Les Maltais à domicile !

© Kurt Arrigo

Au cours des 44 éditions de la Rolex Middle Sea Race, la victoire générale a été remportée par des bateaux maltais à neuf reprises. Dans l’histoire moderne de la course, des équipages locaux célèbres ont remporté leur classe à d’innombrables reprises. Le Royal Malta Yacht Club encourage activement les nouveaux navigateurs, jeunes et moins jeunes, à relever le défi du parcours de 606 milles nautiques. Pour la Rolex Middle Sea Race 2023, 76 ressortissants maltais ont participé à la course.

Le premier bateau après correction du temps IRC est le J/99 Calypso de Sebastian Ripard, mené en double avec Sam Pizzuto. Le deuxième de la catégorie est le Solaris 42 Unica de Jamie Sammut. Troisième après correction du temps IRC et vainqueur de l’IRC 4, le First 45 Elusive 2 de la famille Podesta. Félicitations au HH42 Artie de Lee Satariano, 6e d’une flotte de haut calibre en IRC 3 et premier bateau maltais à terminer la course. Le skipper d’Artie, Christian Ripard, participait à sa 33e édition de la Rolex Middle Sea Race.

Parmi les participants du Royal Malta Yacht Club ayant déjà participé à la course, la Jarhead Young Sailors Foundation, dont l’équipage n’avait que seize ans, a terminé la course sur le J/109 JYS Jan skippé par Claudio Bugeja. Le Dufour 44 Ton Ton Laferla de Jonathan Gambin a également fêté sa nouvelle participation à la Rolex Middle Sea Race. Les bateaux maltais participant à leur première course comprenaient Horst Huelsey & Jonathan Camilleri Bowman sur J/112 OpenPayd Befree, et le Dufour 40 Spirit of the Winds de Simon Xuereb. Stefan Debattista, membre du Royal Malta Yacht Club, a participé à de nombreuses courses, mais c’était sa première course en tant que propriétaire avec l’IMX 40 Geisha. Noel Grech a déjà participé à des courses, mais c’était une première pour son équipage entièrement composé de Goziens sur le First 40.7 Gozo Dream.

Sebastian Ripard et Sam Pizzuto, Calypso, se sont classés cinquièmes en IRC sur 91 bateaux, deuxièmes en IRC en double et troisièmes en IRC 6.
« Nous sommes très heureux de notre résultat, surtout si l’on considère qu’il s’agissait de la première course en double que moi-même ou Sam faisions », a commenté Seb Ripard. « Je suis surpris que nous ayons réussi à trouver le bon rythme dès le départ. Nous sommes entrés dans une bonne routine de veille et avons trouvé le bon équilibre entre nous-mêmes et le bateau et suffisamment de repos pour tenir la distance et prendre les bonnes décisions quand elles s’imposaient. Enfin, nous sommes très fiers d’être le premier bateau maltais – c’est toujours un bel exploit quand on court sur ses propres eaux ! La femme de Sebastian, Carla, a donné naissance à leur deuxième enfant, Nico, peu de temps avant la course. « Malheureusement, je n’ai plus de points de fidélité ! Ma femme, qui m’a toujours soutenu, mais qui allaite maintenant un nouveau-né, ne comprend tout simplement pas pourquoi les gens choisissent de se priver de sommeil ! Jamie Sammut et Unica se sont livrés à une lutte acharnée avec cinq bateaux dans l’IRC 5. Les équipes de Slovénie, des Pays-Bas, de France, de Suède et de Malte se sont toutes maintenues en tête pendant la course. La classe a finalement été remportée par l’équipe slovène en liesse sur Karpo de Maks Vrecko, suivie par l’équipe néerlandaise de Frans van Cappelle sur Moana. L’Unica de Jamie Sammut a remporté une lutte acharnée pour la dernière place sur le podium contre deux JPK 1180, Garm et Cocody.

Aaron, Christoph et Maya ont perpétué la tradition selon laquelle un Podesta participe à chaque course depuis que leur défunt père Arthur Podesta a participé pour la première fois en 1968. Deux fois vainqueur de la course au général, en 2019 et 2020, Elusive 2 a remporté l’IRC 4 cette année. Nous n’avions pas d’instruments de navigation pendant la majeure partie de la course, alors nous avons navigué « à l’ancienne » en sentant le vent », a expliqué Christoph Podesta. « Pendant la journée, ce n’était pas si mal, mais la nuit, le ciel était couvert et il devenait très difficile de maintenir le cap et de garder les voiles réglées. Cependant, nous sommes très satisfaits de notre performance dans une classe très compétitive. Je dois dire que notre père nous manque beaucoup, mais il est avec nous. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne la façon dont nous naviguons sur le bateau ; il nous a tout appris. Je suis heureux de dire que l’aîné de nos enfants, George, le fils d’Aaron, adore venir naviguer avec nous. Peut-être qu’à l’avenir, nous ferons la course avec une équipe composée uniquement de Podestas !

Noel Grech a commencé à rêver d’inscrire une équipe entièrement gozitaine à la course à la fin des années 90, avec ses amis. Cette année, après un effort considérable, ce rêve est devenu réalité. Gozo Dream a terminé la 2023 Rolex Middle Sea Race en un peu moins de cinq jours.

« Nous sommes un peu fatigués ; l’ensemble du projet a demandé beaucoup de travail, mais nous sommes ravis d’être la première équipe de Gozo à participer à cette course prestigieuse et le sentiment a dépassé nos attentes. Nous avons vraiment mis la voile à Gozo sur la carte pour les générations à venir », a commenté Noel Grech. « La course a été difficile, comme d’habitude, et nous sommes très heureux de l’avoir traversée. C’était un soulagement de commencer la course et aussi de la terminer. Nous avons reçu des messages de personnes aussi éloignées que l’Australie, les États-Unis et la Grande-Bretagne. J’espère que ce sera la première de nombreuses courses à venir pour une équipe de Gozo, j’espère que la course de cette année est la pointe de l’iceberg pour la voile à Gozo » Spirit of the Winds de Simon Xuereb a été le dernier bateau à terminer la course de 2023, terminant ce matin à 05:49:04.

Source

Rolex World of Yachting

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 30 octobre 2023

Matossé sous: Circuit Rolex, Middle Sea Race, Régates

Vues: 502

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent