kerr 53 (Dralion) qui assure que son bateau est taillé pour ce type de temps, mais reconnaît par ailleurs que « cʼest légitime de ne pas sortir car cʼest périlleux pour de nombreux bateaux ». Bien quʼun petit peu frustrés, les hommes de Dralion gardent le sourire et bichonnent leur 53 pieds. Leur chef leur a concoctée une « joblist » imposante, puisquʼà lʼheure du déjeuner, ils sont encore les seuls à bosser, sur le quai. Jean- Pierre sur Ecbatane (IRC 1) confirme « quʼune sortie aurait été possible, mais pénible à cause de la houle. » Avant de rajouter, « Mais bon, hier, il y a déjà eu un petit peu de casse, donc cette décision est plus raisonnable…» Au programme dʼEcbatane ? petite friture à midi et remise en état… de lʼéquipage. Chez les « plus petits » de la SNIM, la question ne sʼimposait pas, même si Mathieu Simonet (Laser SB3) trouvait que la météo avait bien fait les choses. « Une première journée où on est monté en rythme, une grosse journée hier et une journée de repos aujourdʼhui… où je vais en profiter pour faire un peu de funboard. » Pour les autres, une bonne pétanque, sur le boulodrome monté par la Boule bleue, en attendant la soirée PSG-OM, pour ceux qui le souhaitent…

Bruit de ponton – le bateau de Babel..

. Le grand Kerr 53 regroupe cinq nationalités à son bord, belge, danoise, allemande, française et maltaise… Et visiblement, lʼhumeur est au beau fixe. La langue choisie, lʼanglais « On aime gagner, et surtout on aime sʼamuser ensemble», sourit le skipper du plus imposant bateau de la flotte de la SNIM. Vainqueur de la middle sea race lʼan passé, lʼéquipage « européen » va écumer les ports méditerranéens en 2012, Rolex Cup, Semaine de Porquerolles, Voiles de Saint-Tropez, avec lʼespoir de trouver une flotte compacte pour la bagarre.
Bruit du net – Bref, Eric Peron… Le navigateur breton a posté une vidéo, il y a quinze jours ! Bref, tout le monde le sait. Il cherche un sponsor pour un projet Figaro sur deux ou trois ans. Il est plutôt pas mauvais skipper. Il a fait 4e sur la solitaire du Figaro, et Erwan Tabarly est venu le chercher pour la transat AG2R, qui part dans une quinzaine de jours. Bref. Et donc, où en est-il côté sponsor ? Il rigole. Bref. Et donc ? « Je nʼai toujours pas de sponsor… » Mais il y croit. « Jʼai eu énormément dʼencouragements… » Il a raison. Michel Desjoyaux et Jean Le Cam lui ont filé un coup de pouce pour la vidéo. Le résultat est sympa. Les deux marins sont une véritable caution morale pour Peron.
En tout cas, grâce à cette vidéo, déjà vue à 30.000 reprises, cʼest la talentueuse cousine dʼEric qui a tourné la vidéo et qui a réalisé la bonne affaire, puisque cette histoire lui a amené deux clients…Bref. Le garçon ne se prend pas au sérieux, mais surtout, cʼest un skipper de talent et dʼavenir. (ericperon.fr)

Bruit de ponton – Laser SB3, le hasard fait bien les choses !

Lʼarrivée des deux figaristes Rouxel (lui court en mod 70 en 2012) et Peron en laser SB3 tient un peu du hasard, mais fait une excellente promotion à cette toute jeune classe de bateaux… « Il y a un an, à lʼoccasion des championnats dʼEurope, explique Thomas Rouxel, on a un voisin qui a un magasin à Brest et qui possède un laser SB3. Il nous propose de faire la régate. On fait deuxième. Et là, Ed Russo, le président de la classe nous demande de revenir…» Histoire notamment, dʼapporter un petit coup de projecteur à la classe. « Cʼest vrai quʼon doit un peu tirer la classe, motiver des camarades, leur expliquer quʼon sʼéclate sur ce petit support, conclut Thomas Rouxel, qui a pour partenaire un autre figariste, Eric Peron. Leur bateau « Hyères 2013 » est un investissement de la classe sur deux garçons, qui ont de belles références par ailleurs, en vue des championnats du Monde qui se déroulent à Hyères en 2012. En attendant, leur bateau est deuxième du général sur la SNIM, avant la dernière journée. « On est un peu déçu, sourit Rouxel. On a raté une manche… On vise mieux. » Résultat final dans 24h !
Les œufs de Pâques… Comme la tradition le veut sur la SNIM, une partie des 80 bénévoles, sans qui la SNIM ne serait pas, sʼest levé encore un peu plus tôt, en ce dimanche pascal, pour la fameuse distribution des œufs de Pâques. Les cloches sont donc passées sur la totalité des bateaux de la flotte, ce matin, très tôt…

Les classements généraux provisoires à lʼissue de la deuxième journée :

IRC 1 (cinq courses disputées, quatre résultats retenus)

1/ Tac Tic – Stephan Vesseau
2/ Bella Donna – François Pailloux
3/ Team Vision Future – Jean-Jacques Chaubard

IRC 2 (cinq courses disputées, quatre résultats retenus)
1/ Glen Ellen V Le Marseillais – Dominique Tian
2/ Sayann Madraco – Cyril Baillie
3/ Fastwave 3 – Laurent Charmy

IRC 3 (cinq courses retenues, quatre résultats retenus)
1/ Prime Time – Marc Alperovitch
2/ Kick – Yvon Laout
3/ Jet Lag 1 – Richard Burton

IRC 4A (six courses disputées, cinq résultats retenus)
1/ Jeanne – Lauren Campubri
2/ Axa 102°Sud – Olivier Guillerot
3/ Zulu – François Alicot

IRC 4B (six courses disputées, cinq résultats retenus)
1/ Jin Tonic – Bernard Daurelle
2/ Ilogan – Pierre Perdoux
3/ No Limit – Agnès Di Russo

Laser SB3 (six courses disputées, cinq résultats retenus)
1/ Xcellent – John Pollard
2/ Hyères 2013 – Thomas Rouxel
3/ Côte dʼArmor – Vincent Biarnes

Le programme des régates à venir :

Lundi 9 avril – 11h, départ des régates – 19h, proclamation des résultats, remise des récompenses par Alain Gabbay

Source

Raphaël Mira

Liens

Informations diverses

Au vent