Trois jours intenses

© Jakez

Le week-end prolongé du 11 novembre aurait du permettre aux férus de voile de pouvoir naviguer pendant trois jours en baie de Quiberon lors du troisième Challenge d’Automne de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT). Malheureusement, la météo en a décidé autrement, plusieurs BMS (Bulletin Météo Spécial) ayant été lancés. Samedi, le Comité de Course a choisi de ne lancer aucune manche pour cause de vent très soutenu et de grains orageux. La journée de dimanche a été beaucoup plus clémente avec du soleil et une quinzaine de nœuds de vent. Le froid n’a pas démotivé les 39 équipages inscrits, dont les IRC A, B, Double et Osiris Habitable A qui ont parcouru la baie de long en large sur 23 milles. Même énergie du côté des Mach 6.5, Grand Surprise et Osiris Habitable B qui ont pu s’entraîner sur quatre parcours techniques. Lundi, retour des conditions difficiles. Le Comité de Course a de nouveau misé sur la prudence en laissant les Mach 6.5 et les Osiris Habitable B à quai. Quant aux IRC A, B, Osiris Habitable A et Grand Surprise, deux parcours techniques les attendaient pendant que les IRC Double réalisaient un parcours côtier de 16 milles. Lancés avec 15 nœuds, les équipages sont rentrés en début d’après-midi avec 25 nœuds.

En IRC A, Jean-Claude Nicoleau et Nicolas Loday (Codiam) sont toujours en tête du général provisoire mais c’est Alain Foulquier qui tire le mieux son épingle du jeu de cet acte III. Le skipper de Saga profite des trois manches du week-end et se rapproche dangereusement du leader, profitant d’une belle victoire à la dernière manche. En troisième position, on retrouve l’équipage de Vasco, mené par Bernard Fondrillon qui profite de l’absence de Nicolas Groleau (Bretagne Télécom) et de Guy Tortiger (Comat Groupe).

Jean-Yves le Goff reste quasiment intouchable en IRC B. Sur Realax, il remporte deux des trois manches et affirme son leadership sur Benoît Rousselin (Delnic). Quant à Vincent de Kerviler (Eukem by X-Elles), à l’aise sur les parcours techniques, il s’installe un peu plus sur la troisième marche du podium provisoire.

Malgré son absence au deuxième parcours côtier, Ludovic Menahes (Adeosys) conserve la tête du général provisoire des IRC Double avec une confortable avance. Laurent Stoclet (Oxymore) profite de l’absence de Jean Passini (Numéro Bis) pour lui ravir la deuxième place. La troisième marche du podium a été âprement disputée, mais c’est finalement Antoine Croyère (Hey Joe) qui se l’approprie, grâce à une victoire sur le côtier de lundi. Il termine le week-end ex æquo en points avec Patrick Isoard (Uship) et Tristant de Witte (Roger Pradier Outdoor Lighting). Les trois duos seront sans aucun doute prêts à tout donner lors du dernier Challenge d’Automne 2019 pour s’affirmer dans cette catégorie très prisée.

En Grand Surprise, Lionel Cazali (Lascar) et Adrien Ginesty (Aether Sailing Team) se sont livrés une bataille sans merci sur les six parcours techniques du week-end. Ils ont également pu reprendre des points sur leurs adversaires ainsi que les deux premières places du classement provisoire. Lionel Cazali s’impose donc devant Adrien Ginesty, Guilhem Bremond (Mojito) tombe à la troisième place.

Du côté des Mach 6.5, Manu Guedon (West Paysages – Le Carré 56) tire favorablement parti des quatre parcours techniques de dimanche et en profite pour repasser devant Pier Launay (Exocet) au général provisoire. Ce dernier remporte la dernière manche du week-end et prouve qu’il maîtrise de mieux en mieux son sportboat. La troisième place revient à Jérôme Outin (MicMach), qui démontre également que le travail paye en remportant une manche au nez et à la barbe de se concurrents.

Eric Delamare (Badboy), aussi à l’aise sur les parcours côtiers que techniques, remporte toutes les manches et s’impose très nettement en Osiris Habitable A. Il devance Frédéric Guillemot (Miss J), dont la régularité n’est plus à prouver. Pierre Jomier (J Squared) prend la troisième place, talonné de très près par Charles Gury (Respitrophyl) qui fait une belle remontée dans le classement.

Vainqueur de trois parcours techniques sur quatre, Patrick Roussel (Gauvain) caracole en tête des Osiris Habitable B. Pierre-Henri Amalric (Papa au Rhum) se trouve en deuxième position et dans un mouchoir de poche avec Erwan Lebeau (Souezhadenn), absent de nouveau ce week-end. A noter la belle performance de Jean-Philippe Haag (Garance) qui réalise quatre très belles manches et est aux portes du podium.

Les 23 et 24 novembre aura lieu la traditionnelle Régate de Noël, lors du quatrième et dernier week-end du Challenge d’Automne 2019. Cette ultime régate de la saison sera l’occasion pour tous de partager un moment de convivialité lors de la remise des prix qui se tiendra dimanche 24 novembre dans les locaux de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer au retour des courses.

Patrick Roussel – Gauvain – Osiris B : “Nous étions un peu déçus de ne pas naviguer aujourd’hui mais les quatre manches de dimanche étaient parfaites, elles se sont enchaînées et nous ont permis de nous entraîner. Nous participons aux Challenges de la SNT pour nous préparer aux courses de printemps, dont le Spi Ouest-France Destination Morbihan. C’est aussi un moyen de prendre l’air, de faire du sport, de prendre le large car sur l’eau, on ne pense à rien d’autre. Le fait d’être contraints par des règles, ça nous pousse à aller plus loin, alors que probablement on ne naviguerait pas beaucoup en croisière à cette époque de l’année. Cela fait sept ans que je navigue avec mon épouse sur Gauvain. Nous avons recruté le reste de l’équipage via la SNT, il y a plusieurs générations à bord et certains sont là depuis de nombreuses années. Nous aimons naviguer dans la catégorie Osiris Habitable car les équipages ont de l’envie, de l’entrain et des compétences. Ils sont très investis et l’esprit est sympa. Nous nous connaissons tous et nous respectons, et en plus il y a pas mal de femmes”.

Source

Célia Mas Delfault

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent