Les tribulations des marins en Mer Celtique

Les 34 solitaires ont contourné ce matin la pointe Land’s End au Sud des Cornouailles pour entamer la grande boucle de 105 milles en Mer Celtique vers le Canal de Bristol et la réserve naturelle de Lundy Island. Le parcours est somptueux, surplombé par des falaises verdoyantes qui se jettent dans la mer et constituent un abri opportun pour se protéger du courant.
“Le vent établi Est/Nord-Est, plus faible que prévu, a légèrement pris de la gauche ce matin”, détaille Pierre Hays, de la direction de course, obligeant les concurrents à louvoyer au près. La flotte s’est considérablement regroupée en seulement 7 milles ! Alexis Loison (Région Normandie) et Pierre Le Boucher (Guyot Environnement – Ruban Rose) ont su profiter d’une petite mistoufle pour s’emparer, un temps de la tête de course, solidement menée depuis plus de 24h par Xavier Macaire (Groupe SNEF). Un avantage que le Normand appréciait avec tout le pragmatisme qu’on lui connaît :

« Ça se passe pas mal, c’est tordu comme situation. Ça a bien cafouillé ! Mais je ressors du paquet avec Pierre (Le Boucher), et cette position me plaît bien. Le vent devrait forcir en fin d’après-midi toujours de secteur est. On devrait rejoindre Lundy assez rapidement surtout que le courant sera avec nous. Je suis impressionné parce qu’il y a beaucoup de courant dans le coin. Les leaders, surtout Xavier (Macaire) sont restés bloqués à une pointe, tout le monde est revenu. On a été intelligents avec Pierre, nous sommes allés au large chercher du vent car à terre je voyais qu’il n’y avait rien. Mais bon il n’y a pas de quoi fanfaronner car il y a très peu d’écart ! »

Alexis Loison a été bien inspiré de ne pas vendre la peau de l’ours. Jules Delpech (ORCOM) l’un des 12 bizuths de cette 52e édition a saisi sa chance et emmène désormais la flotte.

Depuis 14h, la bascule de courant pousse les Figaros Bénéteau 3 vers leur prochain objectif, la réserve naturelle de Lundy qu’ils devraient enrouler aux alentours de 19h30.
Mais gare, gare, ce fameux courant pourrait devenir décisif une heure plus tard, à l’approche de la marque de parcours Saint Gowan. Ici la marée va s’inverser, engendrant un flot de face jusqu’à 3 nœuds ! Malgré un vent forcissant jusqu’à une quinzaine de nœuds, ce paramètre pourrait venir bouleverser les classements en accentuant les écarts, même les plus infimes. Il sera bon de ne pas trop traîner à ce niveau du canal de Bristol au risque de payer cash le moindre petit retard.

Les premiers à passer la marque pourront ouvrir leurs voiles et probablement envoyer leur gennaker pour croquer les milles à bonne allure vers l’archipel des Scilly. La nuit sera probablement pimentée par des phénomènes locaux orageux occasionnant des pointes de vent à 25-30 nœuds sous les averses.

Baie de Morlaix, nouvelle escale estivale de La Solitaire du Figaro

Pendant que les 34 skippers progressent en Mer Celtique, l’escale se prépare, sur les terres finistériennes. Le public est attendu nombreux, encore une fois, pour accueillir les marins et vivre au rythme du village, installé au Port du Bloscon à Roscoff.
Nul doute qu’après la Normandie, et avant de retourner à Saint-Nazaire, terre d’accueil du départ et de l’arrivée de cette 52e Solitaire du Figaro dont le département de Loire-Atlantique est le partenaire majeur, la Bretagne célébrera magnifiquement la course.

Entre Trégor et Léon, le décor est idyllique, particulièrement propice à la pratique des sports nautiques : mer cristalline ponctuée d’îles, d’ilots et de criques de sable fin.
La Baie de Morlaix pourrait faire sienne le slogan de la course “Ici naissent les légendes” tant le territoire génère de champions : après Armel le Cléac’h et Jérémie Beyou (tous deux triples vainqueurs de l’épreuve), trois nouveaux talents sont engagés sur cette édition. Charlotte Yven (Team Vendée Formation), Elodie Bonafous (Bretagne-CMB Océane), Damien Cloarec (SafeRail) – sont nés et ont fourbis leurs armes sur ces plans d’eau techniques et exigeants où il faut louvoyer entre les cailloux et apprivoiser les courants.

Le village de La Solitaire du Figaro ouvrira ses portes demain, mercredi, au Port du Bloscon à Roscoff pour 5 jours d’animations. L’occasion de venir découvrir, entre autres, l’exposition de la Région Bretagne qui présente cinq odyssées marines explorant les continents à des fins scientifiques, technologiques et humaines : Under the pole, la Fondation Tara Océan, le Low Tech Lab et son voilier Nomade des mers, Antarctique 2°C ou encore Energie explorer … les initiatives sont belles, les contenus passionnants !
A retrouver également sur le village, les stands des partenaires de la course, la boutique officielle. Enfin, le village vous réserve bien d’autres surprises : baptêmes de plongée, initiation au paddle, animations sportives, arts de rue, concerts et spectacles déambulatoires… de quoi satisfaire tous les appétits en attendant l’arrivée des bateaux jeudi.

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent