Tour de chauffe aujourd’hui avant le début des régates demain

© Luca Butto

Ballet de remorques ce matin sur le Port Hercule, avec la mise à l’eau de près d’une centaine de monotypes venus participer à la 35e édition de la Primo Cup dotée du Trophée Credit Suisse. Une première manche d’entraînement a été lancée ce jour à 14h30.

Lancée en 1985, sous l’impulsion de son Président S.A.S. le Prince Albert II, la Primo Cup s’est imposée au fil des ans, comme le rendez-vous de début de saison en Méditerranée, de l’élite européenne de la monotypie.

Avec près de 500 marins de douze nationalités différentes encore cette année, l’évènement réunit les meilleurs régatiers européens, tels que le lasériste Jean-Baptiste Bernaz, qui a à son actif trois participations aux Jeux Olympiques, Sébastien Col, ancien barreur sur la Coupe de l’América, Noé Delpech, vice-champion du monde de 49er, Roberto Spata, grand spécialiste de la monotypie, avec 6 championnats d’Europe et 5 titres mondiaux, mais aussi des amateurs passionnés de voile. Spectacle et ambiance garantis tant en mer qu’à terre lors des soirées d’après régate.

Le Yacht Club de Monaco affirme ainsi sa position de base hivernale pour la monotypie, notamment pour les équipages de Melges 20 et de J/70, qui entre les mois de novembre et de mars, participent aux Monaco Sportsboat Winter Series, un programme mensuel de régates de haut niveau.

Les J/70 dans les starting blocks en préparation du championnat du monde

Avec près de 60 concurrents, les J/70 constituent la plus grande flotte de l’événement. Cet engouement croissant pour le plan d’eau monégasque, toujours plébiscité par la classe, présage déjà une participation record pour le championnat du monde de la série qui aura lieu à Monaco du 18 au 23 octobre 2021.

Face à l’armada monégasque, qui constitue une des plus grandes flottes de la Méditerranée, avec 17 unités fédérées au sein de la classe monégasque de J/70, présidée par Michel Broussard, de nombreux équipages très expérimentés venant d’Italie, de Suisse, du Nord de l’Europe ou même du Brésil auront fort à faire.

Les H22 sont de retour

Ce bateau léger mais très stable dessiné par Rob Humphreys en 1997 qui, à l’image des Longtze Premier l’an dernier, viennent naviguer à nouveau dans la baie Hercule, après leur première participation en 2007. Ils ne passeront pas inaperçus, avec leurs voiles multicolores à l’effigie des célèbres Toons de la Warner Bros.

À leurs côtés, les Longtze Premier, toujours vifs et rapides dans toutes les conditions de vent, qui ont séduits les équipages helvètes, s’envolant au portant, tout en conservant leur stabilité, mais aussi les Melges 20, série fidèle à la Primo Cup-Trophée Credit Suisse depuis son lancement, sans oublier les Smeralda 888, dessinés par German Frers et barrés par des Gentlemen armateurs régatiers.

Remise des prix : une récompense pour tout l’équipage

Autre particularité de la Primo Cup, dotée du Trophée Credit Suisse, la remise des Prix qui récompense traditionnellement l’esprit d’équipe, avec la remise à l’ensemble de l’équipage des trois premiers concurrents de vêtements Slam de la ligne Advanced Technology Sportswear.

Rendez-vous dès demain vendredi à partir de 11h00 avec les premières manches officielles.

Source

Isabelle Andrieux

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 7 février 2019

Matossé sous: IRC - ORC, Monotype, Primo Cup, Régates

Vues: 252

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Au vent