Beijaflore bien placé pour un doublé

  • © Vincent Curutchet
  • © Vincent Curutchet
  • © Vincent Curutchet
  • © Vincent Curutchet
  • © Vincent Curutchet
  • © Vincent Curutchet

C’est dans un décor phénoménal que vient de se dérouler la quatrième étape de l’EFG Sailing Arabia – The Tour. Au milieu du désert d’Oman, le port de Duqm est amené à devenir dans les prochaines années l’un des plus grands terminaux au monde mais ces deux derniers jours, il a surtout été le théâtre d’intenses régates, disputées à l’ombre des grues géantes. « C’est marrant de voir un aussi grand pôle. Ils sont en train de construire un truc phénoménal » observe le jeune Robin Follin (Cheminées Poujoulat). Le benjamin de la flotte a le sourire après cette journée qu’il termine en tête. « On a retrouvé la grinta » explique-t-il en référence à une série noire sur l’île de Masirah. « On était trop agressifs, ça n’était pas la bonne logique dans ces conditions ». Même « grinta » du côté de l’équipage Morbihan mené pas Solune Robert qui termine second aujourd’hui. « Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas navigué comme ça. On est contents parce qu’on a navigué propre, on a pris de bons départs sur les quatre premières manches. C’est une bonne journée » décrit Solune, soulagé de retrouver la voie du succès après une journée d’hier abandonnée en raison d’un gennaker déchiré.

Car sur cet EFG Sailing Arabia – The Tour, la régularité ne s’offre pas au premier venu et l’équipe de Sofian Bouvet (Seaflotech) en a fait l’expérience en enchaînant lui aussi le pire et le meilleur. « Le meilleur, c’est la journée d’hier où l’on fait un super beau raid et de beaux stadiums » explique Sofian qui a ensuite connu le pire avec un départ volé, un abandon sur casse matérielle, et – happy end – une victoire pour terminer la journée. « On a quand même réussi à finir en beauté. C’est frustrant et à la fois on est contents car on apprend à se connaître » explique celui qui fait son retour à la compétition après de longs mois d’interruption forcée.

Parmi les dix équipages engagés, un seul n’a pas encore connu de véritables déboires, celui de Beijaflore. A Duqm, Bellet et ses équipiers se montrent solides comme des rocs. Toujours aux avant-postes, ils parviennent à consolider leur avantage à l’issue cette étape. Ils rejoignent Salalah, la dernière étape de l’EFG Sailing Arabia – The Tour, avec une avance intéressante de cinq points.

Interview de Sofian Bouvet (Seaflotech) :

« Le meilleur, c’est la journée d’hier où l’on fait un super beau raid et de beaux stadiums. C’était parfait pour pouvoir gagner la journée. Aujourd’hui, on voulait avoir un comportement simple et naviguer facilement. Sur la première manche, on s’est fait un peu surprendre et on vole le départ. On n’était pas dedans. Ensuite, on fait une manche de 7, on était en déphasage avec le vent. Sur la troisième manche, nous avons un problème de voile d’avant… C’est dommage parcequ’on était partis pour se remettre bien dans le match. On a quand même réussi à finir en beauté. C’est frustrant et à la fois on est contents car on apprend à se connaître. »

Interview de Robin Follin (Cheminées Poujoulat) :

« On a connu des déboires sur le dernier acte de Masirah. On avait un peu perdu la grinta. Là c’est bien revenu et on est contents parce qu’il y avait beaucoup d’air. On confirme que le bateau va vite et qu’Antoine et Gaultier naviguent super bien. On a bien géré le truc du début à la fin, sans prendre trop de risques. A Masirah, on avait un état d’esprit vraiment trop offensif et c’est ce qui nous coûte très cher sur la dernière journée de stadiums. C’est marrant de naviguer dans un avant-port aussi grand. Hier, avec un vent de sud, c’était compliqué mais aujourd’hui c’était plus simple. C’est marrant de voir un aussi grand pôle. Ils sont en train de construire un truc phénoménal. C’est un super endroit pour faire des stadiums avec du monde autour. »

Interview de Solune Robert (Golfe du Morbihan) :

« Ca faisait longtemps qu’on avait pas navigué comme ça. On est contents parce qu’on a navigué propre, on a pris de bons départs sur les quatre premières manches. C’est une bonne journée, on a quand même gagné deux manches, avec la manière. On est contents, ça fait plaisir pour le moral. On ne pense plus trop au classement général mais on veut finir à fond les deux jours qu’il nous reste. »

Classement général après 4 étapes :

  1. Beijaflore – 21 pts
  2. Cheminées Poujoulat – 26 pts
  3. Seaflotech – 27,5 pts
  4. Oman Shipping Company – 30,5 pts
  5. Mood – 32,5 pts
  6. Golfe du Morbihan – 41 pts
  7. EFG Bank – 47,5 pts
  8. CER Geneva – 49,5 pts
  9. Renaissance – 64 pts
  10. DB Schenker – 73 pts

Source

Sillages Communication

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24