Daniel Souben s’offre la première étape

© Llyod Images

La première étape du SATT 2012 s’est achevée à Doha au Qatar, tard hier soir, sur une victoire tricolore enlevée par Daniel Souben et son équipage de Courrier Dunkerque.

Souben et ses hommes ont mené la manche de bout en bout, devançant leurs plus dangereux challengers, Bertrand Pacé sur Team Commercial Bank aux couleurs du Qatar et Cédric Pouligny, le skipper de l’équipage omanais de BAE Systems.

Souben n’a jamais cessé de faire monter la pression dans des conditions de navigation musclées pour finalement franchir la ligne d’arrivée avec 31min et 32sec d’avance sur BAE Systems suivi par Team Commercial Bank à la 3ème place.

Après un départ reporté de 24h pour cause de très mauvaises conditions météo annoncées sur le parcours dimanche, c’est hier, lundi, que les 9 concurrents se sont élancés de Manama à Bahreïn dans une belle brise établie d’une vingtaine de noeuds qui devait accompagner la flotte presque jusqu’à la ligne d’arrivée.

Alors qu’un léger fléchissement des conditions de vent était à noter sur la fin du parcours, c’est le rythme imposé dans les premières heures de course qui a été la clé du succès sur cette manche dans laquelle les talents de Courrier Dunkerque se sont pleinement exprimés.

Malgré l’écart de près d’une demi-heure entre Souben et Pouligny à Doha, le reste de la flotte est arrivé assez groupé au Qatar.

Daniel Souben : “Je suis très heureux de cette victoire et de la façon dont mon équipe a navigué. Faire le meilleur départ, arriver en tête à la bouée au vent pour avoir un vent frais était crucial et nous avons réussi à le faire. Les conditions de brise portante ont été parfaites. Nous avons toujours eu du vent frais et nous avons toujours su rester en tête de flotte. ”

Cédric Pouligny souligne que, malgré les 31 minutes de retard sur le vainqueur, il reste prudent sur le potentiel de l’équipe de BAE Systems et sur celui de Commercial Bank. Il est évident qu’ils devront batailler ferme pour conserver leur place.

Pouligny, le skipper de l’équipe omanaise qui a terminé 5ème du TFV 2011 à bord de BAE Systems, a déclaré à l’arrivée:

“C’était un début d’épreuve magnifique. La plupart de la course s’est disputée au portant. Cela a donc été assez rapide jusqu’à la ligne d’arrivée à Doha. Je dirais que les conditions de navigation de cette première étape étaient parfaites “.

«Il y avait une bataille assez rapprochée entre nous, Commercial Bank et Team Renaissance. Nous sommes donc très heureux de terminer deuxièmes. Notre mano a mano a duré presque tout le parcours. Le niveau de compétition est très bon et équilibré entre nous. ”

Une autre performance remarquable a été celle du marin omanais Ahmed Al Mamari et de son team Renaissance qui terminent 4èmes mais qui ont occupé la 2ème place pendant une bonne partie de ce parcours de 241 milles, ne se laissant distancer que sur les 20 derniers milles.

Al Mamari s’est dit très satisfait de cette performance et souligne que le résultat aurait pu être différent s’ils n’avaient pas été retardés par un filet de pêche à la dérive.

«Nous étions à la deuxième place, au coude à coude avec BAE Systems et Commercial Bank, lorsque nous avons accroché un filet. Malgré cet incident qui nous a coûté quelques précieuses minutes pour dégager la quille, je suis fier de la façon dont notre équipe a géré cette étape et je suis sûr que nous allons continuer à nous améliorer pendant la course. ”

La 5ème place a été remportée par l’équipage 100% féminin menée par Dee Caffari, Al Thuraya BankMuscat. Cette équipe qui compte la rochalaise Christine Briand en soutien tactique a souvent été aux avant-postes de cette première manche.

A l’arrivée, Dee Caffari a déclaré que son équipe amateur omanaise avait fait la course de leur vie et elle estime qu’elles en ont encore beaucoup sous le pied pour la suite de l’événement.

“Le travail de l’équipage à bord a été bon, et je suis sûre que nous allons encore progresser. Nous avons de véritables chances de faire un podium en améliorant notre communication à bord. Cela a été une étape de portant et une occasion précieuse pour les filles de naviguer sous spinnaker pendant une si longue période. ” ”

La deuxième étape du SATT 2012 partira demain, mercredi à 10h local (07h Paris) de Doha pour Abu Dhabi. Ce parcours sera le plus long de cette édition 2012 avec 296 kms.

Aujourd’hui, les concurrents vont disputer un programme de régates In Port qui ne comptent pas pour le classement général. Les 9 monotypes FARR 30 accueilleront à leur bord des invités Média ou VIP pour leur donner une chance de se retrouver au coeur de l’action pendant quelques bords.

Au cours de ces 15 jours de course, la flotte couvrira 1.408 kilomètres à la voile entre Bahraïn et Oman, avec des escales au Qatar, aux Emirats Arabes Unis (Abu Dhabi), et à Ras Al Khaimah. Oman accueillera la flotte sur trois escales différentes : Musandam, Mussanah et Mascate, la capitale d’Oman.

Toutes les manches peuvent être suivies en Live grâce au tracker qui équipe chacun des 9 bateaux concurrents.

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent