Un avant-goût de Spi Ouest-France

© Jakez

Plus de cent équipages ont rejoint les lignes de départ du cinquième et dernier Challenge de Printemps de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT) avant le Spi Ouest-France Destination Morbihan 2019. La tension était palpable dans des conditions météo très variables qui ont donné du fil à retordre aux équipages comme au Comité de Course.
Samedi, pendant que les IRC Double et les Mini 6.50 rivalisaient sur un parcours côtier de 14 MN, les IRC A, B et C, les Grand Surprise, Mach 6.5, Open 7.50, Osiris Habitable A et B et les J 70 prenaient le départ d’un parcours technique dans un vent tournant d’une dizaine de nœuds. Après une arrivée sous un gros grain, un deuxième départ a été donné, mais les conditions étant tellement changeantes et le vent ayant molli (4-5 nœuds), le Comité de Course a décidé d’annuler cette manche.
Dimanche, les vents annoncés étant très incertains en direction, un parcours côtier de 10 MN a été lancé pour toutes les séries avec trois départs distincts. Une grande banane dans la baie de Quiberon, dans un vent de 8 à 15 nœuds, afin de clôturer en beauté cinq week-ends de haut vol où du plus grand au plus petit, du vieux briscard au jeune rookie, toutes les catégories de bateaux et de marins se sont affrontés.

Ce week-end a également été l’occasion de lancer la toute première Sun Fast World Cup. Les Sun Fast, bateaux réputés sur les circuit des courses IRC, les navigation inshore et les transatlantiques, ont un palmarès international impressionnant. Victorieux sur des courses mythiques telles que la Sydney Hobart, le Spi Ouest-France Destination Morbihan ou la Commodores’ Cup, les Sun Fast regroupent une communauté de marins exigeants et aguerris. 33 équipages s’étaient donné rendez-vous dans la baie de Quiberon et se sont affrontés chaque jour sur un parcours côtier et un parcours technique.
Jean-Yves Jaffrezic (Pornic Nautic) s’impose en Sun Fast 3200 devant Bertrand Daniels (EDM Service TSQLR) et François le Guern (Team Delta Voiles Plaisance).
Paolo Mangione (Ciao Ciao TSQLR) et Gilles Pages (Tip) prennent les deuxième et troisième places en Sun Fast 3600, derrière le vainqueur toutes classes Frédéric Duhtil (Technique Voile) qui réalise un doublé magistral.

Grand vainqueur incontesté en IRC A, Codiam réalise une très belle entame de saison et écrase la concurrence. Jean-Claude Nicoleau et Nicolas Loday ont navigué avec talent et ont remporté sept manches sur les dix courues. Alain Foulquier prend la deuxième position sur le majestueux Saga, devant Jacques Pelletier (Qualiconsult). Dans deux semaines, la course à la victoire entre les trois titans de la Trinité-sur-Mer sera des plus passionnantes à suivre. Il faudra bien évidemment également compter sur Gerry Trentesaux et son Courrier Recommandé, qui terminent quatrième du Challenge de Printemps 2019, pour faire des étincelles.

Comme on pouvait s’y attendre, Gilles Prietz (Ioalia) a mis le paquet en IRC B. Il arrache la victoire d’un petit point à Benoît Rousselin (Delnic) à la dernière manche. La bataille pour la troisième place a elle aussi été acharnée. Elle revient in extremis à Noël Racine (Foggy Dew), vainqueur du SPI 2018 en IRC 3, qui a eu fort à faire face à Jean-Yves le Goff (Realax).

Sans surprise, Jean-Claude Merlivat (Minipyge) remporte le Challenge de Printemps 2019 en IRC C. En tête tout au long du début de saison, il ne s’est pas laissé démonté par la concurrence. Le week-end a été profitable pour Jean-Philippe Haag (Garance) qui monte sur la deuxième marche du podium grâce à deux belles manches. Alain Guelennoc (Riwanon III) conserve sa place et complète le trio de tête.

Victoire légitime pour Antoine Croyère et Richard Massiot (Hey Joe) qui ont mis les IRC Double d’accord d’entrée de jeu. En tête tout au long des cinq week-ends, le duo a su faire face aux assauts de François Moriceau et Christophe Wauban (Mary) et de l’ensemble des concurrents de cette classe toujours très représentée. La troisième position revient à Matthieu Lucet et Ervan Kernevez (Didgeri Two), très réguliers.

Grâce à une belle avance au classement, Louis Thuilliez (Aether Sailing Team), absent ce week-end, maintient le leadership en Grand Surprise. Il remporte le Challenge de Printemps devant Jean-François Mercier (Cyclotron) et Guilhem Bremond (Mojito) qui montent sur le podium après deux dernières manches particulièrement réussies. La concurrence promet d’être rude dans cette monoytpie dont le record du nombre d’inscrits devrait être battu lors de la régate pascale.

Toujours très en forme, les Mach 6.5 se sont battus comme des lions pour gagner des places dans le classement. Mais c’était sans compter sur la confortable avance de l’équipage de L’Ankou, qui remporte de main de maître ce Challenge de Printemps. Nicolas Troussel, barreur de L’Ankou, a été impérial face à Yves le Blevec (Actual), pourtant très régulier et toujours dans les bons coups. En troisième position, Mathieu Jones (Alternative Sailing) de plus en plus en forme au fur et à mesure des week-ends, ne comptera pas laisser s’échapper une sixième victoire consécutive au SPI dans cette catégorie.
Toujours du côté des sportboats qui font les beaux jours de la baie de Quiberon, Antoine Gautier (Open Game) remporte le Challenge de Printemps en Open 7.50. Il dame le pion à Julien Bourgeois, pourtant très à l’aise sur Open Bar depuis le début de la saison. La troisième place revient à Mathieu Leys (Qualiconfort – Le Bar Tab’). A noter la belle performance de Daniel Poisson (Open Your Eyes) qui profite des erreurs des cadors de la série pour se hisser à un belle quatrième place.
Le niveau au Spi Ouest-France Destination Morbihan promet une nouvelle fois d’être très relevé dans ces deux monotypies aux allures de cour de récré pour les grands noms de la voile.

Vincent de Kerviler et Bruno Salle de Chou (Eukem by X-Elles) réalisent un beau Challenge de Printemps et s’adjugent la victoire haut la main en Osiris Habitable A. Ils devancent Frédéric Guillemot (Miss J) qui aura profité d’un départ prématuré de Rémi Vidor (Les Sinagots) pour s’assurer la deuxième place du classement. Rémi Vidor préserve sa troisième position face à l’équipage de Mayero, skippé par Jean Passini, vainqueur des deux manches du week-end.

En Osiris Habitable B, il s’en est fallu de peu pour que Guy Pronier (Sphénoïde) perde sa place de leader incontesté face à Erwan Lebeau (Souezhadenn). Les deux équipages terminent ce Challenge de Printemps ex-aequo en points suite à un départ prématuré sous pavillon noir pour Guy Pronier. Trop pressé d’en découdre, ce dernier remporte le Challenge de Printemps après cinq week-ends de bataille acharnée. La troisième place revient à Patrick Roussel (Gauvain) qui a su garder la tête froide face à la concurrence.

Quatre manches ont été courues en J 70, l’occasion pour Typhaine le Bray (Ener’J) et Julie Lanckbeen (Syner’J) de parfaire leurs connaissances avant le grand rendez-vous du week-end de Pâques. Julie Lanckbeen remporte ce Challenge, ex-aequo en points avec l’équipage de Typhaine.

La régularité a payé pour Mathieu Lacharme (Bahia), seul coureur à avoir été présent depuis début février, qui termine en tête des Mini 6.50. Les écarts sont faibles et il ne devance le Champion de France 2018, Erwan le Mené (Rousseau Clôture) que d’un point. Guillaume l’Hostis, du Team Alternative Sailing fait un retour aux affaires fracassant, remporte les deux manches du week-end et s’adjuge ainsi la troisième place du podium. Avec un quinzaine de Mini attendus pour la première fois pour régater en double pendant les quatre jours du SPI, cette série très attendue saura faire une nouvelle fois parler d’elle.

“Le nombre d’équipages au Challenge de Printemps est la preuve de l’attrait pour la Trinité-sur-Mer et pour les régates de la SNT,” analyse Antoine Croyère, président de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer. “C’est toujours satisfaisant de se dire qu’il y a autant de personnes qui naviguent. Tout le monde était ravi, les coureurs du Challenge comme ceux de la Sun Fast World Cup, malgré des conditions difficiles samedi. Maintenant, place au Spi Ouest-France Destination Morbihan où nous avons la certitude d’avoir plus de 400 bateaux. Avec plusieurs nouvelles catégories, c’est une belle année pour cette régate mythique ainsi que pour la SNT, qui fête ses 140 ans. Nous sommes confiants et enchantés de travailler étroitement avec la nouvelle équipe Ouest-France. Notre objectif est comme toujours de satisfaire les coureurs, qu’ils prennent un maximum de plaisir pendant les quatre jours de régate.”

Toute l’équipe de la SNT et les coureurs de tout l’hexagone se donnent rendez-vous du 18 au 22 avril pour le Spi Ouest-France Destination Morbihan 2019. Plus de 400 équipages sont attendus dans seize catégories pour participer à l’incontournable rendez-vous qui lance la saison des régates.

Source

Celia mas-delfault

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 7 avril 2019

Matossé sous: Régates, Spi Ouest France, Trophée Atlantique

Vues: 446

Tags: , , , , , , ,

Au vent

Les vidéos associées : Spi Ouest France