Un équipage « Surprise » 100% féminin sur The Round Martinique Regatta

© DR

Très impliquée dans la voile martiniquaise et encore plus dans la catégorie des monocoques Surprise, Délice Nouel et son équipage de Dénébola – Didier sont prêtes pour relever le Défi de The Round Martinique Regatta. Dans une vingtaine de jour, les 23 inscrits vont s’élancer pour 3 journées de course autour et le long de la Martinique. Tous attendent ce moment avec impatience et commencent à se préparer.

« Cet événement est important pour notre équipage de Dénébola – Didier car nous avons plus l’habitude de naviguer entre trois bouées que d’aller au large. Nous adorons le format de la course. Ca sera un bel événement » confie Délice Nouel, skipper barreuse du seul équipage 100 % féminin engagé dans la compétition.

Avec une flotte en Martinique de 12 bateaux Surprise dont 6 engagés pour The Round Martinique Regatta (RMR) à 24 jours du lancement de la compétition, cette catégorie sera certainement l’une des plus relevées avec les équipages Kreyol Sandwich, Digilife et La Morrigane habitués aux places d’honneur. Tous identiques, seuls le sens tactique et la fluidité des manœuvres feront la différence. « Nous nous sommes inscrites dès l’ouverture de la course pour montrer notre motivation et nous sommes vraiment heureuse de pouvoir participer à cette édition 2019. Cela fait maintenant 10 ans que nous naviguons entre femme sur Surprise. Nous sommes sans arrêt à la recherche de la performance et lors de notre dernière régate nous terminons 3ème. Notre objectif le plus fou serait d’être à cette place lors de The Round Martinique Regatta. Nous allons essayer de donner le maximum pour y arriver. Avoir l’opportunité de faire le Tour de l’ile sera un réel plus pour nous. Il y aura beaucoup de navigation à faire car entre les vagues, les récifs de corail et les courants, il faudra être concentré au maximum. Nous avons hâte d’y être » conclue Délice Nouel.

Si quelques équipages feront le choix de rester sous le vent de l’ile lors de la deuxième journée, l’autre partie de la flotte s’engagera dans une navigation aux multiples facettes. Habituellement disputée dans le sens sud-nord, la course se fera désormais dans le sens des aiguilles d’une montre. Ce tour n’a rien d’anodin. Après les oscillations du vent et déventes dans la partie ouest (sous le vent) de l’ile il faudra remonter au près pour s’engager dans le canal entre La Dominique et la Martinique. Un endroit où la mer ne sera pas des plus commode. Les marins devront également gérer les fortes accélérations sur les flancs de la Pelée. Cap ensuite vers la pointe de la presqu’ile de la Caravelle avant un long bord de travers puis portant vers la pointe du Cap Ferré, l’ilet Chevalier, la Pointe Baham et l’ilet Cabrits où les compétiteurs retrouveront un peu plus de calme à l’abri des côtes. Un programme alléchant et sportif mais pour les 23 équipages déjà engagés à J-24, cap sur les derniers entrainements et la préparation du matériel. Ce rendez-vous que tous attendent avec impatience arrive à grand pas.

Source

Sabina Mollart Rogerson

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 janvier 2019

Matossé sous: Divers, IRC - ORC, Régates

Vues: 380

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent