Cap sur le Vendée Globe 2024 pour Isabelle Joschke

© Olivier Blanchet

Après une superbe course autour du monde lors du Vendée Globe 2020, la MACSF renouvelle le partenariat avec la skipper Isabelle Joschke et son team manager Alain Gautier jusqu’en juin 2025, après le prochain Vendée Globe. Ces 4 prochaines années permettront d’optimiser les performances de l’IMOCA MACSF et de capitaliser sur l’expérience et la notoriété acquises.

Continuer la belle histoire avec Isabelle Joschke et Alain Gautier est le premier objectif de la MACSF pour les quatre prochaines années. « Nos collaborateurs et nos sociétaires nous ont dit combien ils ont apprécié de suivre le périple d’Isabelle autour du monde. Dans la période difficile que nous avons traversée à cause de l’épidémie de Covid, elle nous a apporté des émotions, du suspense sportif et de l’évasion. Elle a incarné les valeurs de la MACSF et en particulier le dépassement de soi, la détermination et la recherche de performance. Et elle a contribué efficacement à la visibilité et l’image du groupe. Nous sommes donc très heureux de renouveler notre confiance à Isabelle Joschke, Alain Gautier et son équipe, pour 4 ans, jusqu’au Vendée Globe 2024 », déclare Stéphane Dessirier, directeur général du groupe MACSF, premier assureur des professionnels de santé en France.

Une vision à long terme

En s’engageant sur le long terme pour commencer le plus tôt possible la campagne pour le Vendée Globe 2024, la MACSF veut capitaliser sur l’expérience acquise et sur un tandem skipper-bateau déjà prêt, qui a montré son potentiel depuis trois ans. La notoriété du partenariat entre la MACSF et Isabelle Joschke en plein développement depuis 2019, aussi bien auprès des communautés, sur les réseaux sociaux, que parmi les professionnels de santé ou encore les collaborateurs, pourra continuer de monter en puissance.

Confiance renouvelée à Isabelle Joschke et Alain Gautier

Pour Isabelle Joschke, décider de repartir à nouveau dans un projet Vendée Globe constitue à la fois un défi personnel et un engagement collectif.
« A l’origine, je partais pour un seul et unique Vendée Globe. La préparation de la course a été, pour toute notre équipe, un vrai parcours du combattant. Et puis, sur le tour du monde, je me suis souvent imaginée une vie plus confortable et plus reposante. C’est une course qui éprouve au plus haut point, qui va chercher loin, une course où rien ne se passe jamais comme on s’y attend. Et même s’il y a eu un match incroyable dans les mers du sud, durant toutes ces semaines je me suis beaucoup confrontée à mes failles.
Mais j’ai aussi réalisé à quel point il s’agissait d’une aventure collective, combien j’étais soutenue malgré le sentiment de solitude que j’ai parfois éprouvé. A l’issue de cette épreuve, j’ai compris que j’avais beaucoup gagné, en compétence et en confiance, et à quel point notre équipe, notre sponsor et moi en sommes revenus soudés. C’est ce point-là qui m’a donné envie de poursuivre une aventure dans laquelle nous avons, à chaque expérience, retenu ce qu’elle avait de positif. Si je fais le choix de repartir pour un autre tour du monde aujourd’hui, ce n’est pas pour prendre une quelconque revanche sur le cours des choses, mais réellement pour que nous écrivions, ensemble, une histoire nouvelle. »

Repartir avec le même bateau

En cohérence avec sa politique RSE, la MACSF a choisi de garder l’IMOCA actuel. Le monocoque va néanmoins connaître quelques améliorations pour optimiser ses performances. Les grandes qualités de navigatrice d’Isabelle et sa parfaite connaissance du bateau feront d’elle une concurrente redoutable pour ses prochaines courses et lui permettront de prétendre à de bons résultats sportifs, ainsi que l’explique Alain Gautier, son team manager.
« Je savais qu’une campagne de Vendée Globe sur 4 saisons n’était pas un long fleuve tranquille. J’en ai eu la confirmation. Mais vivre l’arrivée aux Sables d’Olonne d’une Isabelle rayonnante fut une belle récompense ! Quand les planètes s’alignent aussi bien – une relation parfaite avec le partenaire, une skipper qui a plus que confirmé le talent que nous imaginions, une équipe soudée et performante, un bateau bien évolué, on ne peut que poursuivre l’aventure.
C’est pour tout cela que nous avons décidé communément, Isabelle, la direction de MACSF et moi-même, de prolonger l’histoire. Et pour ma part, c’est avec beaucoup de plaisir que je poursuis cette collaboration. L’expérience acquise par toute l’équipe devrait nous permettre de viser de bons résultats avant que les IMOCA de nouvelle génération ne fassent parler d’eux. Nous avons bien sûr analysé les différentes solutions (bateau neuf, bateau de génération 2020) mais nos valeurs nous ont poussés à continuer l’aventure avec cet IMOCA que nous allons faire évoluer au fil des saisons. Nous sommes en pleine réflexion quant aux modifications à apporter à notre fidèle MACSF. Les retours d’expérience d’Isabelle nous serviront pour trouver les modifications les plus efficientes en termes de rendement/gain de performance versus coût. »

Transmettre un message positif grâce à la course au large

A travers ce sponsoring, la MACSF souhaite transmettre un message foncièrement positif, tourné vers l’aventure humaine, l’audace et l’esprit d’équipe, en parfaite cohérence avec l’esprit solidaire et humaniste du mutualisme qui constitue l’ADN du groupe. La MACSF a d’ailleurs prévu d’impliquer étroitement ses collaborateurs dans ce nouveau projet voile afin qu’il soit dans le prolongement du partenariat précédent, à la fois source de fierté et de cohésion interne.
Les valeurs dont Isabelle est porteuse entrent aussi en résonance avec celles des professionnels de santé qu’assure la MACSF. La skipper partira ainsi à leur rencontre et interviendra dans de grands hôpitaux dans le cadre d’un programme de conférences. L’occasion d’illustrer « en effet miroir » des problématiques communes à la navigatrice en solitaire et aux soignants telles que la prise de décision en situation d’urgence, le sommeil fractionné ou la gestion du stress.

Programme sportif prévisionnel

  • 2021
    Septembre 2021 : Défi Azimut – du 15 au 19 septembre
    Novembre 2021 : Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre (avec Fabien Delahaye) – départ le 7 novembre
  • 2022
    Mai 2022 : Bermudes 1000 Race (solitaire)
    Juin 2022 : Vendée Arctique Les Sables d’Olonne (solitaire)
    Septembre 2022 : Défi Azimut
    Novembre 2022 : Route du Rhum Destination Guadeloupe (solitaire) – départ le 6 novembre
  • 2023
    Août 2023 : Rolex Fastnet Race (double)
    Septembre 2023 : Défi Azimut
    Octobre 2023 : Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre (double)
  • 2024
    Mai 2024 : The Transat CIC (solitaire)
    Juin 2024 : New York-Vendée-Les Sables d’Olonne (solitaire)
    Septembre 2024 : Défi Azimut
    Novembre 2024 : Vendée Globe (solitaire) – Départ le 10 novembre
  • 2025
    Janvier 2025 : Arrivée Vendée Globe

*Le programme des courses pourra être modifié en fonction de l’avis de course qui sera émis par la SAEM Vendée en septembre 2021 et qui mentionnera les épreuves nécessaires à la qualification du Vendée Globe 2024

Source

Julie Cornille

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 11 septembre 2021

Matossé sous: 2024-25, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe

Vues: 148

Tags: , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe