Des Pieds et Des Mains a trouvé son skipper !

© Bruno Bouvry

Benoit David, navigateur handicapé de 52 ans, est le grand vainqueur de la sélection Mini 6.50 organisée par Des Pieds et Des Mains, en partenariat avec la Fondation d’entreprise OCIRP, le week-end dernier au Pôle Mini de la Turballe. Nouveau porte-drapeau de la voile inclusive, il aura pour objectif de se qualifier pour la Mini Transat 2025, à bord du bateau aux couleurs de l’association. Et surtout une mission : « faire voler en éclats les préjugés sur le handicap par une pratique mixte de la voile », seul sur l’Atlantique, mais avec un océan d’espoir dans son sillage.

« Quel bonheur, quel honneur, quelle chance, quelle responsabilité et quel projet fou et excitant ! » C’est par ces premiers mots, tout droit sortis du cœur, que Benoit David a réagi à l’annonce de sa victoire. Lorsque Gérard Auriol, président de l’association, lui a annoncé qu’il allait prendre la barre du futur Mini 6.50 Des Pieds et Des Mains, le skipper hyérois a « bondi de joie ! Des frissons ont parcouru ma moëlle épinière. C’est un mélange de satisfaction, d’immense fierté et d’appréhension aussi, car c’est un projet difficile. Mais je ferai tout pour être à la hauteur des attentes placées en moi. »

Une sélection en plusieurs étapes

Sur la ligne de départ, fin février, ils étaient une vingtaine : des femmes, des hommes, des jeunes navigateurs, des marins expérimentés, des personnes en situation de handicap et d’autres dites valides. Des profils pluriels pour un projet singulier, né l’année dernière d’une belle rencontre entre l’association Des Pieds et Des Mains et la Fondation d’entreprise OCIRP, partenaire fondateur du projet.

Après une première sélection sur dossier, neuf candidats ont été retenus pour l’étape qualificative, à Pornichet, les 27 et 28 mars. Testés sur l’eau en J/80 et auditionnés à terre par les membres du jury, ils ont été jugés sur leurs qualités de marin, leurs aptitudes physiques et mentales, leur motivation à s’engager dans un tel projet et leur légitimité à porter haut et fort ses valeurs. Une étape franchie avec succès par Alix Jaekel (voilière de 34 ans), Benoît Debierre (moniteur de voile de 55 ans), Corentin Zimmer (informaticien de 37 ans), Pierre-Louis Ramée (technicien composite de 33 ans) et donc Benoit David (voir portrait ci-dessous), qui ont ensuite pris la direction de La Turballe, du 7 au 9 avril, pour y disputer la grande finale.

(Handi)cap sur la Mini Transat 2025 !

À bord des Mini 6.50 du Pôle de La Turballe Course au Large, les cinq finalistes ont vécu leur première expérience de navigation en solitaire sur ce petit mais véloce, et même parfois féroce, bateau de 6,50 mètres de long. Ce test grandeur nature, réalisé en « faux solo », et à la veille d’un importantissime oral final, a permis de mettre en lumière les forces et parfois les faiblesses des différents candidats. Un exercice dans lequel Benoit David a excellé, rendant sur l’eau son handicap quasi invisible, comme l’explique Hervé Aubry, l’entraîneur du Pôle de La Turballe Course au Large : « Benoit s’adapte parfaitement à son handicap, qu’il a su intégrer physiquement et intellectuellement. Il a donc une véritable aisance à bord, une fluidité dans ses mouvements, ses déplacements. C’est un marin solide techniquement. Chacune de ses manœuvres est réfléchie et il met beaucoup d’engagement. C’est donc à nos yeux une valeur sûre, quelqu’un qui sera capable d’aller au bout du projet. » Au bout, c’est la Mini Transat 2025. Une course transatlantique en solitaire, sans assistance et sans moyen de communication moderne. Un défi à la hauteur des ambitions de Benoit David et de l’association. Ensemble, et grâce au soutien de la Fondation d’entreprise OCIRP, ils comptent bien faire changer le regard sur le handicap, dans le monde de la voile et la société par ricochets.

Benoit David en bref.

Amputé de la totalité de la jambe droite à l’âge de 18 ans, à la suite d’un virulent cancer des os, Benoit David est un miraculé de la vie. Depuis, il la dévore à pleines dents ! Combatif et résiliant, il aime se lancer des grands défis. En 2001, il réalise une première mondiale : l’ascension du Mont-Blanc, sur une jambe. Un exploit hors norme qui témoigne de sa détermination à aller au bout de ses rêves, sans oublier d’accompagner ceux des autres. Homme passionné et engagé, il a ainsi créé en 2013 l’association « Marcher sur l’eau », une école de voile handivalide à Hyères, sa ville d’adoption. Car c’est à Besançon, loin de la mer, que Benoit a grandi. Et à 27 ans seulement, à son arrivée dans le Var, qu’il découvre le large, puis le grand large. Adepte de la navigation en solitaire à bord de son monocoque de régate (un Sun Fast 3200), il compte des milliers de milles à son compteur. Et une solide expérience de régatier : Voiles de Saint-Tropez, Festival Armen, SNIM… Les grandes classiques méditerranéennes n’ont aucun secret pour lui ! Educateur sportif dans un centre de réadaptation fonctionnelle et moniteur diplômé de voile, il a récemment traversé l’Atlantique en double, à l’occasion de la Transquadra. Un avant-goût de ce qu’il l’attend dans deux ans, en solo cette fois.

Ils ont dit…

Benoit David, vainqueur de la sélection et futur skipper du Mini 6.50 Des Pieds et Des Mains

« Ce projet Mini est à mes yeux un défi maxi ! Je suis donc très heureux et honoré d’avoir été choisi par le jury. J’ai encore un peu de mal à croire que je vais être à la barre de ce projet extraordinaire, porté par une association qui l’est tout autant. J’ai aussi une pensée pour les autres candidats. Tous pouvaient prétendre à la victoire selon moi. J’ai eu la chance durant cette sélection de côtoyer de très belles personnes et de naviguer avec d’excellents skippeurs. Même si chacun a défendu sa candidature avec talent et conviction, la bienveillance l’a largement emporté sur la compétition. Je pense même que de réelles amitiés se sont créées. J’espère donc que nous aurons l’opportunité de continuer à écrire ensemble cette belle histoire, pour faire voguer la mixité et l’inclusion. Et plus personnellement, je compte saisir cette opportunité en or pour prouver que, malgré le handicap, les barrières tombent les unes après les autres. »

Gérard Auriol, président de l’association Des Pieds et Des Mains

« Au fil des étapes successives de cette sélection, nous avons vécu une magnifique aventure, riche en émotions ! Nous avons rencontré des candidats incroyables, tous très motivés, enthousiastes et prêts, plus que jamais, à relever le défi proposé. Des femmes et des hommes, handicapés ou valides, mais surtout riches de leurs différences, animés d’un formidable état d’esprit et remplis de qualités, sportives et humaines. Le choix était donc ardu pour nous, membres du jury. C’est autour de débats passionnants et au bout de discussions enflammées que nous avons finalement retenu Benoit David, skippeur amputé d’une jambe. Il portera haut les valeurs et messages de l’association, en rendant possible ce qui paraît inatteignable ! Notre histoire commune ne fait que commencer, mais elle promet d’être belle. Benoit a la tête froide et une solide expérience en tant que navigateur. Il a toute notre confiance et déjà toute notre admiration ! »

Source

Marie-Astrid PARENDEAU

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 17 avril 2023

Matossé sous: Classe Mini, Course au Large, Mini Transat

Vues: 731

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Mini Transat