La Syz Translémanique en Solitaire, c’est dans moins d’un mois !

© AP Media

La 49ème édition de la Syz Translémanique en Solitaire réunira une bonne centaine de régatier(ère)s sur un parcours exigeant entre Genève et le Vieux-Rhône, le 27 août. La régate s’annonce une nouvelle fois formidable, avec un plateau exceptionnel, une ambassadrice de choc et un Comité d’organisation plus motivé que jamais !

Alexia Barrier, marraine de choc à la barre de Body & Soul

Alexia Barrier, la marraine de la Syz Translémanique en Solitaire 2022, a débuté la navigation sur le bateau familial à l’âge de trois ans! Elle se passionne rapidement pour ce sport, et cumule pas moins de 120 000 milles nautiques à 20 ans !

Son ambition et son envie de progresser la poussent vers la navigation en solitaire. A 25 ans, elle réalise sa première transat. En parallèle, elle navigue avec de grands marins, parmi lesquels Florence Arthaud ou Dennis Conner.

En 2021, elle fait partie des 6 femmes inscrites au Vendée Globe et termine la course en 111 jours 17 heures et 3 minutes, à la 24e position. Elle est la dixième femme de l’histoire à terminer la régate la plus exigeante au monde.

En 2022, elle lance The Famous Project, le Trophée Jules Verne en équipage 100% féminin, qu’elle souhaite disputer en 2024 avec un équipage international.

Alexia Barrier a fondé en 2010 l’association 4MyPlanet dont l’objectif est de sensibiliser à la protection des océans et de la nature. Le slogan de l’association est « In Ocean we trust In Earth we believe ». La navigatrice utilise son bateau, renommé 4myplanet, comme ambassadeur de l’association. Il permet à la fois de sensibiliser les enfants aux questions environnementales, mais aussi de récolter des données scientifiques pour l’étude des océans.

Body & Soul, bien plus qu’un voilier légendaire : une saga !

Alexia Barrier disputera la Syz Translémanique en Solitaire à bord du Luthi Body & Soul, généreusement mis à sa disposition par la famille Bottge. L’occasion de revenir sur cette formidable saga, débutée dans les année 80.

« C’est notre père Daniel qui est à l’origine de la passion familiale », précise Thierry Bottge. « A l’époque, notre mère nous a envoyés (mon frère Didier et moi-même) au camp de voile de Rudevent, en Bretagne. Nous avons adoré. La construction du premier Body & Soul a débuté peu après; c’était le début d’une longue histoire, qui se poursuit. »

L’équipe Body & Soul est organisée sous forme de syndicat, avec des amis qui partagent « le plaisir, les frais, l’entretien et surtout les navigations. C’est une équipe fidèle, amicale, engagée sur le long terme », raconte Thierry.

Le premier « Body », pourtant, cause bien des soucis à la famille Bottge. Ce grand voilier en bois moulé souffre dès ses débuts d’un défaut de construction : il n’est pas symétrique, et génère des problèmes en cascade.

« Après quelques années et de nombreux aller-retours en chantier, mon père en a eu marre. René et Olivier Luthi, avec lesquels nous avions développé une belle relation, nous ont convaincus de construire un nouveau voilier. C’est ainsi que le Body & Soul no 2 est né, en 1989. C’est un voilier formidable, que nous avons beaucoup aimé et développé au fil des années. Nouvelle quille avec un bulbe, nouveau mât carbone, plan de pont, coque… Tout y est passé, au fil des évolutions technologiques. »

En 2014, le chantier Luthi est victime d’un incendie. Trois mois plus tard, Body & Soul démâte lors d’un Bol d’Or de Bise, et se retrouve au chantier… L’équipe y découvre le Luthi MissTFY, endommagé par l’incendie mais réparable. C’est le coup de foudre pour ce plan Seb Schmidt de 2005!

« Olivier Luthi a repris notre « vieux » Body, qu’il veut transformer en voilier de croisière. En parallèle, il a remis MissTFY à neuf, et c’est devenu le Body & Soul no 3. C’est un voilier formidable, très beau, relativement simple à naviguer, performant. Un bateau idéal pour la Translémanique en Solitaire, et j’espère qu’Alexia va avoir beaucoup de plaisir à son bord. Nous sommes très contents qu’elle navigue dessus et lui souhaitons beaucoup de bonheur. »

Les 100 inscrits ont été dépassés !

Les passionnés du Léman étaient au rendez-vous à l’ouverture des inscriptions. Les 100 premières places ont été réservées dès la première semaine d’ouverture.

Plus de vingt voiliers sont sur liste d’attente. Selon les conditions météorologiques, la régate pourra être ouverte à plus de voiliers mais le Comité prendra sa décision en fonction des fichiers météo. Les personnes concernées seront informées par email de leur éventuelle acceptation.

Source

MaxComm Media

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent